INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos 📡Evénements 📣Divertissement 🤼‍♂ Mode de vie💡Mode👗Beauté💄Inspiration ⚖ Entretien 📻Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Afrique : le recensement, gage des politiques de gestion des enfants de la rue

INB1

INB1

Très souvent, on déplore l’absence de politiques d’insertion des enfants africains dits de la rue. Et pourtant tout devrait commencer par leur dénombrement.

L’humanité célèbre ce 26 novembre, la journée des enfants des rues initiée par l’UNESCO en mémoire de la convention relative aux droits de l’enfant signée en 1989. En partenariat avec des ONG, l’institution onusienne organise de nombreuses activités dont des séminaires ayant trait à la politique d’insertion des enfants des rues.

Des enfants qui rompent avec leurs parents biologiques à cause de nombreux facteurs : pauvreté familiale, conflits, dislocation familiale, marginalisation communautaire, maltraitances familiales, …. La liste n’est pas exhaustive.

Ayant sa part d’enfants des rues, l’Afrique se veut déterminée à « rendre la dignité à tous les enfants en situation de rue ». Ainsi qu’en témoigne la campagne intitulée « Pour des villes africaines sans enfant en situation de rue », lancée le 24 novembre en marge du 8è sommet « Africités », organisé à Marrakech.

Commencer par compter ces enfants
Et le Maroc occupe déjà le devant de la scène avec son initiative : « Rabat : une ville sans enfant en situation de rue ».

Une politique qui « vise à intégrer la question de l’enfance dans la politique urbaine, la gouvernance, les programmes et plans de développement des villes et des territoires locaux et ainsi contribuer à protéger l’enfance et à éradiquer, à terme, le phénomène des enfants en situation de rue, souvent oubliés ».

Mais, combien sont ces enfants africains dans la rue pour qu’ils ne soient plus oubliés des politiques publiques ? Sur la base des données fournies par des ONG, l’Afrique abriterait plus de 30 millions d’enfants vivant dans la rue contre 120 millions pour toute la planète.

Or, ce ne sont que des estimations, car selon des observateurs, depuis la nuit des temps, il n’y a jamais eu un dénombrement exact de ces enfants. Y compris dans des pays développés. Comment alors prendre en charge tout le monde sans s’appuyer sur des données précises ? Il y a là, risque d’oubli de certains enfants de la rue au cas où des politiques efficientes sont enfin mises en œuvre par les pouvoirs publics.

Et quelque banals qu’ils soient, ces chiffres sont « en contradiction avec les valeurs ancestrales des sociétés africaines, fondées sur la solidarité et la primauté de la famille », comme l’a dénoncé le 24 novembre, le Roi Mohamed VI du Maroc, dans un message lu aux Africités par la Princesse Lalla Meryem, présidente de l’Observatoire national des droits de l’enfant (ONDE) du Maroc.

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

Very often, there is a lack of integration policies for African children called street children. And yet everything should begin with their enumeration.

Humanity is celebrating November 26th, the day of street children initiated by UNESCO in memory of the Convention on the Rights of the Child signed in 1989. In partnership with NGOs, the UN institution organizes many activities of which seminars on the policy of integration of street children.

Children who break with their biological parents because of many factors: family poverty, conflict, family dislocation, community marginalization, family abuse, .... The list is not exhaustive.

With its share of street children, Africa is determined to "give dignity to all children in street situations". As evidenced by the campaign entitled "For African cities without children in street situations", launched on November 24 on the sidelines of the 8th summit "Africities", organized in Marrakech.

Start by counting these children
And Morocco is already in the spotlight with its initiative: "Rabat: a childless city in a street situation".

A policy that "aims to integrate the issue of childhood in urban policy, governance, programs and development plans of cities and local territories and thus help protect childhood and eradicate, in the long term, the phenomenon children in street situations, often forgotten.

But, how many are these African children in the street so that they are no longer forgotten public policies? On the basis of data provided by NGOs, Africa would shelter more than 30 million children living on the street against 120 million for the whole planet.

These are only estimates, because according to observers, since the dawn of time, there has never been an exact count of these children. Including in developed countries. How then to take care of everyone without relying on precise data? There is a risk of neglect of some street children in the event that efficient policies are finally implemented by the public authorities.

And however trivial these figures are "in contradiction with the ancestral values ​​of African societies, based on solidarity and the primacy of the family," as denounced on November 24, King Mohamed VI of Morocco, in a message read to Africities by Princess Lalla Meryem, President of the National Observatory for the Rights of the Child (ONDE) of Morocco.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article