INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Présidentielle en RDC : Vital Kamerhe se désiste en faveur de Félix Tshisekedi

INB1

INB1

L’ancien président de l’Assemblée nationale de République démocratique du Congo (RDC) Vital Kamerhe a annoncé vendredi se désister de la course à l‘élection présidentielle du 23 décembre pour former “un ticket” avec un des autres poids-lourds de l’opposition Félix Tshisekedi.

“J’ai pris la décision d’apporter mon soutien à M. Tshisekedi pour la présidence du Congo”, a déclaré M. Kamerhe lors d’une conférence de presse conjointe avec M. Tshisekedi dans un hôtel de Nairobi.

Peu après, les deux hommes ont signé devant les caméras leur accord “pour former un ticket” en vue de remporter la présidentielle du 23 décembre. Dans le cadre de cet accord, M. Kamerhe deviendrait Premier ministre en cas de victoire.

De son côté, M. Tshisekedi, qui s’est félicité de l’accord, a expliqué que l’une des priorité du duo sera de “restaurer la paix dans l’est du pays” et il a appelé ses partisans à venir en nombre pour accueillir le “ticket gagnant” mardi à l’aéroport international de Kinshasa.

Le 11 novembre à Genève, les deux hommes avaient désigné avec cinq autres leaders de l’opposition le député Martin Fayulu pour représenter leur camp à cette élection présidentielle à un tour.

Le choix avait surpris tant Félix Tshisekedi, président du parti historique UDPS et fils de son fondateur Étienne Tshisekedi, était donné comme favori.

Et si l’alternance pacifique souriait enfin aux Congolais ?
Mais dès le lendemain, MM. Tshisekedi et Kamerhe s‘étaient retirés de l’accord de candidature unique, en raison selon eux du mécontentement de leur base.

Cet accord avait également été signé par deux autres ténors, Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba, qui n’ont pas pu se présenter à l‘élection présidentielle.

Au total, 21 candidats ont été autorisés à se présenter pour la succession du président Joseph Kabila, au pouvoir depuis janvier 2001.

Le camp présidentiel, réuni au sein du Front commun du Congo (FCC) constitué autour de M. Kabila – qui ne peut se représenter – fait campagne pour l’ex-ministre de l’Intérieur et patron du parti présidentiel Emmanuel Ramazani Shadary.

Kamerhe à gauche et Tshisekedi voudraient restaurer la paix à l’est de la RDC

La campagne, débutée mercredi, doit prendre fin le 21 décembre à minuit, deux jours avant les élections présidentielle, législatives et provinciales à un seul tour.

L’enjeu est historique : permettre une première transmission du pouvoir sans effusion de sang depuis l’indépendance en 1960 de ce pays-continent instable (2,3 millions de km2, neuf frontières, 80 millions d’habitants, d’immenses richesses minérales).

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

 

Former Democratic Republic of Congo (DRC) National Assembly President Vital Kamerhe announced on Friday that he will drop out of the December 23 presidential race to form a "ticket" with one of the other heavyweights in the country. opposition Felix Tshisekedi.

"I made the decision to support Mr. Tshisekedi for the presidency of the Congo," Kamerhe told a joint press conference with Tshisekedi in a Nairobi hotel.

Shortly after, the two men signed their agreement "to form a ticket" in front of the cameras in order to win the presidential election of December 23. As part of the deal, Kamerhe would become prime minister in case of victory.

For his part, Tshisekedi, who welcomed the agreement, said that one of the duo's priorities will be "to restore peace in the east of the country" and he called on his supporters to come number to accommodate the "winning ticket" Tuesday at Kinshasa International Airport.

On November 11 in Geneva, the two men and MP's Martin Fayulu, along with five other opposition leaders, had chosen to represent their side in this one-round presidential election.

The choice surprised both Felix Tshisekedi, president of the historic party UDPS and son of its founder Etienne Tshisekedi, was given as a favorite.

And if pacific alternation finally smiled on the Congolese?
But the next day, MM. Tshisekedi and Kamerhe had withdrawn from the single candidacy agreement because of their dissatisfaction with their base.

This agreement was also signed by two other tenors, Moïse Katumbi and Jean-Pierre Bemba, who were unable to stand in the presidential election.

A total of 21 candidates have been allowed to run for the succession of President Joseph Kabila, who has been in power since January 2001.

The presidential camp, reunited within the Common Front of the Congo (FCC) around Mr. Kabila - who can not stand - is campaigning for the former Minister of the Interior and head of the presidential party Emmanuel Ramazani Shadary.

Kamerhe on the left and Tshisekedi want to restore peace to the east of the DRC

The campaign, which began Wednesday, is due to end on December 21 at midnight, two days before the presidential, legislative and provincial single-round elections.

The stakes are historic: to allow a first transmission of power without bloodshed since the independence in 1960 of this country-continent unstable (2.3 million km2, nine borders, 80 million inhabitants, immense mineral wealth ).

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article