INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

RDC : l'UA pour la levée des sanctions contre les dignitaires du régime

INB1

INB1

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) invite la communauté internationale à lever les sanctions infligées à de hautes personnalités de RDC, dont Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du pouvoir à la présidentielle à venir.

Qui dit que l’Union africaine (UA) ne sait pas être solidaire de ses États membres ? En tout cas, l’organisation vient de prendre à contre-pied, quiconque nourrissait une telle idée. Et c’est le régime de Joseph Kabila qui vient de bénéficier de ce précieux soutien.

Dans le communiqué final des travaux de sa 808è réunion, le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA a plaidé le 19 novembre en faveur de la levée des sanctions contre de hautes personnalités, appartenant toutes au pouvoir en place en RDC. « Le Conseil de paix et de sécurité de l’UA demande la levée de toutes les sanctions individuelles imposées à l’encontre des personnalités congolaises », indique le document.

Depuis 2016, 14 dignitaires du régime de Joseph Kabila sont sous le coup de sanctions infligées par l’Union européenne, les États-Unis et le Conseil de sécurité de l’ONU. Gel des avoirs, interdiction de déplacements, …. Plusieurs restrictions à leur encontre.

Parmi les personnalités sanctionnées, celui qui portera le Front commun pour le Congo (FCC) lors de la présidentielle du 23 décembre, Emmanuel Ramazani Shadary. À l’instar de ses 13 camarades du pouvoir, Ramazani est accusé de graves violations des droits de l’homme allusion faite à la répression sanglante (des dizaines de morts par balle) des manifestations contre le report des élections en fin 2016. Et à l‘époque des faits, il était ministre de l’Intérieur.

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

The African Union (AU) Peace and Security Council (PSC) is calling on the international community to lift the sanctions imposed on prominent figures in the DRC, including Emmanuel Ramazani Shadary, the presidential candidate for the upcoming presidential election.

Who says that the African Union (AU) does not know how to stand in solidarity with its member states? In any case, the organization has just taken a step against anyone who had such an idea. And it is Joseph Kabila's regime that has just benefited from this precious support.

In the final communiqué of its 808th meeting, the AU Peace and Security Council (CPS) pleaded on 19 November for the lifting of sanctions against prominent figures, all of whom are in power in the DRC. . "The AU Peace and Security Council calls for the lifting of all individual sanctions imposed on Congolese personalities," the document said.

Since 2016, 14 dignitaries of the regime of Joseph Kabila are subject to sanctions inflicted by the European Union, the United States and the Security Council of the UN. Freezing of assets, travel ban, .... Several restrictions against them.

Among the sanctioned personalities, the one who will carry the Common Front for the Congo (FCC) in the presidential election of December 23, Emmanuel Ramazani Shadary. Like his 13 comrades in power, Ramazani is accused of serious human rights violations allusion to the bloody repression (dozens of dead gunshot) of protests against the postponement of elections in late 2016. And At the material time, he was Minister of the Interior.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article