INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Centrafrique : l'UE va débloquer 38 millions d'euros pour la reconstruction du pays

INB1

INB1

Trente-huit millions d’euros pour la reconstruction de l’Etat seront décaissés sur quatre ans par l’Union européenne en Centrafrique, un pays dominé par des groupes armés et qui s’est récemment tourné vers la Russie pour aider à reformer son armée, a appris l’AFP samedi auprès de l’UE.

L’appui du Fonds européen pour le développement (FED) vise à reconstruire les forces de sécurité intérieures, la justice et l‘état civil, et fera l’objet d’un premier versement de deux millions d’euros en février prochain, selon un conseiller de l’UE à Bangui.

Dix millions d’euros seront alloués aux forces de sécurité intérieures, avec par exemple l’ouverture de casernes.

L’Union européenne prévoit aussi des formateurs pour la police et la gendarmerie.

Depuis 2015, l’UE est engagée dans le programme EUTM RCA de formation de l’armée centrafricaine.

Début 2018, la Russie a envoyé cinq officiers des forces armées et 170 instructeurs civils (des mercenaires selon certains experts), tout en livrant des armes à l’armée nationale après avoir obtenu une exemption face à l’embargo de l’ONU.

En novembre, la France, l’ex-puissance coloniale, a elle aussi annoncé une aide de 24 millions d’euros et une livraison d’armes, assurant le faire “dans le cadre strict des Nations unies”.

Le nouveau don de l’UE a été annoncé vendredi sans détails d‘échéances par Stefano Manservisi, le directeur général de la coopération et du développement à la Commission européenne, après une visite de trois jours en Centrafrique.

M. Manservisi a également évalué le fonds fiduciaire européen “Bêkou” (“espoir” en sangö, langue locale), qui arrive à son terme en juillet, mais qui devrait être reconduit pour 18 mois supplémentaires si le Parlement européen l’autorise.

Etabli en juillet 2014, le fonds était de 239 millions d’euros, et une trentaine de millions d’euros restent à investir.

En Centrafrique, “les besoins ne sont pas uniquement sécuritaires, il y a un déséquilibre structurel et un problème de capacité de l’Etat”, a déclaré M. Manservisi, ajoutant que l’UE “passe d’une aide d’urgence à une aide structurante.”

La quasi-totalité de la Centrafrique, un pays de 4,5 millions d’habitants, est sous la coupe de groupes armés qui vivent du trafic de l’or, du diamant et du bétail.

 

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

 

Thirty-eight million euros for state reconstruction will be disbursed over four years by the European Union in the Central African Republic, a country dominated by armed groups and which has recently turned to Russia to help reform its army AFP learned Saturday from the EU.

The support of the European Development Fund (EDF) aims to rebuild the internal security forces, justice and civil status, and will be the subject of a first payment of two million euros next February, according to an EU adviser in Bangui.

Ten million euros will be allocated to the internal security forces, for example with the opening of barracks.

The European Union also provides trainers for the police and the gendarmerie.

Since 2015, the EU has been involved in the EUTM RCA training program for the Central African Army.

In early 2018, Russia sent five military officers and 170 civilian instructors (mercenaries according to some experts), while delivering arms to the national army after obtaining an exemption from the UN embargo.

In November, France, the former colonial power, also announced an aid of 24 million euros and a supply of weapons, ensuring the "in the strict framework of the United Nations".

The EU's new donation was announced on Friday without details of deadlines by Stefano Manservisi, the director general for cooperation and development at the European Commission, after a three-day visit to the Central African Republic.

Mr Manservisi also assessed the European trust fund "Bêkou" ("hope" in Sangö, local language), which comes to an end in July, but which should be renewed for an additional 18 months if the European Parliament allows it.

Established in July 2014, the fund was 239 million euros, and about thirty million euros remain to invest.

In Central Africa, "the needs are not only security, there is a structural imbalance and a problem of capacity of the state," Manservisi said, adding that the EU "is moving from emergency aid to structuring help. "

Almost all of Central Africa, a country of 4.5 million people, is under the control of armed groups who live from gold, diamond and livestock trafficking.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article