INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Chanter le blues chez nous à Canterbury

INB1
INB1
INB1

INB1

Cette étroite maison de ville se trouve dans l’une des rues sinueuses à proximité de la cathédrale de Canterbury, avec ses lignes à double jaune, ses magasins de fudge et ses touristes. De l’extérieur, il reflète ses voisins géorgiens, avec des fenêtres cintrées et une porte-fenêtre au-dessus de la porte. Mais à l’intérieur, Kelly Simmons et William Durrant ont fait un réveil coloré.

Une nuance de bleu percutante et stimulante donne le ton depuis le salon avant, associé à des œuvres d'art vives et à une étrange créature curieuse. Une lampe de singe Seletti est suspendue à la corniche et une parade d'animaux en plastique de la jungle, appartenant en réalité à leur fils, Freddie, est alignée sur le manteau de la cheminée. «Nous venons de Gillingham, dans le Kent, et nous aimons le cadre historique, mais pour notre intérieur, nous ne sommes pas encore prêts pour les antimacassars et les horloges de calèches», explique Kelly, qui travaille en tant que responsable des services de santé.

 Le petit jardin aux hauts murs bleus et un enfant en bas âge poussé par Will sur l'herbe
Facebook Twitter Pinterest
 Toujours bleu: même les murs du jardin gardent le thème. Photographie: Rachael Smith Photography Ltd
La maison de trois chambres à coucher, répartie sur trois étages, remonte à au moins 1790 et est classée Grade II, de sorte que l'extérieur ne devait jamais changer. L'intérieur, cependant, avait déjà été bousillé par une succession de propriétaires. «Il était loué à des étudiants depuis les années 70, les petites pièces étant divisées en lits et offrant un revenu locatif maximal», explique William. "Les chambres avaient une salle de bains ou une cabine de douche cloisonnées dans le coin, créant ainsi un réseau fou de tuyaux traversant la maison, dont beaucoup fuyaient."

 Il y avait un renflement massif au plafond de la chambre. Nous lui avons donné un petit coup de coude et de l'eau a jailli
Ensuite, il y avait la question du toit. Ils savaient que tout était en mauvais état, mais ils ont découvert à quel point le jour où ils avaient ramassé les clés était mauvais. «Nous sommes entrés dans la chambre du haut et avons vu un renflement massif au plafond», se souvient Kelly. «Nous lui avons donné un coup de coude, comme vous le faites, et de l'eau a coulé. Il coulait lentement à travers le toit et des couches de papier de revêtement étaient tout ce qui l'avait maintenu en place. Nous avons alors réalisé qu'il s'agirait d'une rénovation à grande échelle. »

Le toit a été consolidé et rétabli. «À un moment donné, vous pouviez rester dans la cuisine et admirer les étoiles», explique Kelly. Les fenêtres et les planchers d'origine ont été restaurés ou remplacés. Les cabines de douche ont été abandonnées et une salle de bains familiale a été créée à l'arrière de la maison.

 Un lit double fait avec des coussins sur les oreillers et une tête de lit bleue
Facebook Twitter Pinterest
 Faire l'histoire: l'une des trois chambres de la maison datant d'au moins 1790. Photographie: Rachael Smith Photography Ltd
Au rez-de-chaussée, ils ont retiré deux portes intérieures, de sorte que le salon avant, dans lequel vous entrez par la rue, se jette dans la cuisine. La salle a été lambrissée, en hommage à ses racines historiques, puis revêtue de plusieurs couches de cette nuance de bleu vif. "Il a fallu plus de manteaux que ce qu’il est indiqué sur la canette, c’est sûr - quatre, voire cinq. Nous l'avons fait le soir après avoir couché Freddie. Le vin a aidé », dit William. Les œuvres d'une galerie locale ajoutent à l'impact.

 Kelly m'a donné un chalumeau pour la Saint-Valentin. Et ils disent que la romance est morte
La cuisine est d'une nuance de bleu plus douce, avec un sol en dalles de quartz Silestone, qui est plus couramment utilisé comme surface de plan de travail. William a conçu la cuisine (il dirige Herringbone Kitchens) et Kelly a acheté les tabourets de bar vintage d'Europe de l'Est sur eBay. William a également construit leur sommier et la table à manger en marbre de la famille. «Kelly m’a donné un chalumeau pour la Saint-Valentin. J’ai donc créé une base en métal et monté une chute de marbre. Et ils disent que la romance est morte… »plaisante-t-il.

Comme ailleurs dans la maison de ce couple, une approche créative a porté ses fruits. «Nous aimons être dans une maison qui a une histoire, mais le style à l'intérieur ressemble maintenant beaucoup plus à notre reflet», a déclaré Kelly.

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

 

This narrow townhouse is on one of the winding streets close to Canterbury cathedral, all double-yellow lines, fudge shops and shuffling tourists. From the outside it mirrors its upright Georgian neighbours, with bowed windows and a fanlight over the door. But inside, Kelly Simmons and William Durrant have given it a colourful wake-up call.

A punchy, uplifting shade of blue sets the tone from the front living room, partnered by vivid artworks and the odd curious creature. A Seletti monkey lamp dangles from the cornicing and a parade of plastic jungle animals, actually the property of their toddler son, Freddie, are lined up across the mantelpiece. “We moved here from Gillingham in Kent and love the historic setting, but for our interiors style, we’re not ready for antimacassars and carriage clocks just yet,” says Kelly, who works as a health service manager.

 The small garden with high blue walls, and a toddler in a car being pushed by Will on the grass
Facebook Twitter Pinterest
 Forever blue: even the garden walls keep the theme. Photograph: Rachael Smith Photography Ltd
The three-bedroom house, spread over three floors, dates back to at least 1790 and is Grade II listed, so the exterior was never going to change. The inside, however, had already been messed about with by a succession of landlords. “It had been rented out to students since the 70s, with the small rooms divided into bedsits for maximum rental income,” says William. “Rooms had a partitioned bathroom or shower cubicle in the corner, making a crazy network of pipes running through the house, plenty of which were leaking.”

 There was a massive bulge on the bedroom ceiling. We gave it a gentle poke and water gushed out
Then there was the matter of the roof. They knew it was in bad shape, but discovered just how bad on the day they picked up the keys. “We walked into the top bedroom and saw a massive bulge on the ceiling,” remembers Kelly. “We gave it a gentle poke – as you do – and water gushed down. It had been slowly dripping in through the roof and layers of lining paper were all that had held it in place. We realised then that this was going to be a full-scale renovation.”

The roof was shored up and retiled. “At one point, you could stand in the kitchen and gaze up at the stars,” says Kelly. The original windows and floorboards were restored or replaced. The shower cubicles were ditched and a family bathroom was created at the back of the house.

 A made double bed with cushions over the pillows and a blue headboard
Facebook Twitter Pinterest
 Making history: one of three bedrooms in the house which dates back to at least 1790. Photograph: Rachael Smith Photography Ltd
On the ground floor, they removed two internal doorways, so that the front living room, which you enter from the street, flows into the kitchen. The room was panelled, as a homage to its historic roots, and then given several coats of that punchy shade of blue. “It took more coats than it says on the can, that’s for sure – four, maybe even five. We did it in the evenings after putting Freddie to bed. Wine helped,” says William. Artworks from a local gallery add to the impact.

 Kelly gave me a welding torch for Valentine’s day. And they say romance is dead
The kitchen is a gentler shade of blue, with flooring made from slabs of Silestone quartz, which is more usually used as a worktop surface. William designed the kitchen (he runs Herringbone Kitchens) and Kelly sourced the vintage eastern European bar stools on eBay. William also constructed their bedframe and the family’s marble dining table. “Kelly gave me a welding torch for Valentine’s day, so I created a metal base and mounted an offcut of marble on top. And they say romance is dead…” he jokes.

As elsewhere in this couple’s home, a creative approach has paid off. “We love being in a house that has a history, but the style inside now feels much more like a reflection of us,” says Kelly.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article