INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos 📡Evénements 📣Divertissement 🤼‍♂ Mode de vie💡Mode👗Beauté💄Inspiration ⚖ Entretien 📻Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Elections en RDC : coups de feu et gaz lacrymogène pour disperser les partisans de Fayulu à Lubumbashi

INB1

INB1

Des partisans du candidat d’opposition Martin Fayulu ont été dispersés par la police près de l’aéroport de Lubumbashi où ils attendaient leur leader en campagne pour les élections prévues le 23 décembre en République démocratique du Congo.

Plusieurs centaines de personnes avançant à pied ont reçu des gaz lacrymogènes et des jets d’eau chaude près de la barrière du parking marquant l’entrée dans l’enceinte de l’aéroport, a constaté un correspondant de l’AFP. Quelque temps avant, la police avait tiré plusieurs coups de feu pour disperser les militants du candidat d’opposition Martin Fayulu, rassemblés à la cité des jeunes (commune Kampemba), a rapporté le site congolais Actualité.cd.

Au moins dix jeeps de la police et des camions anti-émeute stationnaient près de l’aéroport de Lubumbashi, deuxième ville congolaise et capitale minière du pays que se dispute le pouvoir et la majorité. Debout dans une 4×4 décapotable, M. Fayulu a quitté l’aéroport sous escorte policière vers la centre ville où il devait tenir une réunion publique.

Un de ses principaux soutiens est l’ex-gouverneur du Katanga et homme fort de Lubumbashi, Moïse Katumbi, en exil en Belgique. Lubumbashi est aussi le fief du président sortant Joseph Kabila, où son “dauphin”, le candidat de la majorité Emmanuel Ramazani Shadary, avait commencé sa campagne le 26 novembre.

M. Fayulu est le candidat d’une frange de l’opposition qui s’est constituée en plate-forme électorale “Lamuka” en novembre sur base d’un accord signé à Genève. L’opposition est divisée entre M. Fayulu et Félix Tshisekedi, candidat du parti historique d’opposition Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) qui a dénoncé l’accord de Genève 24 heures après l’avoir signé.

Les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales sont prévues le 23 décembre. Un total de 21 candidats sont en lice pour cette présidentielle à un tour qui vise à élire le successeur de M. Kabila qui ne pouvait se représenter après deux mandats à la tête du pays.

Dimanche, M. Fayulu a affirmé qu’il n’avait pas pu se rendre à Kindu (nord-est) en raison d’affrontements entre ses partisans et des personnes se réclamant des forces de la majorité. Des tensions ont été rapportées au Kasaï entre membres de la majorité et opposants de l’UDPS.

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

Supporters of opposition candidate Martin Fayulu were dispersed by police near Lubumbashi airport where they were waiting for their leader campaigning for the December 23 elections in the Democratic Republic of Congo.

Hundreds of people walking on foot received tear gas and hot water jets near the parking barrier marking the entrance to the airport compound, an AFP correspondent said. Some time before, the police had fired several shots to disperse the activists of the opposition candidate Martin Fayulu, gathered at the Cité des Jeunes (commune Kampemba), reported the Congolese site Actualité.cd.

At least ten police jeeps and riot trucks were parked near the Lubumbashi airport, the second Congolese city and mining capital of the country that is contested by power and the majority. Standing in a 4 × 4 convertible, Mr. Fayulu left the airport under police escort to downtown where he was scheduled to hold a public meeting.

One of his main supporters is the former governor of Katanga and Lubumbashi strongman, Moses Katumbi, in exile in Belgium. Lubumbashi is also the home of incumbent President Joseph Kabila, where his "dolphin", the majority candidate Emmanuel Ramazani Shadary, began his campaign on November 26.

Mr Fayulu is the candidate of a segment of the opposition that formed a platform "Lamuka" in November on the basis of an agreement signed in Geneva. The opposition is divided between Fayulu and Felix Tshisekedi, candidate of the historic opposition party Union for Democracy and Social Progress (UDPS) who denounced the Geneva agreement 24 hours after signing it.

The presidential, national and provincial elections are scheduled for December 23. A total of 21 candidates are vying for this presidential one round which aims to elect the successor of Mr. Kabila who could not run after two terms at the head of the country.

On Sunday, Fayulu said he was unable to travel to Kindu in the north-east because of clashes between his supporters and people claiming majority forces. Tensions have been reported in Kasaï between members of the majority and opponents of the UDPS.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article