INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos 📡Evénements 📣Divertissement 🤼‍♂ Mode de vie💡Mode👗Beauté💄Inspiration ⚖ Entretien 📻Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Gabon – Flou sur la santé d’Ali Bongo: l’opposition « met en garde contre un passage en force »

INB1
INB1

INB1

Le Rassemblement héritage et modernité (RHM), parti d’opposition a tenu une conférence de presse ce vendredi 21 décembre 2018 à son siège pour se prononcer sur l’état de santé du président de la république Ali Bongo. Par la voix de son président Alexandre Barro Chambrier, le parti a demandé par correspondance, au premier ministre et à la présidente de la Cour constitutionnelle, de procéder à la désignation d’un collège de médecins pour s’assurer de la capacité d’Ali Bongo à diriger le Gabon.

Le président de « Les Démocrates » Guy Nzouba Ndama, de « l’Union nationale », Zacharie Myboto, l’ancien premier ministre Casimir Oyé Mba, le président de « Pour le changement » (PLC) Nicolas Nguema, Richard Moulomba ou encore les membres du cercle des sages de la République Paul Malekou et Eugene Kakou Mayaza, toute la crème de la classe politique gabonaise opposante, était de la rencontre du RHM avec les médias. La formation politique a exprimé son souhait de lever définitivement le point d’ombre sur la santé du président de la république Ali Bongo. Ainsi, elle a exigé qu’un collège de médecins gabonais assermentés aille examiner le président, absent du pays depuis bientôt 2 mois, afin d’apporter des réponses claires au peuple.

« La dégradation de son état de santé entrave le bon fonctionnement des institutions politiques, administratives et sociales du pays, enraye la mise en application des procédures constitutionnelles, les us, coutumes et traditions républicaines », a déclaré Alexandre Barro Chambrier. Poursuivant son intervention, il s’interroge : « Une grande interrogation voire une incertitude demeure sur les capacités physiques et intellectuelles d’Ali Bongo Ondimba à exercer sa charge…du reste quel certificat médical dûment établi par une équipe médicale assermentée l’atteste ? » Il met alors « en garde le pouvoir contre toute tentative de manipulation, supposée ou réelle, qui viserait la prolongation de ce flou ou un passage en force ».

Soutenant « l’idée émise par Guy Nzouba Ndama, Zacharie Myboto et Anges Kevin Nzigou de l’envoi à Rabat d’une équipe médicale gabonaise constituée sur une base consensuelle, pour aller constater la capacité d’Ali Bongo Ondimba à poursuivre l’accomplissement des lourdes charges qu’il s’est octroyées », le leader du RHM souligne l’avenir incertain que fait planer cette affaire sur le pays et annonce l’envoie d’une « lettre collective au Premier Ministre et à la présidente de la Cour constitutionnelle pour la manifestation de la vérité et préserver la stabilité et la cohésion nationale », rapporte gabonmediatime.com.

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

 

The Rally of Legacy and Modernity (RHM), opposition party held a press conference on Friday, December 21, 2018 at its headquarters to decide on the state of health of the President of the Republic Ali Bongo. By the voice of its president Alexandre Barro Chambrier, the party has asked by correspondence, the prime minister and the president of the Constitutional Court, to proceed to the designation of a college of doctors to ensure the capacity of Ali Bongo to lead Gabon.

The president of "The Democrats" Guy Nzouba Ndama, "National Union", Zacharie Myboto, former Prime Minister Casimir Oye Mba, the president of "For Change" (PLC) Nicolas Nguema, Richard Moulomba or the members of the circle of wise men of the Republic Paul Malekou and Eugene Kakou Mayaza, all the cream of the opposing Gabonese political class, was the meeting of the RHM with the media. The political party has expressed its wish to permanently lift the shadow point on the health of the President of the Republic Ali Bongo. Thus, she demanded that a college of sworn Gabonese doctors go to examine the president, absent from the country for almost 2 months, in order to bring clear answers to the people.

"The deterioration of its state of health hampers the proper functioning of the country's political, administrative and social institutions, stops the implementation of constitutional procedures, republican habits, customs and traditions," said Alexandre Barro Chambrier. Continuing his intervention, he wondered: "A great questioning or uncertainty remains on the physical and intellectual abilities of Ali Bongo Ondimba to exercise his office ... moreover what medical certificate duly established by a sworn medical team attests? He then "warns the power against any attempt of manipulation, supposed or real, which would aim at the prolongation of this blur or a passage in force".

Supporting "the idea put forward by Guy Nzouba Ndama, Zacharie Myboto and Angels Kevin Nzigou of the sending to Rabat of a medical team constituted on a consensual basis, to go to see the capacity of Ali Bongo Ondimba to continue the fulfillment heavy burdens he has granted ", the leader of the RHM underlines the uncertain future that this affair hangs over the country and announces the sending of a" collective letter to the Prime Minister and the President of the Court constitutionally for the manifestation of truth and preserve stability and national cohesion ", reports gabonmediatime.com.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article