INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos 📡Evénements 📣Divertissement 🤼‍♂ Mode de vie💡Mode👗Beauté💄Inspiration ⚖ Entretien 📻Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Harry Kane et son étoile Heung-min dans la démolition d’Everton par six Spurs

INB1
INB1

INB1

«C’est Tottenham, vous savez», a hurlé la section distante alors que Mauricio Pochettino s’est rendu au Bullens Road Stand pour célébrer cette humiliation d’Everton. Leur manager convoité répondit par un salut au poing fermé. Oubliez toutes les offres d'emploi potentielles de Manchester United. Sur cette forme, il peut avoir un défi de titre à considérer.

Everton 2-6 Tottenham Hotspur: Premier League - comme c'est arrivé
 Lire la suite
Tottenham est passé à deux points de Manchester City, deuxième, avec une déroute complète de l’équipe de Marco Silva. Leur réaction à la perspective de voir Old Trafford offrir à Pochettino un tournant dans sa carrière l’été prochain a été sublime. Son Heung-min et Harry Kane ont tous deux marqué deux buts et mené une performance exceptionnelle qui a infligé la plus lourde défaite du règne du nouveau manager d’Everton. Les hôtes, sans victoire en cinq matches, ont été surclassés.

Les deux équipes ont initialement contribué à un jeu ouvert et convaincant, mais ont été divisées par la qualité des trois premiers aux Spurs. La défense d’Everton était fréquemment divisée par le rythme et le mouvement intelligent de Son, occupée par le pouvoir et la qualité de Kane, et n’avait aucune réponse à la capacité de Dele Alli de ravager l’espace qu’il avait trouvé derrière son milieu de terrain central. Une autre erreur coûteuse du gardien anglais, Jordan Pickford, et la décision de refuser une tête de Dominic Calvert-Lewin ont aggravé les difficultés des hôtes avant la pause. La réaction des Spurs à la traîne, cependant, était tout simplement exceptionnelle.

 Theo Walcott (à gauche) a ouvert la marque pour Everton, mais ce fut un après-midi misérable pour le club de Merseyside.
Facebook Twitter Pinterest
 Theo Walcott (à gauche) a ouvert la marque pour Everton, mais ce fut un après-midi misérable pour le club de Merseyside. Photographie: Chris Brunskill / Fantasista / Getty Images
Les visiteurs avaient régulièrement menacé avant que Walcott ouvre la marque contre ses anciens rivaux du nord de Londres. Kane a écopé Pickford après avoir été relâché derrière Kurt Zouma par la passe de Kieran Trippier, mais seulement pour voir son effort dévier de la profondeur d'un but non protégé. Le gardien d'Everton a été bien sauvé de Trippier lorsque le centre de Son a été repris de la ligne de but - ou de manière générale, selon les protestations de Gwladys Street -.

Everton, mené par Sigurdsson, a également été prometteur en première mi-temps et a créé la première ouverture du jeu lorsque Richarlison a pris l'avantage sur un centre de Walcott. L’international islandais et Calvert-Lewin n’ont tout simplement pas réussi à apporter la dernière touche au poteau arrière. Everton a pris les devants en frappant une balle lâche au fond de la moitié des visiteurs. La tête de Zouma après un dégagement de Davinson Sánchez a rebondi sur la tête de Harry Winks et est tombée sur Sigurdsson. Il libérait Calvert-Lewin à l'écart de Trippier et de Sánchez avec un magnifique volant de roue et, depuis la signature, l'attaquant choisit parfaitement Walcott. L'ancien ailier d'Arsenal s'est réjoui de son arrivée à bout portant devant Hugo Lloris et de son premier but en Premier League depuis le mois d'août.

La paire s’est bien combinée trois minutes plus tard. Cette fois, Walcott était le fournisseur avec une croix de droite que Calvert-Lewin se dirigeait superbement vers le coin supérieur droit de Lloris. Paul Tierney siffle une faute dès que le ballon quitte la tête de l’attaquant. Un coup-de-poing poussé par Calvert-Lewin dans le dos de Sánchez. Les Spurs ont profité pleinement du sursis. La rapidité de leur passage, de Son et de leur détermination à attaquer a effacé l’avance d’Everton et leur sang-froid défensif. Cela dit, Pickford et Zouma leur ont offert le chemin du retour.

The Fiver: inscrivez-vous et recevez notre email quotidien sur le football.
Une première balle par-dessus le haut par Kane a envoyé Son sur une course pleine d'espoir vers le but d'Everton. Zouma a fait face au danger mais Pickford a décidé de sortir de sa région et n'a réussi qu'à semer la confusion. La paire est entrée en collision et, sous un angle difficile, Son a apporté une finition ravissante dans le filet vide. L'international sud-coréen était une classe à part tout jeu. Evertonians a même rejoint avec les applaudissements quand il a été remplacé en retard.

Les visiteurs ont pris l'avantage quand Ben Davies, Moussa Sissoko et Alli ont ouvert la défense d'Everton et libéré Son par la gauche. Pickford a sauvé le tir bas de l’attaquant avec une forte main gauche, mais la balle est tombée invitant pour Alli à percer le rebond à la maison. Il était trois heures avant qu'Everton puisse se regrouper à l'intervalle. Son était de nouveau impliqué, remportant un coup franc que Trippier donnait un coup de fouet au poteau gauche de Pickford à 25 verges. Le rebond est une nouvelle fois tombé sur les Spurs et Kane convertit avec reconnaissance le gardien du but à terre.

Pickford a été extrêmement chanceux d’échapper à toute punition pour un mauvais défi contre Alli qui a contraint le créateur des Spurs à quitter le banc à la mi-temps. Alli avait été signalé hors-jeu lorsque le gardien a commis la faute.

Match stats

Possession

58 42
TOT58EVE42%

Goal attempts

7
EvertonOff target
9
Spurs
3
EvertonOn target
8
Spurs
Corners
2
1
Fouls
13
9

Lineups

Everton

  • 1 Pickford
  • 23 Coleman
  • 4 Keane
  • 5 Zouma
  • 12 Digne
  • 26 Davies
  • 8 Andre Gomes
  • 11 Walcott
  • 10 Sigurdsson
  • 30 Richarlison
  • 29 Calvert-Lewin

Substitutes

  • 3 Baines
  • 13 Mina
  • 14 Tosun (s 83')
  • 18 Schneiderlin (s 53')
  • 19 Niasse
  • 20 Bernard (s 75')
  • 22 Stekelenburg

Spurs

  • 1 Lloris
  • 2 Trippier 
  • 6 Sanchez
  • 4 Alderweireld
  • 33 Davies
  • 8 Winks
  • 17 Sissoko
  • 23 Eriksen 
  • 20 Alli
  • 7 Son
  • 10 Kane

Substitutes

  • 3 Rose
  • 11 Lamela (s 46')
  • 16 Walker-Peters
  • 21 Foyth
  • 22 Gazzaniga
  • 27 Lucas Moura (s 83')
  • 52 Skipp (s 79')

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

“He’s Tottenham, you know,” bellowed the joyous away section as Mauricio Pochettino strolled over to the Bullens Road Stand to celebrate this humiliation of Everton. Their coveted manager responded with a clenched-fist salute. Forget any prospective job offers from Manchester United. On this form he may have a title challenge to consider.

Everton 2-6 Tottenham Hotspur: Premier League – as it happened
 Read more
Tottenham moved to within two points of second-placed Manchester City with a comprehensive rout of Marco Silva’s team. Their reaction to the prospect of Old Trafford providing Pochettino with a turning point in his career next summer has been sublime. Son Heung-min and Harry Kane both scored twice and led an outstanding away performance that inflicted the heaviest defeat of the new Everton manager’s reign. The hosts, without a win in five matches, were outclassed.

Both teams initially contributed to an open, compelling game but were divided by the sheer quality of Spurs’ front three. The Everton defence was pulled apart frequently by the pace and intelligent movement of Son, occupied by the power and quality of Kane and had no answer to Dele Alli’s ability to wreak havoc in the pockets of space he found behind their central midfield. Another costly mistake from the England goalkeeper Jordan Pickford and the decision to disallow a Dominic Calvert-Lewin header compounded the hosts’ difficulties before the break. Spurs’ response to falling behind, however, was simply outstanding.

 Theo Walcott (left) opened the scoring for Everton but it was a miserable afternoon for the Merseyside club.
Facebook Twitter Pinterest
 Theo Walcott (left) opened the scoring for Everton but it was a miserable afternoon for the Merseyside club. Photograph: Chris Brunskill/Fantasista/Getty Images


The visitors had threatened regularly prior to Walcott opening the scoring against his former north London rivals. Kane chipped Pickford when released behind Kurt Zouma by Kieran Trippier’s pass only to watch his effort sail a foot wide of an unguarded goal. The Everton keeper saved well from Trippier when Son’s cross from the byline – or from over the byline according to the protests from the Gwladys Street – found the defender unmarked inside the penalty area and it took a thunderous challenge from Zouma to prevent Kane punishing another opportunity.

Everton, led by Sigurdsson, were also quick to get on the front foot in the first half and created the game’s first opening when Richarlison headed wide from a Walcott cross. The Iceland international and Calvert-Lewin both just failed to apply a final touch at the back post. Everton took the lead when pouncing on a loose ball deep in the visitors’ half. Zouma’s header from a Davinson Sánchez clearance bounced over the head of Harry Winks and dropped to Sigurdsson. He released Calvert-Lewin clear of Trippier and Sánchez with a delightful backheel and, from the byline, the striker picked out Walcott perfectly. The ex-Arsenal winger revelled in his close-range finish past Hugo Lloris and first Premier League goal since August.

The pair combined to good effect again three minutes later. This time Walcott was the provider with a right-wing cross that Calvert-Lewin headed superbly into Lloris’ top right hand corner. Paul Tierney blew for an infringement as soon as the ball left the striker’s head, however, spotting a push by Calvert-Lewin into the back of Sánchez. Spurs took full advantage of the reprieve. The speed of their passing, of Son and their commitment to attack obliterated Everton’s lead and their defensive composure. That said, they were gifted the way back by Pickford and Zouma.

The Fiver: sign up and get our daily football email.
A first-time ball over the top by Kane sent Son on a hopeful chase towards the Everton goal. Zouma had the danger covered but Pickford decided to race out of his area and succeeded only in spreading confusion. The pair collided and, from a difficult angle, Son floated a delightful finish into the vacant net. The South Korea international was a class apart all game. Evertonians even joined in with the applause when he was substituted late on.

The visitors’ gained the lead when neat, one-touch passing from Ben Davies, Moussa Sissoko and Alli prised open the Everton defence and released Son through on the left. Pickford saved the striker’s low shot with a strong left hand but the ball fell invitingly for Alli to drill the rebound home. It was three before Everton could regroup at the interval. Son was again involved, winning a free-kick that Trippier whipped against Pickford’s left-hand post from 25 yards. The rebound fell Spurs’ way once more and Kane gratefully converted with the goalkeeper grounded.

Pickford was extremely fortunate to escape any punishment for a bad challenge on Alli that forced the Spurs’ creator off at half-time. Alli had been flagged offside when the keeper committed the foul.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article