INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Inspire Middle East : les Emirats arabes unis ont 47 ans

INB1

Inspire Middle East célèbre cette semaine le 47ème anniversaire des Émirats arabes unis.

Au programme :

un point historique en remontant le temps jusqu‘à la naissance des Émirats ;
un entretien avec un membre de l’une des familles les plus influentes des Émirats, qui partagera ses souvenirs de Cheikh Zayed, le “père fondateur” de la nation émiratie ;
enfin, nous découvrirons une œuvre d’art dédiée au célèbre Cheikh Zayed qui aurait fêté ses 100 ans cette année.
Des “États de la Trêve” aux Émirats arabes unis
Difficile d’imaginer Abu Dhabi et Dubaï sans leurs gratte-ciel monumentaux… Mais il n’y pas si longtemps, seules des dunes de sable à perte de vue occupaient ces espaces.

Durant plus de 150 ans, le territoire comprenait plusieurs régions régies par des cheiks, formant ensemble un territoire sous protectorat britannique baptisé “les États de la Trêve”.

À la suite du retrait des Britanniques en 1971, le cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, alors souverain d’Abu Dhabi, s’est employé à unifier les sept Émirats et le 2 décembre 1971, six d’entre eux ont d’abord signé le décret. L’état de Ras al-Khaïmah les rejoindra un peu plus tard cette même année.

Après avoir découvert ses gisements de pétrole dans les années 50, les Émirats sont devenus une puissance économique régionale et mondiale. Mais le chemin n’a pas été sans embuche, avec notamment la crise financière mondiale de 2008 et les fluctuations spectaculaires des prix du pétrole au cours de la dernière décennie.

Aujourd’hui, le pays dépend encore largement des recettes pétrolières… mais possède l’économie la plus diversifiée des États du Golfe, avec des investissements dans des secteurs multiples allant du tourisme à la construction.

La colonne vertébrale de cette économie, c’est la main d’œuvre si particulière des Émirats : une communauté internationale qui a élu domicile à cet endroit et qui constitue la sixième population d’immigrés dans le monde, selon l’ONU.

Chaque 2 décembre, les Émiratis et les expatriés se réunissent pour célébrer la fondation du pays avec des feux d’artifice et des festivités traditionnelles. Cette année, plus de 22 000 personnes ont pris part aux célébrations officielles au sein du stade Zayed Sports City, réunissant les dirigeants et les habitants des sept Émirats… comme leurs ancêtres il y a près d’un demi-siècle.

L’entretien : Mohammed Abdul Jalil al-Fahim, président d’honneur du groupe Al Fahim
Avant qu’il y ait des routes, l’entrepreneur Abdel Jalil al-Fahim, le bras droit du premier dirigeant du pays, a tracé la voie en tant que premier importateur de voitures à Abu Dhabi au début des années 60.

Il a créé la société pionnière Al Fahim, qui a permis la croissance de la région, grâce à l’implantation de systèmes d’alimentation en eau et en électricité, contribuant ainsi à la construction des infrastructures du pays.

Son fils Mohammed a commencé à diriger l’entreprise familiale à l‘âge de 20 ans, menant avec succès trois générations du groupe et élargissant ses services, y compris à l’immobilier, l’hôtellerie et la fabrication.

Nous avons rencontré le président d’honneur du groupe Al Fahim, qui partage ses souvenirs et ses projets futurs.

Daleen Hassan pour Euronews : Votre entreprise familiale a grandi pour répondre aux besoins du pays au moment de sa fondation. Mais aujourd’hui, le modèle économique a changé. Cherchez-vous à étendre votre activité à d’autres industries ?

Mohammed Abdul Jalil al-Fahim : Au cours des 35 dernières années, nous avons transformé une petite entreprise locale en une grande entreprise couvrant les Émirats arabes unis et d’autres pays. Nous devons travailler avec ce que nous avons aujourd’hui. Pour augmenter l’activité, nous devons investir. Et étant donné le marché actuel, ce n’est pas le bon moment pour investir.

Quels sont les défis auxquels les entreprises familiales sont confrontées aujourd’hui ?

Je pense que les défis concernent l’héritage et le long terme, le fait de passer le flambeau à la deuxième, puis à la troisième génération. Ces entreprises font face à de nombreuses difficultés aujourd’hui et elles ont besoin du soutien du gouvernement, d’un cadre et de réglementations.

Vous êtes convaincu de la nécessité de transformer les entreprises familiales en sociétés actionnaires, vous avez été le premier à le faire aux Émirats. Pourquoi c’était si important ?

Il était important de veiller à ce que les entreprises ne soient pas démantelées après la première génération. Je pense que les entreprises uniques devraient devenir des sociétés actionnaires. Les entreprises peuvent aussi devenir publiques si elles le peuvent.

Votre entreprise familiale a été créée bien avant que les Émirats ne deviennent une nation. Comment avez-vous vu le pays évoluer depuis ? Et que manque-t-il encore aujourd’hui ?

Aux Émirats, tout a été trop vite. En très peu de temps, nous sommes passés de la comptabilité manuelle à l’électronique et aux ordinateurs, ce qui a créé un fossé. Aujourd’hui, 

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

Inspire Middle East is celebrating this week the 47th anniversary of the United Arab Emirates.

In the program :

a historical point back in time until the birth of the Emirates;
an interview with a member of one of the most influential families in the UAE, who will share his memories of Sheikh Zayed, the "founding father" of the Emirati nation;
Finally, we will discover a work of art dedicated to the famous Sheikh Zayed who would have celebrated his 100 years this year.
"States of the Truce" in the United Arab Emirates
Hard to imagine Abu Dhabi and Dubai without their monumental skyscrapers ... But not so long ago, only sand dunes out of sight occupied these spaces.

For more than 150 years, the territory included several areas governed by sheiks, forming together a territory under British protectorate called "the States of the Truce".

Following the withdrawal of the British in 1971, Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, then ruler of Abu Dhabi, worked to unify the seven Emirates and on December 2, 1971, six of them first signed Decree. The state of Ras al-Khaimah will join them later that year.

After discovering its oil fields in the 1950s, the UAE has become a regional and global economic powerhouse. But the road has not been easy, especially with the global financial crisis of 2008 and the dramatic fluctuations in oil prices over the past decade.

Today, the country still depends heavily on oil revenues ... but has the most diversified economy of the Gulf States, with investments in multiple sectors ranging from tourism to construction.

The backbone of this economy is the UAE's unique workforce, an international community that is home to the UAE and the sixth largest immigrant population in the world, according to the UN.

Every 2nd December, Emirati and expatriates gather to celebrate the founding of the country with fireworks and traditional festivities. This year, more than 22,000 people took part in the official celebrations at the Zayed Sports City stadium, bringing together the leaders and residents of the seven Emirates ... like their ancestors almost half a century ago.

Interview: Mohammed Abdul Jalil Al-Fahim, Honorary President of Al Fahim Group
Before there were roads, entrepreneur Abdel Jalil al-Fahim, the right-hand man of the country's top leader, led the way as the largest importer of cars in Abu Dhabi in the early 1960s.

He created the pioneer company Al Fahim, which allowed the growth of the region, through the implementation of water and electricity supply systems, thus contributing to the construction of infrastructure in the country.

His son Mohammed started running the family business at the age of 20, successfully leading three generations of the group and expanding his services, including real estate, hospitality and manufacturing.

We met the honorary president of Al Fahim group, who shares his memories and his future projects.

Daleen Hassan for Euronews: Your family business grew to meet the needs of the country at the time of its founding. But today, the economic model has changed. Are you looking to expand your business to other industries?

Mohammed Abdul Jalil al-Fahim: Over the past 35 years, we have transformed a small local business into a large company covering the United Arab Emirates and other countries. We have to work with what we have today. To increase activity, we must invest. And given the current market, this is not a good time to invest.

What are the challenges facing family businesses today?

I think the challenges are inheritance and the long term, passing the torch to the second, then the third generation. These companies face many challenges today and they need government support, a framework and regulations.

You are convinced of the need to transform family businesses into shareholding companies, you were the first to do so in the UAE. Why was it so important?

It was important to ensure that companies were not dismantled after the first generation. I think single companies should become shareholder companies. Companies can also become public if they can.

Your family business was established long before the Emirates became a nation. How did you see the country evolve since? And what is missing today?

In the UAE, everything was too fast. In a very short time, we moved from manual accounting to electronics and computers, which created a gap. Today,

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article