INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos 📡Evénements 📣Divertissement 🤼‍♂ Mode de vie💡Mode👗Beauté💄Inspiration ⚖ Entretien 📻Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

RDC: nouveau report de la présidentielle à mars 2019 (CENI)

INB1
INB1

INB1

L’élection présidentielle en République démocratique du Congo a été
une fois encore reportée par la commission électorale. Cette fois, ce report ne concerne que trois villes du pays, ont annoncé des responsables.

Les villes concernées sont Beni et Butembo, à l’est du pays, qui font face à une épidémie d’Ebola depuis août, et Yumbi, à l’ouest, où plus de 100 personnes ont été tuées dans des violences ethniques la semaine dernière. 

Le retard s’applique également aux zones rurales situées à l’extérieur de Beni. Le vote aura lieu dimanche dans le reste de ce vaste pays de l’Afrique centrale, comme prévu, a déclaré la Commission électorale contrôlée par l’État (CENI) dans un communiqué. Les résultats définitifs du vote présidentiel devraient être proclamés le 15 janvier, le nouveau président devant être investi normalement le 18 janvier.

Expliquant le retard, la CENI a cité « la persistance de l’épidémie d’Ebola qui continue de frapper dangereusement les circonscriptions électorales de Beni, la ville de Beni et la ville de Butembo … ainsi que la menace terroriste qui persiste dans la région ».

Beni et Butembo sont connus pour être des bastions de l’opposition du président sortant Joseph Kabila, qui soutient son ancien ministre de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary, dans la course. 

Le principal candidat de l’opposition, Martin Fayulu, avait mis la CENI en garde contre toute tentative visant à suspendre le vote à Beni et à Butembo dans un tweet plus tôt mercredi. «Le prétexte du virus Ebola est fallacieux car des campagnes ont été menées dans ces régions. C’est encore une autre stratégie pour détourner la vérité des sondages », a-t-il tweeté.

Les élections, qui devaient initialement avoir lieu en 2016, ont été reportées à plusieurs reprises, provoquant des violences au cours desquelles les forces de sécurité ont tué des dizaines de personnes. 

La CENI a repoussé la date des élections de sept jours supplémentaires la semaine dernière en raison de retards dans le déploiement du matériel électoral. La RDC n’est pas encore sorti de la crise avec ce nouveau rebondissement dans l’organisation des élections, qui pourrait accroître la densité de la tension ambiante qui prévaut dans le pays.

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

The presidential election in the Democratic Republic of the Congo was
once again postponed by the electoral commission. This time, this report concerns only three cities in the country, officials said.

The cities concerned are Beni and Butembo, in the east of the country, which are facing an Ebola outbreak since August, and Yumbi, in the west, where more than 100 people were killed in ethnic violence last week. .

The delay also applies to rural areas outside Beni. The vote will be held Sunday in the rest of this vast country of Central Africa, as planned, said the State-controlled Election Commission (CENI) in a statement. The final results of the presidential vote are expected to be proclaimed on January 15, with the new president scheduled to be sworn in on Jan. 18.

Explaining the delay, the CENI cited "the persistence of the Ebola epidemic which continues to dangerously hit the electoral districts of Beni, the city of Beni and the city of Butembo ... and the terrorist threat that persists in the region" .

Beni and Butembo are known to be opposition strongholds of incumbent President Joseph Kabila, who supports his former Interior Minister, Emmanuel Ramazani Shadary, in the race.

Leading opposition candidate Martin Fayulu warned the CENI against any attempt to suspend voting in Beni and Butembo in a tweet earlier Wednesday. "The pretext for the Ebola virus is misleading because campaigns have been conducted in these areas. This is yet another strategy to divert the truth from the polls, "he tweeted.

The elections, which were originally scheduled to take place in 2016, have been postponed several times, causing violence in which security forces killed dozens of people.

The CENI postponed the election date by an additional seven days last week due to delays in the deployment of election materials. The DRC is not yet out of the crisis with this new rebound in the organization of elections, which could increase the density of the prevailing ambient tension in the country.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article