INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos 📡Evénements 📣Divertissement 🤼‍♂ Mode de vie💡Mode👗Beauté💄Inspiration ⚖ Entretien 📻Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Recettes de cuisine hivernale de Yotam Ottolenghi

INB1
INB1

INB1

Beaucoup d'entre vous ont peut-être eu le bon sens d'utiliser le mois ou les deux derniers mois pour limiter leur consommation d'aliments et de boissons, pour préparer leur corps et leur esprit à l'attaque imminente des groupes de travail en milieu de semaine, de la cuisson par lot et de l'alimentation excessive, mais j'ai échoué. faire cela. En conséquence, je ne me sens pas du tout préparé pour la saison des fêtes. Mais c’est le premier décembre et, prêt ou non, nous avons devant nous un mois d’inévitable overindulgence. Alors, enfilez votre pantalon le plus extensible et laissez la cuisine confortable d’aujourd’hui vous détendre en douceur.

Gratin de fenouil et pomme à la croûte de parmesan
Ce gratin est suffisamment indulgent pour être servi comme plat principal, accompagné d'une salade vert pâle pour réduire le crémeux. Le vermouth doux ajoute une dimension supplémentaire, mais peut facilement être remplacé par un autre vin blanc doux.

 Gratin de fenouil et pomme à la croûte de parmesan.
Facebook Twitter Pinterest
 Gratin de fenouil et de pomme de Yotam Ottolenghi avec une croûte de parmesan.
Prep 8 min
Cuire 80 min
4 portions

3 bulbes de fenouil (environ 1,2 kg), frondes intactes
Sel et poivre noir
2 pommes Granny Smith (350g)
100 ml de vermouth blanc sucré ou autre vin blanc doux
100ml double crème

Pour la pâte
50g de chapelure de panko
50g de parmesan, râpé
10g d'aneth frais, haché
10g de feuilles d'estragon, hachées
1 ½ cuillère à soupe de graines de fenouil, grillées et légèrement écrasées dans un mortier
1½ cuillère à café de zeste de citron
2 c. À soupe d'huile d'olive

Chauffez le four à 200 ° C (ventilateur 180 ° C) / 390F / gaz. 6. Retirez les frondes des bulbes de fenouil et mettez-les de côté, puis coupez chaque ampoule dans le sens de la longueur en huit quartiers. Remplissez une grande casserole avec un litre d'eau, amenez à ébullition à feu vif et ajoutez une cuillère à thé de sel. Blanchissez les quartiers de fenouil pendant 10 minutes, puis égouttez-les dans un tamis placé sur un bol résistant à la chaleur pour réserver l'eau de cuisson.

Pendant ce temps, épluchez et épépinez les pommes, puis coupez-les en tranches minces (utilisez une mandoline, si vous en avez une) d'environ 2 mm d'épaisseur. Mettez les pommes dans un plat allant au four de 30 cm x 20 cm, avec le fenouil, le vermouth, la crème et 100 ml de liquide de cuisson réservé. Assaisonnez avec un quart de cuillère à thé de sel et une mouture généreuse de poivre noir et mélangez le tout jusqu'à ce que tout soit bien mélangé. Couvrir étroitement de papier d'aluminium et cuire au four pendant 45 minutes, jusqu'à ce que tout soit ramolli.

Pendant ce temps, préparez la croûte de panko en combinant tous les ingrédients avec un quart de cuillerée à thé de sel, une mouture généreuse de poivre noir et les feuilles de fenouil réservées.

Au bout de 45 minutes, sortez le plat du four et retirez le papier d'aluminium. Recouvrez du mélange de panko et faites cuire à découvert pendant 20 minutes ou jusqu'à ce que le mélange soit doré et bouillonnant. Laisser reposer 10 minutes, puis servir.

Bouillie de pain à la salsa de faisan et de noix
Vous pouvez faire la bouillie de pain - qui est un peu comme une sauce au pain épaisse - à l’avance et la diluer avec du lait avant de servir. Remplacez le faisan par des quartiers de potiron rôti pour en faire un plat végétarien.

 Bouillie de pain avec salsa au faisan et aux noix.
Facebook Twitter Pinterest
 Bouillie de pain de Yotam Ottolenghi avec salsa au faisan et aux noix.
Prép 10 min
Cuire 2 h 15 min
4 portions

70g de beurre non salé
1 faisan (700g)
Sel et poivre noir
4 tranches de bacon minces (80g), hachées grossièrement
2 petits oignons, pelés et coupés en quartiers
10 brins de thym frais (15g)
3 feuilles de laurier
150 ml de vin blanc sec
3 cuillères à soupe de port
200 ml d'eau
700 ml de lait entier, plus un peu plus, pour éclaircir
400g de pain au levain, la croûte enlevée et jetée, la chapelure déchirée en morceaux de 2-3cm (filet 250g)
100ml double crème

Pour la salsa aux noix marinées
2 noix marinées, hachées grossièrement, plus 1½ cuillère à soupe de liqueur de saumure
1½ cuillère à soupe d'huile d'olive
20g de moitiés de noix grossièrement cassées
10g de feuilles de persil, hachées grossièrement
30 g de graines de grenade (c.-à-d. Les graines d'environ ¼ de grenade)

Mettez 20 g de beurre dans une casserole à fond épais de taille moyenne avec un couvercle et mettez sur un feu moyen-vif. Assaisonnez le faisan avec une demi-cuillère à café de sel et une bonne mouture de poivre, puis déposez-le dans la casserole. Frire pendant trois à quatre minutes, en les retournant régulièrement, jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Ajoutez le bacon, la moitié de l'oignon, la moitié du thym, une feuille de laurier, le vin blanc, le porto et l'eau, et amenez à ébullition. Une fois à ébullition, baissez le feu à moyen-doux, couvrez la casserole et laissez mijoter pendant une heure et demie, jusqu'à ce que le faisan soit cuit et que la viande tombe de l'os. Eteignez le feu et, une fois que le faisan est suffisamment froid pour être manipulé, soulevez-le et mettez-le de côté avec le bacon et l'oignon. Filtrer le jus de cuisson dans la même poêle; jeter les aromatiques restants.

Prélevez toute la chair de faisan dans les os et remettez-la dans le liquide de cuisson avec le bacon et l'oignon. Porter à ébullition à feu moyen-élevé, puis réduire pendant trois à quatre minutes jusqu'à ce qu'il ne vous reste plus que 100 ml de liquide dans la casserole. Couvrir et mettre de côté.

Versez le lait dans une grande sauteuse et mettez à feu mi-vif, avec le reste du beurre, l'oignon, le thym, les feuilles de laurier, une demi-cuillère à thé de sel et beaucoup de poivre. Porter à ébullition, réduire le feu à moyen-doux et laisser mijoter doucement pendant 10 minutes. Jeter tous les aromatiques,

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

While many of you may have had the good sense to use the last month or two to rein in the eating and drinking, to prepare body and mind for the impending onslaught of midweek work parties, batch mince-pie baking and excessive eating, I failed to do so. As a result, I don’t feel at all prepared for the festive season. But ‘tis the first of December and, ready or not, a month of inevitable overindulgence is upon us. So slip on your stretchiest trousers and let today’s comfort cooking ease you in gently.

Fennel and apple gratin with parmesan crust
This gratin is indulgent enough to stand on its own as a main course, served with a light green salad to cut through the creaminess. Sweet vermouth adds an extra dimension, but can easily be replaced by another sweet white wine.

 Fennel and apple gratin with a parmesan crust.
Facebook Twitter Pinterest
 Yotam Ottolenghi’s fennel and apple gratin with a parmesan crust.
Prep 8 min
Cook 80 min
Serves 4

3 fennel bulbs (about 1.2kg), fronds intact
Salt and black pepper
2 granny smith apples (350g)
100ml sweet white vermouth, or other sweet white wine
100ml double cream

For the crust
50g panko breadcrumbs
50g parmesan, grated
10g fresh dill, chopped
10g tarragon leaves, chopped
1½ tbsp fennel seeds, toasted and lightly crushed in a mortar
1½ tsp lemon zest
2 tbsp olive oil

Heat the oven to 200C (180C fan)/390F/gas 6. Remove the fronds from the fennel bulbs and set aside, then cut each bulb lengthways into eight wedges. Fill a large saucepan with a litre of water, bring to a boil on a high heat and add a teaspoon of salt. Blanch the fennel wedges for 10 minutes, then drain into a sieve placed over a heatproof bowl, to reserve the cooking water.

Meanwhile, peel and core the apples, then slice them thinly (use a mandoline, if you have one) about 2mm thick. Put the apples in a 30cm x 20cm baking dish, along with the fennel, vermouth, cream and 100ml reserved cooking liquid. Season with a quarter-teaspoon of salt and a generous grind of black pepper, and toss everything together until well combined. Cover tightly with foil and bake for 45 minutes, until completely softened.

Meanwhile, prepare the panko crust by combining all the ingredients with a quarter-teaspoon of salt, a generous grind of black pepper and the reserved fennel fronds.

After 45 minutes, take the dish from the oven and remove the foil. Top with the panko mixture and bake, uncovered, for another 20 minutes, or until golden brown and bubbly. Leave to rest for 10 minutes, then serve.

Bread porridge with pulled pheasant and walnut salsa
You can make the bread porridge – which is a bit like a thick bread sauce – in advance and thin it down with milk before serving. Replace the pheasant with wedges of roast pumpkin to turn this into a vegetarian main.

 Bread porridge with pulled pheasant and walnut salsa.
Facebook Twitter Pinterest
 Yotam Ottolenghi’s bread porridge with pulled pheasant and walnut salsa.
Prep 10 min
Cook 2 hr 15 min
Serves 4

70g unsalted butter
1 pheasant (700g)
Salt and black pepper
4 thin rashers bacon (80g), roughly chopped
2 small onions, peeled and quartered 
10 sprigs fresh thyme (15g)
3 bay leaves
150ml dry white wine
3 tbsp port
200ml water
700ml whole milk, plus a little bit extra, to thin down
400g loaf sourdough, crusts removed and discarded, crumb torn into 2-3cm pieces (250g net)
100ml double cream

For the pickled walnut salsa
2 pickled walnuts, roughly chopped, plus 1½ tbsp pickling liquor
1½ tbsp olive oil
20g walnut halves, roughly broken
10g parsley leaves, roughly chopped
30g pomegranate seeds (ie the seeds from about ¼ of a pomegranate)

Put 20g butter in a medium-sized, heavy-based casserole pan for which you have a lid and put on a medium-high heat. Season the pheasant all over with half a teaspoon of salt and a good grind of pepper, then lay it in the pan. Fry for three to four minutes, turning regularly, until browned all over. Add the bacon, half the onion, half the thyme, one bay leaf, the white wine, port and water, and bring to a boil. Once boiling, turn down the heat to medium-low, cover the pan and leave to simmer for an hour and a half, until the pheasant is cooked and the meat is falling off the bone. Turn off the heat and, once the pheasant is cool enough to handle, lift out and set it aside with the bacon and onion. Strain the cooking juices back into the same pan; discard the remaining aromatics.

Pick all the pheasant meat from the bones and return the meat to the cooking liquid with the bacon and onion. Bring to a boil on a medium-high heat, then reduce for three to four minutes, until you are left with about 100ml liquid in the pan. Cover and set aside.

Pour the milk into a large saute pan and put on a medium-high heat with the remaining butter, onion, thyme, bay leaves, half a teaspoon of salt and plenty of pepper. Bring to a boil, reduce the heat to medium-low and simmer gently for 10 minutes. Discard all the aromatics, 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article