INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Une ancienne candidate à l’apprentissage, âgée de 25 ans, perd son sang-froid et perd la vue d’un œil après avoir été battue par un agresseur qui lui a volé son téléphone.

INB1
INB1

INB1

Une ancienne candidate à l'apprenti s'est retrouvée avec des pommettes brisées et a peut-être perdu la plus grande partie de la vision d'un œil après avoir été violemment battue dans la rue à Londres par deux hommes qui ont tenté de voler son téléphone portable sans succès.

Elle Stevenson, 25 ans, qui a participé à la série 11 du spectacle présenté par Lord Sugar en 2015, a été laissée sanglante et battue à Charing Cross par une paire de voyous qui l'ont attaquée, après qu'un ami lui ait refusé la possibilité de s'enfuir avec son téléphone. .

Elle a subi de graves blessures au visage, notamment des fractures à la joue nécessitant une chirurgie plastique, ainsi que de graves lésions à l'un de ses yeux, ce qui signifie qu'elle a peut-être perdu la majeure partie de sa vision de l'œil gauche.

La jeune femme de 25 ans, originaire de Windsor dans le Berkshire, a déclaré qu'elle se sentait profondément déçue par la police, qui a refusé de visionner 90 minutes de séquences de vidéosurveillance filmées par une caméra de vidéosurveillance de McDonalds, ce qui, selon Mme Stevenson, aiderait à identifier ses agresseurs.

Aujourd'hui, elle a déclaré à MailOnline qu'elle se sentait vulnérable et effrayée depuis l'assaut, qui l'a rendue incapable de dormir. Elle a déclaré à propos de la police métropolitaine: «Ils s'en fichent. Ils n'ont aucun intérêt, ils n'ont rien fait.

Mme Stevenson, femme d'affaires, a décrit l'assaut terrifiant commis près de la gare de Charing Cross, à la fin d'une nuit de fête de Noël.

«Ils m'ont battue, dit-elle.

«Un homme est passé derrière moi et m'a poussé. Ensuite, je me suis rendu compte que mon visage était en avant et avait été frappé à deux reprises.

«J'ai été frappé de plein fouet au visage - j'ai l'impression qu'ils m'ont tiré dessus.

«Il m'a donné un coup de poing sur la joue et s'est fracturé la joue.

«Je ne peux pas voir à partir de cet œil pour le moment et je dois attendre que tout le gonflement se dissipe avant que les médecins puissent voir si ma vue a été affectée de manière permanente.

«Ma mémoire a été affectée et je suis confus, ce qui m'a laissé un sentiment de vulnérabilité. Mon père doit me conduire partout et je me sens comme un adolescent de 12 ans.

Elle a dit ne pas savoir si elle recouvrerait toute sa vue était une "pensée effrayante", mais qu'elle subissait encore des tests et des radiographies, ajoutant: "On m'a dit que j'aurais besoin d'une chirurgie plastique car les médecins craignent beaucoup les fractures mes pommettes.

Après 24 heures passées à l'hôpital St Thomas de Londres, le directeur de l'entreprise de construction est désormais pris en charge par la famille et les amis et n'a pas été en mesure de reprendre le travail.

Mme Stevenson était avec un ami lorsqu'elle a été attaquée aux premières heures du dimanche 16 décembre. Les deux hommes avaient décidé de prolonger leur fête de Noël et d'aller au night-club Heaven.

Alors qu'ils s'asseyaient sur les marches de la gare de Charing Cross après avoir quitté la discothèque, deux hommes les ont approchés et leur ont parlé.

Mme Stevenson a déclaré: «Nous les avons simplement ignorés et je pensais que l'un d'eux avait mis un dépliant publicitaire sur mes genoux.

'Puis quelqu'un a dit "cet homme vient de prendre votre téléphone" et je ne pouvais pas le croire mais il l'avait fait. Ce devait être un geste de la main ou quelque chose comme ça.

'Mon ami a sprinté après eux en criant qu'ils étaient des voleurs et a repris le téléphone. Elle l'a eue mais l'a retirée de sa couverture.

Son amie a pourchassé le couple dans The Strand et, parmi la foule de gens à l'extérieur de McDonalds, a réussi à récupérer le téléphone.

Après le vol repoussé, les femmes sont allées manger chez McDonalds, mais en quittant le restaurant, elles ont de nouveau revu les hommes.

«Mon ami a commencé à crier pour que les gens fassent attention et que les voleurs soient de retour.

«Un homme est ensuite passé derrière moi et m'a poussé dans le dos. Alors que je tombais en avant, un autre homme m'a frappé au visage à deux reprises au visage.

«Tout s'est alors calmé et je suis allé au sol. J'ai réalisé que c'était assez grave quand j'ai senti le sang couler sur mon visage.

'Un groupe de cinq filles est venu m'aider et m'a emmené au poste de police à proximité. Une ambulance a été appelée et j'ai été emmenée à l'hôpital.'

Mme Stevenson, que Lord Sugar a licenciée au cours de la sixième semaine de The Apprentice en 2015, a dédaigné le refus de la police de mener une enquête sur l'agression préméditée.

Elle a déclaré ce matin: «J'ai appelé la police quelques jours après et on m'a dit que le dossier avait été fermé.

«Je n'arrivais pas à y croire. Je leur ai demandé pourquoi et ils ont dit qu'il y avait un système de vidéosurveillance d'un McDonalds situé à proximité, mais ils n'avaient ni le temps ni les ressources nécessaires pour que quelqu'un puisse y regarder pendant une heure.

'C'est horrible. Si ces hommes peuvent battre une femme comme celle-ci - des filles innocentes lors d'une soirée - et s'en tirer comme ça.

Elle a ajouté: «Je me sens très déçu par la police. Je travaille très dur, je paie mes impôts et pour toute ma famille, c'est un travail juste, un travail, un travail.

«Je ne blâme pas un individu ni la police en tant que telle, mais cela a vraiment affecté ma vie. Ces gars-là sont là-bas et il y a une chance que ce soit sur CCTV mais personne n'a le temps de regarder le CCTV même si je pourrait localiser le moment où c'est arrivé.

Elle a dit qu'elle ne savait pas si des témoins avaient été contactés et que le reçu de McDonalds réduirait la fenêtre de temps au cours de laquelle l'agression s'est produite.

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

A former Apprentice contestant has been left with broken cheekbones and may have lost most of the sight in one eye after being violently beaten in the street in London by two men who tried and failed to steal her mobile phone.

Elle Stevenson, 25, who appeared in series 11 of the Lord Sugar-fronted show in 2015, was left bloodied and battered in Charing Cross by a pair of thugs who attacked her, after a friend denied them the chance to run off with her phone.

She was left with severe facial injuries including broken bones in her cheek which will require plastic surgery, and also suffered severe damage to one of her eyes which means she may have lost most of her sight in her left eye.

But the 25-year-old, from Windsor in Berkshire, said she feels deeply let down by police, who have refused to review 90 minutes of CCTV footage from a McDonalds CCTV camera which Ms Stevenson believes would help identify her attackers.

Today she told MailOnline that she has felt vulnerable and scared since the assault, which has left her unable to sleep.  She said of the Metropolitan Police: 'They just don't care. They have no interest, They've done nothing.' 

Businesswoman Ms Stevenson described the terrifying assault near Charing Cross station, which came at the end of a night of Christmas partying.

'They battered me,' she said.

'One man went behind me and pushed me and the next thing I knew my face went forward and was met with two punches.

'I was smacked squarely in the face - I feel like they tee'd me up.

'He punched me on my cheek and fractured my cheek and I have damage to my eye socket.

'I can't see out of that eye at the moment and I have to wait for all the swelling to go down before doctors will be able to see if my eyesight has been affected permanently.

'My memory has been affected and I am getting confused which has left me feeling really vulnerable. My dad is having to drive me everywhere and I feel like a 12-year-old.'

She said not knowing whether she would regain full eyesight was a 'scary thought' but that she was still having tests and x-rays, adding: 'I have been told I will need plastic surgery because the doctors are very concerned about the fractures on my cheek bones.'

After 24 hours in St Thomas's Hospital in London the construction company manager is now being cared for by family and friends and has not been able to go back to work.

Ms Stevenson was with a friend when she was attacked in the early hours of Sunday December 16. The pair had decided to extend their Christmas partying and go to nightclub Heaven.

As they sat on the steps of Charing Cross station after leaving the nightclub, two men approached them and spoke to them.

Ms Stevenson said: 'We just ignored them and I thought one had put an advertising flyer in my lap.

'Then someone said "that man's just taken your phone" and I couldn't believe it but he had. It must have been a slight of hand or something.

'My friend sprinted after them shouting that they were thieves and grabbed the phone back. She got it but pulled it out of its cover.'

Her friend chased the pair down The Strand and in the throng of people outside McDonalds successfully got the phone back.

After the foiled theft the women went in to McDonalds for something to eat but upon leaving the eatery saw the men again.

'My friend started shouting for people to be careful and that the thieves were back.

'One man then came around behind me and shoved me in the back and as I fell forwards I was hit in the face twice by another man.

'Everything then went quiet and I went to the floor. I realised it was quite bad when I felt blood pouring down my face.

'A group of five girls came to help me and took me to the police station nearby and an ambulance was called and I was taken to hospital.'

Ms Stevenson, whom Lord Sugar fired in the sixth week of The Apprentice in 2015, poured scorn on the police's failure to investigate the pre-meditated assault. 

She said this morning: 'I rang the police a couple of days after and was told the file had been closed.

'I couldn't believe it and asked why and they said that there was CCTV from a nearby McDonalds but they did not have the time or resources for someone to look through an hour of it.

'It is horrific. If these men can beat a woman like this - innocent girls on a night out - and get away with it.'

She went on: 'I feel very let down by the police. I work really hard, pay my taxes and for my whole family its just work work work.

'I'm not blaming an individual or the police per se but this has really affected my life and these guys are out there and there is a chance it was on CCTV but no-one has the time to look at the CCTV even though I could pinpoint the time it happened.'

She said she did not know whether witnesses had been contacted and had the McDonalds receipt which would narrow down the window of time in which the assault happened.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article