Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

La liberation de Laurent Gbagbo confirmée

INB1

INB1

INFORMATION DE DERNIÈRE MINUTE, ACTUALISATIONS EN COURS


Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont rejeté mercredi la demande du procureur de maintenir l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo en détention, après avoir annoncé mardi son acquittement pour crimes contre l’humanité.

“A la majorité, la chambre (…) rejette la requête présentée par le procureur de maintenir M. Gbagbo et M. Blé Goudé (ex-chef du mouvement des Jeunes patriotes) en détention”, a déclaré le juge président Cuno Tarfusser.

La chambre a également demandé “au greffe d’obtenir les assurances nécessaires auprès de M. Gbagbo et de M. Blé Goudé pour garantir leur retour” dans l‘éventualité où leur présence à la Cour serait requise dans le futur.

“Risque concret” de disparition en cas de poursuite du procès
Les juges avaient ordonné mardi la mise en liberté immédiate des deux hommes, qui a été suspendue dans l’attente d’une audience mercredi matin, où cours de laquelle l’accusation a pu faire part de ses objections.

Les procureurs de la Cour basée à La Haye ont exprimé leur intention de faire appel de l’acquittement retentissant de l’ancien président ivoirien. Ils évoquent notamment un “risque concret” que ce dernier disparaisse dans l‘éventualité où le procès se poursuivrait.

Les juges ont cependant estimé que les preuves fournies par l’accusation n‘étaient pas suffisantes pour justifier le maintien en détention de MM. Gbagbo et Blé Goudé. Ils n’ont communiqué aucun détail sur le temps qu’il faudrait pour libérer les deux hommes du centre de détention de la Cour.

Premier ancien chef d‘État à avoir été remis à la CPI, M. Gbagbo était jugé pour des crimes commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011, née de son refus de céder le pouvoir à son rival, l’actuel président ivoirien Alassane Ouattara. Les violences ont fait plus de 3.000 morts en cinq mois.

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

LAST MINUTE INFORMATION, UPDATES IN PROGRESS


The judges of the International Criminal Court (ICC) on Wednesday rejected the prosecutor's request to keep former Ivorian President Laurent Gbagbo in detention, after announcing Tuesday his acquittal for crimes against humanity.

"By a majority, the Chamber (...) rejects the request presented by the prosecutor to keep Mr. Gbagbo and Mr. Blé Goudé (former leader of the Young Patriots Movement) in detention," said Presiding Judge Cuno Tarfusser.

The Chamber also asked "the Registry to obtain the necessary assurances from Mr. Gbagbo and Mr. Blé Goudé to guarantee their return" in the event that their presence at the Court is required in the future.

"Concrete risk" of disappearance in case of continuation of the trial
The judges ordered Tuesday the immediate release of the two men, who was suspended pending a hearing Wednesday morning, during which the prosecution was able to voice its objections.

The prosecutors of the Court based in The Hague have expressed their intention to appeal the resounding acquittal of the former Ivorian president. They mention in particular a "concrete risk" that it disappears in the event that the trial continues.

However, the judges found that the evidence provided by the prosecution was not sufficient to justify the continued detention of MM. Gbagbo and Blé Goudé. They did not provide any details on how long it would take to release the two men from the detention center of the Court.

First former head of state to be handed over to the ICC, Gbagbo was tried for crimes committed during the post-election crisis of 2010-2011, born of his refusal to cede power to his rival, the current president Ivorian Alassane Ouattara. The violence killed more than 3,000 people in five months.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article