Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Trump dit qu'il a eu une "grande conversation" avec Poutine et qualifie de "sottises"

INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

Le président Donald Trump a critiqué les récents rapports du Washington Post et du New York Times qui soulevaient des questions sur ses entretiens privés avec le président russe Vladimir Poutine et révélaient une enquête du FBI sur son comportement après avoir limogé son directeur James Comey.

Au cours d'une interview téléphonique sur "Justice avec le juge Jeanine", Trump a déclaré samedi soir à l'animatrice de Fox News, Jeanine Pirro, que ces histoires étaient "toutes insensées".


Réunions Poutine
Le Washington Post a rapporté samedi que Trump avait déployé des efforts "extraordinaires" pour dissimuler les détails de ses conversations avec Poutine.

Selon le Post, à au moins une occasion, Trump a confisqué les notes de l'interprète présent lors des réunions entre les deux dirigeants et leur a ordonné de ne pas discuter des détails des conversations avec d'autres responsables de l'administration.

Trump: Question "travailler pour la Russie"
Trump: Question "travailler pour la Russie"
Il n'y a "pas de compte rendu détaillé, même dans des fichiers classifiés" des rencontres en tête-à-tête de Trump avec Poutine, a rapporté le quotidien Post.
Lorsque Pirro l’a interrogé sur l’histoire, Trump a répondu que Poutine et lui avaient eu "une excellente conversation".

"Je ne cache rien, je m'en fiche. Je veux dire, c'est tellement ridicule. Ces gens inventent ça", a déclaré Trump.
Il a comparé ses conversations avec Poutine à ce que "chaque président fait - vous êtes assis avec le président de divers pays".

Strobe Talbott, qui était secrétaire d'État adjoint du président Bill Clinton, a qualifié de "inhabituel" et "scandaleux" le secret entourant les réunions de M. Trump, selon le Post.
Sarah Sanders, attachée de presse à la Maison Blanche, a qualifié le rapport de la poste "inexact" dans un communiqué.
Enquête du FBI
L’histoire du Washington Post est la deuxième en 24 heures à mettre en lumière les relations inhabituelles de Trump avec la Russie et son chef.
Le FBI a enquêté sur les avantages des actions de Trump pour la Russie
Le FBI a enquêté sur les avantages des actions de Trump pour la Russie
Vendredi, le New York Times a publié un article sur une enquête du FBI sur le comportement de Trump après le limogeage de l'ancien directeur du FBI, James Comey. Selon le journal, les responsables de l'application de la loi étaient si inquiets qu'ils ont commencé à enquêter pour savoir si le président travaillait au nom de la Russie contre les intérêts américains.

Washington Post: Trump a dissimulé les détails des réunions avec Poutine
Washington Post: Trump a dissimulé les détails des réunions avec Poutine
Sanders a qualifié le rapport "d'absurde".
"James Comey a été limogé parce qu'il est un hack de partisans déshonoré, et son adjoint, Andrew McCabe, qui était alors responsable, est un menteur connu qui a été limogé par le FBI", a déclaré Sanders.
Pirro lui ayant demandé s’il avait déjà travaillé pour la Russie, Trump n’a pas répondu directement à la question.

Au lieu de cela, il a dit: "Je pense que c'est la chose la plus insultante qu'on m'a jamais posée. Je pense que c'est l'article le plus insultant que j'ai jamais écrit. Et si vous lisiez cet article, vous verriez qu'ils ne trouvent absolument rien . "
Trump prend à Twitter
Trump a commencé à répondre au reportage du New York Times par une série de tweets en colère dirigés contre le FBI samedi.

 

 

( ENGLISH ) <<>>

 

 

President Donald Trump The Washington Post and the New York Times President Vladimir Putin and the FBI Investigation into his behavior FBI Director James Comey.

During a interview on "Justice with Jeanine Judge," Trump told Fox News host Jeanine Pirro on Saturday evening that the stories were "all nonsense."
Putin meetings
The Washington Post reported Saturday that Trump had gone to "extraordinary lengths" to conceal the specifics of his conversations with Putin.

According to the Post, we have at least one opportunity to discuss the subject of interpreting and discussing the issues.

Trump: Question on working for Russia 'insulting'

There is "no detailed record, even in classified files" of Trump's face-to-face meetings with Putin, the Post reported.
When asked by Pirro about the story, Trump said he and Putin had "a great conversation."

"I'm not keeping anything under wraps, I mean, it's so ridiculous." These people make it up, "Trump said.
He compared his conversations with Putin to what "every president does - you sit with the president of various countries."

Strobe Talbott, who served as deputy secretary of state to President Bill Clinton, called Trump's Secrecy surrounding the meetings "unusual" and "outrageous," according to the Post.
White House Press Secretary Sarah Sanders called the Post's report "inaccurate" in a statement.
FBI investigation
The Washington Post story is the second in 24 hours to highlight Trump's unusual deals with Russia and its leader.


FBI investigated how Trump's actions seemed to benefit Russia
On Friday, the New York Times published a FBI FBI probe into Trump's behavior following FBI Director James Comey. According to the newspaper, law enforcement officials were so concerned that they were investigating whether the President was working on behalf of Russia against US interests.

Washington Post: Trump concealed details from meetings with Putin
Washington Post: Trump concealed details from meetings with Putin
Sanders called the report "absurd."
"James Comey was fired because he was a disgraced hack supporter, and his Deputy Andrew McCabe, who was in charge at the time, is known to the FBI," Sanders said.
Asked by Pirro if he'd ever worked on Russia, Trump did not answer the question.

Instead, he said, "I think it's the most insulting thing I've ever had." And if you read the article, you'd see that they found absolutely nothing . "
Trump takes to Twitter
Trump was attacking the New York Times with an angry stream of tweets aimed at the FBI on Saturday.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article