Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Angola : Isabel dos Santos conserve son fauteuil à Unitel

INB1
INB1
INB1

INB1

La femme d’affaires angolaise, Isabel dos Santos partagera encore jusqu‘à 2021 le banc du conseil d’administration de la compagnie de télécommunication Unitel, comme l’a annoncé mardi, la compagnie.

L‘éviction de la femme la plus riche d’Afrique et fille de l’ancien président angolais du tour de table d’Unitel n’a finalement pas eu lieu comme le prédisait une rumeur, née d’un conflit entre actionnaires au sein de la société.

Unitel, qui domine le marché des télécommunications en Angola, est détenue à part égale par Isabel dos Santos, la société de télécommunications brésilienne Oi, la société pétrolière nationale angolaise Sonangol et l’homme d’affaires angolais et ancien cadre du gouvernement Leopoldino do Nascimento.


Si les actionnaires angolais avaient toujours voté en bloc, la Sonangol a récemment indiqué sa volonté de se retirer du capital d’Unitel afin de réduire l’influence d’Isabel dos Santos. Première conséquence éventuelle de ce démarquage de la Sonangol, le risque pour la femme d’affaires de ne pas garder la présidence du Conseil dont l‘élection est prévue pour le 6 mai, à l’occasion de la première réunion du nouveau conseil d’administration.

>>> LIRE AUSSI : Malgré la tempête, Isabel dos Santos reste la femme la plus riche d’Afrique
Ce serait alors un autre coup dur pour celle qu’on surnomme “la princesse”. Depuis le départ de son père en août 2017, le nouveau président Joao Lourenço a écarté des personnalités influentes associées à son prédécesseur. Il a notamment limogé de la présidence de la Sonangol, Isabel dos Santos, accusée d’une gestion délictueuse des affaires. Accusations qu’elle a toujours démenties.

Son siège au Conseil d’administration d’Unitel qui court jusqu’en 2021, est l’un des derniers postes de responsabilité qu’elle détient encore en Angola.

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

The Angolan businesswoman, Isabel dos Santos will share until 2021 the bench of the board of the telecommunications company Unitel, as announced Tuesday, the company.

The eviction of the richest woman in Africa and the daughter of the former Angolan chairman of Unitel's tour de table finally did not take place, as predicted by a rumor, born of a conflict between shareholders within the society.

Unitel, which dominates the telecommunications market in Angola, is equally owned by Isabel dos Santos, the Brazilian telecommunications company Oi, the Angolan national oil company Sonangol and the Angolan businessman and former executive of the government Leopoldino do Nascimento .


If Angolan shareholders had always voted en bloc, Sonangol recently indicated its willingness to withdraw from Unitel's capital to reduce the influence of Isabel dos Santos. The first possible consequence of this demarcation of Sonangol is the risk for the businesswoman not to keep the presidency of the Council, whose election is scheduled for May 6, at the first meeting of the new council. administration.

>>> READ ALSO: Despite the storm, Isabel dos Santos remains the richest woman in Africa
It would be another blow for the one called "the princess". Since the departure of his father in August 2017, the new president Joao Lourenço dismissed influential figures associated with his predecessor. He notably dismissed from the presidency of Sonangol, Isabel dos Santos, accused of a criminal management of affairs. Charges she has always denied.

Her seat on Unitel's Board of Directors, which runs until 2021, is one of the last positions she still holds in Angola.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
7
Un système politique et économique moyenâgeux qui a permis à un clan de s'enrichir très rapidement suivant les principes du népotisme.Ce clan particulièrement avide de richesses matérielles a acquis de nombreux biens de luxe à travers le monde tandis que le peuple angolais ne vit dans sa majorité qu'avec 1 dollar par jour...voire moins.Ce clan a établi un régime au sein duquel la + insolente richesse côtoie la + grande misère matérielle.Toutes les richesses de l'Angola ont été captées par un clan qui ne tolère,pour lui-même,que le luxe.
Répondre