Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Charles Leclerc pige Sebastian Vettel à la pole de Bahreïn en F1 lors de la journée de Ferrari

INB1

INB1

Cette Ferrari est absolument dans le combat pour le titre cette saison a été confirmée par un aplomb glorieux et jeune lorsque Charles Leclerc a pris d'assaut une pole position dominante pour le Grand Prix de Bahreïn. Le tout premier pôle de 21 ans a déclaré qu’il avait également la ferme intention de jouer un rôle dans la bataille du championnat. Il conduisait magnifiquement, sans se laisser abattre par son coéquipier quadruple champion du monde, Sebastian Vettel, deuxième.

La Scuderia n’était ni à la hauteur ni bien colorée en Australie, mais c’est le jeune pistolet de Ferrari qui a rendu les voitures rouges impossibles à ignorer à Bahreïn. Leclerc a réalisé une série de tours irréprochables que Vettel ne pouvait égaler, ni Lewis Hamilton, Mercedes, ni Valtteri Bottas, trois tiers au quatrième et quatrième rangs. Ferrari a été au top tout le week-end et, avec plaisir pour la bataille du championnat, son lock-out au premier rang prouve qu'il est plus que capable de mener la bataille à Mercedes.

Les Ferrari étaient joyeuses, tout comme le jeune Monégasque qui se délectait d'un moment privilégié. «Je suis vraiment heureux», a-t-il déclaré. «Seb est un pilote extraordinaire. J'ai beaucoup appris de lui et de lui tout au long de l'année, mais aujourd'hui est une bonne journée pour moi.


Des groupes de défense des droits humains exhortent la F1 à agir contre le militant bahreïnien emprisonné Najah Yusuf
 Lire la suite
«Beaucoup d'émotions mais j'essaie de rester aussi cool que possible car il n'y a pas de points pour la pole position. Ce week-end a été formidable pour nous, mais nous devons maintenant nous concentrer sur la course et faire la meilleure course possible. ”

La première pole position de Leclerc en carrière est un début impressionnant lors de son deuxième rendez-vous avec Ferrari. Le fait qu’il ait réussi sous la pression immense de la Scuderia ne fait que renforcer ses solides atouts en tant que champion du monde potentiel.

Vettel a souligné les réalisations de son coéquipier et les progrès accomplis par Ferrari depuis Melbourne. "Charles a fait un très bon travail aujourd'hui et il mérite d'être en pole", a-t-il déclaré. «Nous sommes tous deux beaucoup plus heureux avec la voiture ce week-end. Le mérite revient à l'équipe. Nous sommes venus ici et avons prouvé que nous étions capables de nous battre à l'avant et pour la pole. ”

Publicité

Ferrari a été laissé perplexe devant son manque de rythme à Melbourne, terminant quatrième et cinquième devant une Mercedes deux à deux de Bottas et Hamilton. Cependant, ici, ils ont constaté à la fois l’emprise et l’équilibre qui étaient absents à Albert Park et Leclerc en a profité.

Sur cette forme, les Ferrari sont de nouveau sur le pied avant, comme l’a reconnu Hamilton. «Ferrari a été incroyablement fort. Je n’aurais pas pu faire le temps de Charles. Nous avons du travail à faire », a-t-il déclaré. Cependant, le pilote britannique, qui a montré un bon rythme de course, est resté optimiste. "Ferrari a été incroyablement rapide", a-t-il ajouté. "Ils ont montré un rythme incroyable, mais cela ne veut pas dire qu'ils ne peuvent pas être battus."

La performance de Leclerc était celle d’une maturité qui dissimule son âge. À 21 ans et 165 jours, il est le deuxième plus jeune pilote à avoir pris la première place en qualifications. seul Vettel en 2008 était plus jeune. Leclerc sait que la vraie affaire commence dimanche, mais Vettel est pleinement conscient du fait qu’il n’y aura pas d’arrivée cette saison dans le garage voisin.

 Chaque instant passé en prison à Bahreïn tache la réputation de la F1
Najah Yusuf
 Lire la suite
Cela met les projecteurs fermement sur le muret des stands Ferrari. L’équipe a annoncé qu’elle laisserait ses pilotes faire la course, mais aussi que, dans certaines circonstances, elle favoriserait Vettel. En Australie, ils ont confié à Leclerc une charge pour maintenir son poste derrière l'Allemand dans la phase finale. La manière dont ils gèrent leurs pilotes peut être cruciale et constituer un indicateur de la manière dont ils entendent jouer la saison. Le directeur de l’équipe, Mattia Binotto, a déclaré vendredi que Leclerc serait autorisé à rester en tête s’il le conservait, et ce jeune talent prodigieux s’est placé dans la meilleure position possible pour le faire.

Le Red Bull de Max Verstappen a terminé cinquième et Kevin Magnussen du Haas a pris la sixième place. McLaren sera encouragé par la mise en Q3 de deux voitures, Carlos Sainz et Lando Norris se classant respectivement septième et dixième. Romain Grosjean était huitième pour Haas mais a reçu une pénalité de trois places sur la grille pour avoir bloqué Norris au premier trimestre. Kimi Räikkönen était neuvième pour Alfa Romeo.

Pierre Gasly, du Red Bull, a connu une autre décevante qualification. Il était 13ème au T2, sans traction de ses pneus. La Renault de Daniel Ricciardo était 11ème. Les Toro Rosso d’Alexander Albon et Daniil Kvyat ont terminé 12e et 15e, et Sergio Pérez’s Racing Point à la 14e.

Les voitures Williams de George Russell et Robert Kubica sont restées au fond de la grille, 19e et 20e. Antonio Giovinazzi dans la Sauber était 16ème devant Nico Hülkenberg dans la Renault et le Racing Point de Lance Stroll.

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

That Ferrari are absolutely in this season’s title fight was confirmed with glorious, youthful aplomb when Charles Leclerc stormed to a dominant pole position for the Bahrain Grand Prix. The 21-year-old’s first ever pole delivered notice that he too resolutely intends to be a player in the championship battle. He drove magnificently, entirely undaunted by his four-time world champion teammate Sebastian Vettel, who was in second.

The Scuderia were off the pace and off-colour in Australia but it was Ferrari’s young gun who made the red cars impossible to ignore in Bahrain. Leclerc put in a series of faultless laps that Vettel could not match and nor could Mercedes’ Lewis Hamilton and Valtteri Bottas, who were a full three-tenths back in third and fourth. Ferrari had been on top all weekend and, pleasingly for the championship battle, their front-row lockout proves they are more than capable of taking the fight to Mercedes.

Ferrari were joyous, as was the young Monégasque as he revelled in a special moment. “I am truly happy,” he said. “Seb is an amazing driver and I have learned a lot from him and I will learn from him all year but today is a good day for me.


Human rights groups urge F1 to act over jailed Bahraini activist Najah Yusuf
 Read more
“A lot of emotions but I am trying to stay as cool as possible because there are no points for pole position. It has been a great weekend for us but now we have to focus on the race and do the best race possible.”

Leclerc’s first career pole position is a hugely impressive start in only his second meeting for Ferrari. That he managed it under the immense pressure of driving for the Scuderia only reinforces his strong credentials as a potential world champion.

Vettel acknowledged his teammate’s achievement and the strides Ferrari have made since Melbourne. “Charles did a very good job today and he deserves to be on pole,” he said. “We are both much happier with the car this weekend. The credit goes to the team. We came here and proved we are capable of fighting at the front and for pole.”

Advertisement

Ferrari were left perplexed at their lack of pace in Melbourne, finishing down the field in fourth and fifth to a Mercedes one-two from Bottas and Hamilton. However, here they found both the grip and balance that were absent at Albert Park and Leclerc took advantage.

On this form Ferrari are once again on the front foot, as acknowledged by Hamilton. “Ferrari have been incredibly strong. I couldn’t have done Charles’s time. We have some work to do,” he said. However, the British driver, who has shown good race pace, remained optimistic. “Ferrari have been incredibly quick,” he added. “They have shown incredible pace but that doesn’t mean they can’t be beaten.”

Leclerc’s performance was one of maturity that belies his age. At 21 years and 165 days, he is the second youngest driver to have taken the top spot in qualifying; only Vettel in 2008 was younger. Leclerc knows the real business begins on Sunday but Vettel has been made fully aware there will be no pushover in the garage next door this season.

 Every moment I spend in prison in Bahrain stains the reputation of F1
Najah Yusuf
 Read more
This puts the spotlight firmly on the Ferrari pit wall. The team have said they will let their drivers race but also that under certain circumstances they will favour Vettel. In Australia they told a charging Leclerc to hold station behind the German in the closing stages. How they handle their drivers may be crucial and an indicator of how they intend the season to play out. The team principal, Mattia Binotto, said on Friday that Leclerc would be allowed to stay in the lead should he hold it, and this prodigious young talent has put himself in the best possible position to do so.

Max Verstappen’s Red Bull was fifth and Kevin Magnussen in the Haas took sixth. McLaren will be buoyed by putting two cars into Q3, with Carlos Sainz and Lando Norris in seventh and 10th respectively. Romain Grosjean was in eighth for Haas but received a three-place grid penalty for blocking Norris in Q1. Kimi Räikkönen was in ninth for Alfa Romeo.

Red Bull’s Pierre Gasly had another disappointing qualifying, going out in Q2 in 13th, lacking traction from his tyres. Daniel Ricciardo’s Renault was in 11th. The Toro Rosso’s of Alexander Albon and Daniil Kvyat were in 12th and 15th, with Sergio Pérez’s Racing Point in 14th.

The Williams cars of George Russell and Robert Kubica remained at the back of the grid, out in 19th and 20th. Antonio Giovinazzi in the Sauber was in 16th, in front of Nico Hülkenberg in the Renault and the Racing Point of Lance Stroll.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article