Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Êtes-vous un écran de protection dont l'utilisation du téléphone est en train de ruiner votre relation? Faites ce test!

INB1

INB1

Un sondage YouGov a révélé qu'un tiers des personnes dans une relation ont été victimes de «reprochant l'écran», lorsque leurs partenaires sont trop distraits par leur téléphone pour pouvoir dialoguer correctement avec eux.

L'arrêt d'écran est compréhensible dans une certaine mesure. Après tout, votre partenaire n’est qu’une personne et votre téléphone est en réalité la somme de toutes les connaissances humaines. Mais les dégâts causés par cette habitude sont réels. L'avocate qui a commandé le sondage a parlé de la recrudescence des demandes de divorce qu'elle a reçues à la suite de personnes qui ont passé trop de temps au téléphone. Êtes-vous un écran d'amortisseur? Répondez à ces six questions.

Comment passez-vous vos soirées?
Si vos soirées consistent principalement à être assis à l'extrémité opposée de votre canapé par rapport à votre partenaire, épuisé et constamment rafraîchissant sur Instagram, vous êtes un antichute à l'écran. Posez votre téléphone et essayez de vous connecter.

Qu'est-ce qui vient de se passer dans l'émission télévisée que vous regardez apparemment?
Tu ne sais pas, n'est-ce pas? Ou si vous le faites, c’est uniquement parce que vous avez défilé distraitement sur la page Wikipedia de l’émission au lieu de la regarder. C’est bien si vous faites cela de temps en temps - c’est comme cela que j’ai traversé la première série de Game of Thrones - mais essayez de ne pas en faire une habitude. C’est une chose de filtrer une personne. Mais si vous décryptez un autre écran, vous rencontrez un problème.

Qu'est-ce que votre partenaire vient de dire?
Vous savez qu'ils ont certainement dit quelque chose, parce que vous avez entendu leur voix. Mais à présent, quoi qu’il en soit, il s’est terminé et il y a un long silence, vous devez donc faire quelque chose. Quoi? Ce ne peut pas être un autre grunt de non-engagement - vous en avez déjà fait des dizaines ce soir. Peut-être que le moment est venu de s’excuser.

Quelle a été la dernière discussion significative que vous avez eue avec votre partenaire?
Il y a deux ou trois nuits, j'ai réalisé que le principal sujet de conversation que j'ai avec ma femme est la chaîne de propriétés inabordables de Zoopla que nous partageons entre nous au cours d'une session d'écoute d'écran prolongée. Est-ce l'acte d'accusation le plus accablant du mariage moderne que vous ayez jamais entendu? Oui, ça l'est.

Quel est ce bruit?
Un hurlement de bas niveau retentit depuis environ une heure maintenant. Chercher. Est-ce un de vos enfants qui implore d'être reconnu comme une présence humaine valable? Oui? Posez votre téléphone.

Depuis que tu es là…

… Nous avons un petit service à demander. Plus de gens lisent et soutiennent nos reportages d'investigation indépendants que jamais auparavant. Et contrairement à de nombreuses agences de presse, nous avons choisi une approche nous permettant de garder notre journalisme accessible à tous, quels que soient leur lieu de résidence ou leurs moyens.
INB1; Notre journalisme est libre de tout préjugé commercial et n'est pas influencé par des propriétaires de milliardaires, des politiciens ou des actionnaires. Personne n'édite notre éditeur. Personne ne dirige notre opinion. C'est important car cela nous permet de donner la parole à ceux qui sont moins entendus, de défier les puissants et de leur demander des comptes. C’est ce qui nous distingue des autres médias, à un moment où les reportages factuels et honnêtes sont essentiels.
Chaque contribution que nous recevons de lecteurs comme vous, grands ou petits, contribue directement au financement de notre journalisme. Ce soutien nous permet de continuer à travailler comme nous le faisons, mais nous devons le maintenir et le développer pour chaque année à venir.

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

A YouGov poll has revealed that a third of people in a relationship have fallen victim to “screen snubbing” – when their partners are too distracted by their phones to properly engage with them.

Screen snubbing is to a degree understandable. After all, your partner is just a person and your phone is effectively the sum total of all human knowledge. But the damage the habit causes is real. The solicitor who commissioned the poll has spoken of the surge in divorce inquiries she has received as a result of people spending too long on their phones. Are you a screen snubber? Answer these six questions.

How do you spend your evenings?
If your evenings primarily consist of you sitting on the opposite end of your sofa from your partner, exhausted and constantly refreshing Instagram, you are a screen snubber. Put your phone down and try to connect.

What just happened on the TV show you’re ostensibly watching?
You don’t know, do you? Or if you do, it’s only because you’ve been absent-mindedly scrolling through the show’s Wikipedia page instead of watching it. It’s fine if you do this from time to time – it’s how I got through the first series of Game of Thrones – but try not to make it a habit. It’s one thing to screen snub a person. But if you’re screen snubbing another screen, you’ve got a problem.

What did your partner just say?
You know they definitely said something, because you heard their voice. But now whatever it was has ended and there’s an expectant silence, so you’ve got to do something. What? It can’t be another non-committal grunt – you’ve made dozens of those already tonight. Maybe it’s time to apologise.

What was the last meaningful discussion you had with your partner?
A couple of nights ago, I realised that the main topic of conversation I have with my wife is the string of unaffordable Zoopla properties we WhatsApp to each other in the midst of an extended screen-snubbing session. Is this the most damning indictment of modern marriage you’ve ever heard? Yes it is.

What is that noise?
There’s been a low-level yelping sound rumbling on for about an hour now. Look up. Is it one of your children, begging to be acknowledged as a valid human presence? Yes? Put your phone down.

Since you’re here…

… we have a small favour to ask. More people are reading and supporting our independent, investigative reporting than ever before. And unlike many news organisations, we have chosen an approach that allows us to keep our journalism accessible to all, regardless of where they live or what they can afford.
INB1 ; Our journalism is free from commercial bias and not influenced by billionaire owners, politicians or shareholders. No one edits our editor. No one steers our opinion. This is important as it enables us to give a voice to those less heard, challenge the powerful and hold them to account. It’s what makes us different to so many others in the media, at a time when factual, honest reporting is critical.
Every contribution we receive from readers like you, big or small, goes directly into funding our journalism. This support enables us to keep working as we do – but we must maintain and build on it for every year to come.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article