Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Football : Zinedine Zidane revient sur le banc du Real Madrid

INB1

INB1

Un départ au sommet, un retour en sauveur! Neuf mois après sa démission surprise, Zinédine Zidane a signé lundi un retour retentissant au Real Madrid pour remplacer Santiago Solari, entraîneur discrédité. Avec un contrat jusqu’en 2022 et un objectif ambitieux: rebâtir la “Maison blanche”.

Quel incroyable retournement de situation! En maître du contre-pied, l’icône du football français (46 ans) revient sur le théâtre de ses récents exploits d’entraîneur pour ramener un Real en fin de cycle sur la voie du succès.

Pourtant, en démissionnant en mai dernier après la conquête de sa troisième Ligue des champions consécutive, performance inédite, Zidane semblait avoir fait le tour de la question sur le banc merengue (2016-2018). On parlait même de lui pour prendre les rênes de la Juventus Turin, l‘équipe de France championne du monde paraissant hors d’atteinte dans l’immédiat.

Mais sa fidélité au club madrilène et son amitié pour le président Florentino Pérez ont convaincu “ZZ” d‘écourter son année sabbatique pour venir au chevet de l‘équipe en pleine déliquescence ces dernières semaines: deux clasicos perdus face au FC Barcelone et une humiliation européenne contre l’Ajax Amsterdam en 8e de finale de C1 (2-1, 1-4).

“Le comité directeur a décidé de la nomination de Zinédine Zidane comme entraîneur du Real Madrid avec effet immédiat, pour la fin de cette saison et les trois suivantes, jusqu’en juin 2022”, a écrit le Real dans un communiqué, actant le limogeage de Solari, ex-technicien de la réserve.

La “Maison blanche” a annoncé par ailleurs une conférence de presse avec le Français lundi soir à 20h00 (19h00 GMT) au stade Santiago-Bernabeu.

Improbable coup de théâtre

Ce retour de Zidane est un improbable coup de théâtre dans une saison très tumultueuse au Real: lorsqu’il avait quitté le club au sommet, le Français estimait qu’il fallait “du changement” dans un effectif vieillissant et repu de trophées. Moins d’un an plus tard, Zidane revient en sauveur pour redresser la barre d’une fin de saison qui s’annonçait comme un long calvaire.

On peut imaginer que l’ancien capitaine de l‘équipe de France, qui avait opéré un come-back similaire sous le maillot des Bleus en 2005 après avoir annoncé sa retraite internationale, a obtenu des garanties, notamment pour le mercato. 

La presse rapporte que l’une des raisons de sa démission en mai dernier était liée à sa volonté de bouleverser l’effectif pour continuer à gagner, notamment en laissant partir certaines stars comme Gareth Bale, et en faisant venir des joueurs comme le Belge Eden Hazard (Chelsea).

Pérez n’avait pas pu le convaincre de rester et son absence s’est lourdement ressentie.  Après avoir remporté neuf trophées sur treize possibles avec le Français, le Real a laissé partir son meilleur buteur historique Cristiano Ronaldo l‘été dernier et sombré avec son nouveau technicien Julen Lopetegui, limogé fin octobre au lendemain d’une déroute 5-1 dans le clasico à Barcelone.

Incroyable défi

D’abord intérimaire, Solari a été conforté en novembre dans ses fonctions, prolongeant jusqu’en 2021 et remportant le Mondial des clubs. Mais entre ses conflits avec les joueurs (Bale, Isco, Marcelo) et sa semaine noire, l’Argentin trouvait le costume de Zidane sans doute un peu large.

Ce qui a ouvert la voie au retour de “ZZ”, qui vit toujours à Madrid. Trois de ses quatre fils jouent d’ailleurs encore au Real, Luca Zidane (20 ans) étant le troisième gardien de l‘équipe première.

A “Zizou” de reconstruire sur la durée, un défi à sa mesure, même si la fin de cette saison s’annonce délicate.
Après la 27e journée ce week-end et à 11 matches de la fin de la Liga, le Real (3e, 51 pts) est confronté à un incroyable défi, à la hauteur des prouesses de l’entraîneur Zidane: tenter de refaire son retard de 12 points sur le leader Barcelone (1er, 63 pts) pour sauver sa saison.

En 2016, alors que “Zizou” avait été nommé en cours de saison, son Real affichait un retard de douze points sur le leader Barcelone après 27 journées. Mais il avait progressivement grignoté son retard pour échouer à une petite longueur du Barça. On appelle cela un “come-back” retentissant.

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

A start at the top, a return to savior! Nine months after his surprise resignation, Zinedine Zidane signed Monday a resounding return to Real Madrid to replace Santiago Solari, coach discredited. With a contract until 2022 and an ambitious goal: to rebuild the "White House".

What an incredible turnaround! As the master of the opposite, the French football icon (46 years) returns to the theater of his recent achievements as a coach to bring a Real end of the cycle on the road to success.

However, resigning last May after the conquest of its third consecutive Champions League, unprecedented performance, Zidane seemed to have done the trick of the merengue bench (2016-2018). We even talked about him to take the reins of Juventus Turin, the French team world champion appearing out of reach in the immediate future.

But his loyalty to the Madrid club and his friendship for President Florentino Pérez convinced "ZZ" to shorten his sabbatical year to come to the bedside of the team in disarray in recent weeks: two clasicos lost to FC Barcelona and a humiliation against Ajax Amsterdam in the round of 16 of C1 (2-1, 1-4).

"The steering committee has decided to appoint Zinedine Zidane as coach of Real Madrid with immediate effect, for the end of this season and the following three, until June 2022," wrote the Real in a statement, acting the dismissal of Solari, ex-technician of the reserve.

The "White House" also announced a press conference with the French Monday evening at 20:00 (19:00 GMT) at Santiago-Bernabeu stadium.

Improbable turn of events

This return of Zidane is an unlikely twist in a very tumultuous season at Real: when he had left the club at the top, the French felt that it needed "change" in an aging workforce and fed trophies. Less than a year later, Zidane comes back to save the bar at the end of the season that promised to be a long ordeal.

We can imagine that the former captain of the France team, who had made a similar comeback in the jersey of the Blues in 2005 after announcing his international retirement, got guarantees, especially for the transfer window.

The press reports that one of the reasons for his resignation in May was related to his desire to upset the workforce to continue to win, including leaving some stars like Gareth Bale, and bringing players like the Belgian Eden Hazard (Chelsea).

Pérez had not been able to convince him to stay and his absence was heavily felt. After winning nine of thirteen possible trophies with the Frenchman, Real let out his top scorer Cristiano Ronaldo last summer and sank with his new technician Julen Lopetegui, sacked late October after a 5-1 defeat in the clasico in Barcelona.

Incredible challenge

First acting, Solari was confirmed in November in office, extending until 2021 and winning the World Club. But between his conflicts with the players (Bale, Isco, Marcelo) and his black week, the Argentine found Zidane's costume probably a bit wide.

This paved the way for the return of "ZZ", who still lives in Madrid. Three of his four sons still play in Real, Luca Zidane (20) being the third goalkeeper of the first team.

A "Zizou" to rebuild over time, a challenge to its measure, even if the end of this season looks delicate.
After the 27th day this weekend and 11 games at the end of the Liga, Real (3rd, 51 pts) faces an incredible challenge, at the height of the prowess of coach Zidane: try to catch up 12 points on leader Barcelona (1st, 63 pts) to save his season.

In 2016, while "Zizou" was named during the season, his Real was 12 points behind leader Barcelona after 27 days. But he had steadily nibbled to fail a short length of Barça. This is called a resounding comeback.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article