Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

RCA : graves pénuries d'eau potable à Bangui

INB1

Pour une grande partie des habitants de Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, la journée commence de très bonne heure.

Certains d’entre eux sont arrivés à cette borne fontaine dès 5 heures du matin en espérant pouvoir se procurer un peu d’eau potable.

Depuis plusieurs semaines, la ville connaît d’importantes pénuries. Et ces personnes passent parfois des journées entières devant des points d’eau comme celui-ci en espérant un éventuel ravitaillement.

Sylvestre habite dans le quartier de Benz VI. Et comme les autres, il attend.

« Depuis ce dernier temps, nous avons des difficultés, c’est pour ça qu’il faut se réveiller tôt le matin venir chercher de l’eau. Parfois ça arrive et vers 9 heures ou 10 heures ça repart. Nous attendons ».

Attendre des heures pour avoir un peu d’eau pour le ménage est un luxe que tout le monde ne peut pas se permettre à Bangui, une ville dont la population est estimée à un million d’habitants. Célestine Ngwa assume puiser son eau au puits, même si ce n’est pas de gaîté de cœur.

« Nous sommes obligées de la puiser, étant donné que si nous ne le faisons pas nous n’aurons pas d’eau pour nos travaux à la maison. Nous la puisons, nous y mettons un peu de javel avant l’utilisation ».

Maladies hydriques

La désinfection de l’eau des puits n’est pas une pratique systématique à l‘échelle de la ville. À l’hôpital communautaire de Bangui, les médecins sont témoins chaque jour des ravages de cette eau impropre sur la santé des habitants.

« La mauvaise qualité d’eau quand on la boit ça donne des maladie parasitaires, des maladies infectieuses et des maladies d’origine diarrhéiques », explique Anicet Yves Yao, le surveillant général de l’hôpital communautaire de Bangui.

Le ravitaillement en eau potable est une question épineuse à Bangui. La capitale de la République Centrafricaine souffre de la vétusté des équipements et de l’absence d’investissements dans le secteur de l’adduction en eau depuis de nombreuses années.

 

 

( ENGLISH ) 

 

 

 

For a large part of the people of Bangui, the capital of the Central African Republic, the day begins very early.

Some of them arrived at this bollard at 5 am hoping to get some drinking water.

For several weeks, the city has experienced significant shortages. And these people sometimes spend whole days in front of water points like this one, hoping for a possible refueling.

Sylvestre lives in the district of Benz VI. And like the others, he's waiting.

"Since then, we have difficulties, that's why we must wake up early in the morning to fetch water. Sometimes it happens and around 9 or 10 o'clock it starts again. We are waiting ".

Waiting for hours to get some water for the household is a luxury that everyone can not afford in Bangui, a city with an estimated population of one million. Celestine Ngwa assumes her water well, even if it is not gleefully.

"We are forced to draw it, since if we do not do it we will not have water for our work at home. We draw it, we put a little bleach before use.

Waterborne diseases

Disinfection of well water is not a routine practice across the city. At the Bangui community hospital, doctors are witnessing every day the ravages of this unsuitable water on the health of the inhabitants.

"Poor water quality when you drink it gives you parasitic diseases, infectious diseases and diarrheal diseases," says Anicet Yves Yao, the general supervisor of the Bangui community hospital.

Provision of drinking water is a thorny issue in Bangui. The capital of the Central African Republic suffers from obsolete equipment and lack of investment in the water supply sector for many years.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article