Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

RDC : violences après les sénatoriales, un policier tué

INB1

Des scènes d‘émeutes devant le siège de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti au pouvoir, à Kinshasa.

Les militants du parti du nouveau président Félix Tshisekedi protestent contre la défaite de la formation politique aux élections sénatoriales.

Ils disent ne pas comprendre comment leurs députés n’ont pas réussi à faire élire un sénateur du parti dans un suffrage indirect.

“Il y avait les élections sénatoriales ici dans la ville de Kinshasa. Ici à l’UDPS, nous avions douze députés provinciaux, lance un supporter. On espérait que nous pouvions avoir au moins trois sénateurs. Mais nous sommes surpris de n’avoir aucun sénateur.”

Si les partisans de l’UDPS sont en colère, c’est que le résultat des élections des sénateurs confirme la mainmise du Front commun pour le Congo sur l’ensemble de l’appareil de l‘État. Le parti pro-Kabila contrôle l’Assemblée nationale, les Assemblées provinciales et a raflé 84 des 100 sièges au Sénat lors des élections de vendredi.

“Ils sont en train de revendiquer qu’ils n’ont pas eu de sénateurs. Mais ce n’est pas à nous…Ils ne doivent pas venir faire cet acte de vandalisme chez nous”, précise Willy Mambulu, secrétaire exécutif provincial du parti pro-Kabila.

Au moins un officier de police a perdu la vie lors de ces manifestations samedi à Kinshasa.

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

Scenes of riots at the headquarters of the Union for Democracy and Social Progress (UDPS), the ruling party in Kinshasa.

Activists of the party of the new president Félix Tshisekedi protest against the defeat of the political party in the senatorial elections.

They say they do not understand how their MPs failed to elect a party senator in an indirect vote.

"There were senatorial elections here in the city of Kinshasa. Here at the UDPS, we had twelve provincial deputies, launches a supporter. It was hoped that we could have at least three senators. But we are surprised to have no senator. "

If the supporters of the UDPS are angry, it is because the result of the elections of the senators confirms the control of the Common Front for Congo on the whole apparatus of the State. The pro-Kabila party controls the National Assembly, the Provincial Assemblies and won 84 of the 100 seats in the Senate in Friday's elections.

"They are claiming that they did not have senators. But it's not up to us ... They should not come and do this act of vandalism here, "said Willy Mambulu, provincial executive secretary of the pro-Kabila party.

At least one police officer lost his life during the protests in Kinshasa on Saturday.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article