Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Angola : la 4ème licence de téléphonie attribuée à l'Angolais Telsar

INB1

INB1

Le gouvernement angolais a accordé une quatrième licence de téléphonie mobile à une toute jeune entreprise locale, qui va mordre sur les intérêts que détient la famille de l’ancien président José Eduardo dos Santos dans ce juteux secteur.

“La société angolaise Telstar a remporté l’appel d’offres public international pour le quatrième opérateur de télécommunications en Angola”, a annoncé vendredi le ministre des Télécommunications José Carlos da Rocha.

Telstar a décroché la licence, d’un prix affiché à 120 millions de dollars (106 millions d’euros), au terme d’une compétition qui a réuni 27 entreprises, a précisé M. da Rocha.


Le géant sud-africain de la téléphonie MTN s‘était retiré de l’appel d’offres à la fin de l’année dernière.

Le 4e réseau mobile angolais doit être opérationnel d’ici un an.

Deux entreprises privées se partageaient jusque-là la quasi-totalité du secteur de la téléphonie mobile en Angola, Unitel (80%) et Movicel (près de 20%).

Considérée comme la femme la plus riche d’Afrique, Isabel dos Santos, fille aînée de l’ex-président dos Santos, possède plus de la moitié du capital d’Unitel. Sa demi-sœur Welwitschia dite “Tchize” détient elle des parts dans celui de son concurrent Movicel.

Un troisième opérateur, la compagnie publique Angola Telecom, en cours de privatisation partielle, a récemment fait elle aussi son apparition dans la téléphonie mobile.

Le choix de Telstar a fait froncer quelques sourcils en Angola.

Cette start-up n’a été créée qu’en janvier 2018, avec pour actionnaires un général angolais, Manuel Joao Carneiro, et un entrepreneur, Antonio Cardoso Mateus.

Selon l’hebdomadaire angolais Expansao, elle serait liée à la société Mundo Telecomunicaçoes, propriété de plusieurs anciens ministres ou conseillers du président dos Santos.

Le ministre da Rocha a défendu vendredi son choix devant la presse, affirmant que le processus avait été “transparent”.

L’ouverture du secteur des télécommunications fait partie du programme du président angolais Joao Lourenço pour relancer l‘économie du deuxième producteur de pétrole d’Afrique subsaharienne, qui peine à se relever des conséquences de la forte chute des prix du brut en 2014.

Cacique du régime, M. Lourenço a succédé à M. dos santos en 2017 et a congédié depuis la plupart des proches de son prédécesseur de la tête des institutions et entreprises publiques.

Malgré la manne pétrolière, la population angolaise reste l’une des plus pauvres du continent africain.

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

The Angolan government has granted a fourth mobile phone license to a young local company, which will bite on the interests held by the family of former president José Eduardo dos Santos in this juicy sector.

"The Angolan company Telstar won the international public tender for the fourth telecommunications operator in Angola," said Friday the Minister of Telecommunications José Carlos da Rocha.

Telstar won the $ 120 million ($ 106 million) license at the end of a competition that brought together 27 companies, said da Rocha.


The South African telephone giant MTN had withdrawn from the tender at the end of last year.

The 4th Angolan mobile network must be operational within a year.

Until then, two private companies shared almost all the mobile telephony sector in Angola, Unitel (80%) and Movicel (nearly 20%).

Considered as the richest woman in Africa, Isabel dos Santos, eldest daughter of former President dos Santos, owns more than half of Unitel's capital. His half-sister Welwitschia known as "Tchize" holds her shares in that of her competitor Movicel.

A third operator, the state-owned company Angola Telecom, which is currently partially privatized, has also recently made its appearance in mobile telephony.

The choice of Telstar made some frowns in Angola.

This start-up was only created in January 2018, with shareholders Angolan general Manuel Joao Carneiro and entrepreneur Antonio Cardoso Mateus.

According to the Angolan weekly Expansao, it would be linked to the company Mundo Telecomunicaçoes, owned by several former ministers or advisers to President dos Santos.

Minister da Rocha defended his choice in front of the press on Friday, saying the process was "transparent".

The opening of the telecommunications sector is part of the program of Angolan President Joao Lourenço to boost the economy of the second largest oil producer in sub-Saharan Africa, which is struggling to recover from the consequences of the sharp drop in crude prices in 2014.

Cacique of the regime, Mr. Lourenço succeeded Mr. dos santos in 2017 and has since dismissed most of the relatives of his predecessor as heads of public institutions and companies.

Despite the oil windfall, the Angolan population remains one of the poorest on the African continent.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article