Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

La recette de Meera Sodha pour des ramen vegan aux oignons caramélisés

INB1

INB1

De l'extérieur, la nourriture japonaise peut sembler rigide, mais c'est une histoire d'innovation continue. Ramen, par exemple, est une adaptation de nouilles au blé introduites au Japon par des immigrants chinois au tout début du 20e siècle. Et bien qu’il n’y ait qu’un nom pour décrire ce plat de nouilles soupy, il en existe autant de variantes qu’il existe de cuisiniers au Japon. Mes ramen ont évolué d'un endroit improbable, en m'inspirant d'une soupe à l'oignon française que j'ai mangée à Paris. Dans ma recette, les oignons collants se combinent au miso, au bouillon et au saké pour former une soupe au goût spécial.

Ramen aux oignons caramélisés
Le saké de cuisine a un prix plus raisonnable que le saké et est vendu dans les grands supermarchés ou en ligne. Si vous ne le trouvez pas, vous pouvez utiliser du vin de riz chinois ou du sherry sec.

Publicité

Prépa 15 min
Cuire 50 min
4 portions

4 c. À soupe d'huile de colza, plus un petit supplément pour enrober les nouilles
3 gros oignons blancs, pelés et finement tranchés
3 gousses d'ail, pelées et finement tranchées
½ cuillère à café de sel
1 piment rouge, finement tranché
1½ litres de bouillon de légumes
2 cuillères à soupe de saké
1½ cuillère à soupe de sauce de soja légère
1 cuillère à soupe de miso brun
Sel et poivre noir
200 g de nouilles ramen (convient aux végétaliens)
200g de choi sum, coupés en morceaux de 6cm
Huile de piment, au service - J'aime la marque Lee Kum Kee, disponible dans les grands supermarchés, les magasins d'alimentation asiatique ou en ligne (facultatif)

Dans une grande casserole à fond épais, faites chauffer l'huile à feu moyen. Ajoutez les oignons, l'ail et le sel dans la poêle, remuez pour bien enduire d'huile, puis faites cuire pendant 10 minutes, jusqu'à ce que les oignons deviennent lisses et translucides. Réduire le feu et laisser cuire pendant 30 minutes en remuant toutes les cinq minutes. Les oignons commenceront progressivement à se caraméliser et à se colorer, pour se décomposer en une pâte douce et sucrée de couleur caramel.

Ajoutez le piment et le bouillon dans la casserole, amenez à ébullition, puis baissez le feu et ajoutez le saké, le soja et le miso en mélangeant bien. Goûtez, ajustez l'assaisonnement, puis éteignez le feu.

Cuire les nouilles selon les instructions du paquet, puis égoutter, rafraîchir à l'eau froide et incorporer un peu d'huile pour les empêcher de coller.

Cuire les verts juste avant de servir. Porter le bouillon à ébullition, déposer la somme de choi et cuire pendant une minute ou deux, jusqu'à tendreté.

Répartissez les nouilles dans quatre bols et versez le bouillon au-dessus, en veillant à répartir les verts de manière uniforme. Arroser d'huile de piment, le cas échéant, et servir.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

From the outside, Japanese food can seem rigid, but it is a story of continual innovation. Ramen, for example, is an adaptation of wheat noodles introduced to Japan by Chinese immigrants as recently as the early 20th century. And although there is only one name to describe this soupy noodle dish, there are as many variations of it as there are cooks in Japan. My ramen evolved from an unlikely place, taking inspiration from a French onion soup I ate in Paris. In my recipe, sticky onions combine with miso, stock and sake to make a special-tasting soup.

Caramelised onion ramen
Cooking sake is more reasonably priced than drinking sake, and is sold in big supermarkets or online. If you can’t find it, you could use Chinese rice wine or dry sherry instead.

Advertisement

Prep 15 min
Cook 50 min
Serves 4

4 tbsp rapeseed oil, plus a little extra to coat the noodles
3 large white onions, peeled and finely sliced
3 garlic cloves, peeled and finely sliced
½ tsp salt
1 red chilli, finely sliced
1½ litres vegetable stock
2 tbsp cooking sake
1½ tbsp light soy sauce
1 tbsp brown miso
Salt and black pepper
200g ramen noodles (suitable for vegans)
200g choi sum, cut into 6cm pieces
Chilli oil, to serve – I like the Lee Kum Kee brand, which is available in big supermarkets, Asian food stores or online (optional)

In a large, heavy-bottomed saucepan, warm the oil over a medium heat. Add the onions, garlic and salt to the pan, stir to coat in the oil, then cook for 10 minutes, until the onions become slick and translucent. Reduce the heat to low and continue to cook for 30 minutes, stirring every five minutes. The onions will gradually start to caramelise and colour, eventually breaking down into a soft, sweet, caramel-coloured paste.

Add the chilli and stock to the pan, bring to a boil, then turn the heat down to a simmer and add the sake, soy and miso, stirring well to combine. Taste, adjust the seasoning, then turn off the heat.

Cook the noodles according to the packet instructions, then drain, refresh under cold water and stir in a little oil to keep them from sticking together.

Cook the greens just before serving. Bring the broth up to a boil, drop in the choi sum and cook for a minute or two, until just tender.

Divide the noodles between four bowls and ladle the broth over the top, making sure to share out the greens evenly. Drizzle over the chilli oil, if using, and serve.
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article