Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Les femmes vivent 4,4 années de plus que les hommes (OMS

INB1

L’espérance de vie de la population mondiale a progressé et elle profite davantage aux femmes.

Dans son rapport 2019 des statistiques sanitaires mondiales, l’OMS est formelle : les dames vivent bien plus longtemps que les messieurs.

C’est la première fois que l’organisation décline son étude annuelle par sexe. On apprend notamment que les filles nées en 2016 devraient pouvoir atteindre 74,2 ans tandis que les garçons dépasseront difficilement 69,8 ans. Et ceci pour quelle raison ?

“Dans de nombreuses situations, les hommes ont moins recours aux services de santé que les femmes, ils sont moins amenés à se soigner et à continuer le traitement lorsqu’ils sont diagnostiqués. Aussi les hommes sont plus à même de mourir de maladies évitables et traitables non-transmissibles et des accidents de la route”, explique Samira Asma, responsable des données et de l’analyse à l’OMS .

Qu’ils soient des hommes ou des femmes, l’OMS constate la croissance de l’espérance de vie au niveau mondial de 5,5 années depuis l’an 2000. Malgré des avancées majeures, on meurt toujours aussitôt en Afrique sub-saharienne. Un Centrafricain trouve la mort en moyenne à 53 ans quand un Japonais devra attendre 84 ans pour faire ses adieux à la vie.

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

The life expectancy of the world's population has increased and benefits women more.

In its 2019 Global Health Statistics Report, WHO is formal: women live much longer than men.

This is the first time that the organization declines its annual study by sex. We learn that girls born in 2016 should be able to reach 74.2 years while boys will hardly exceed 69.8 years. And this for what reason?

"In many situations, men use health services less than women, they are less likely to seek treatment and continue treatment when they are diagnosed. As a result, men are more likely to die from preventable and treatable noncommunicable diseases and road accidents, "says Samira Asma, head of data and analysis at WHO.

Whether they are men or women, the WHO sees the growth in life expectancy globally of 5.5 years since the year 2000. Despite major advances, we die immediately in sub-Saharan Africa . A Central African man dies on average at 53 when a Japanese will have to wait 84 years to say goodbye to life.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article