INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Le Kenya lance le plus grand parc éolien d'Afrique

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Le Kenya a officiellement lancé la plus grande centrale éolienne d’Afrique.

Le projet gigantesque situé dans le nord et qui fournit déjà près d’un cinquième des besoins énergétiques du pays.

Doté de 680 millions de dollars, d’un parc éolien tentaculaire de 365 turbines situé sur la rive est du lac Turkana, le projet fournit 310 mégawatts d‘énergie renouvelable au réseau national de la plus dynamique économie de l’Afrique de l’Est.

"Sans aucun doute, le Kenya est en train de devenir un leader mondial en matière d'énergie renouvelable"
Il s’agit du plus grand investissement privé de l’histoire du Kenya.

“C’est euphorique, vous commencez ce qui était un rêve : assembler le plus grand investissement du secteur privé de l’histoire d’un pays comprenant le plus grand parc éolien du continent, dans une zone que vous voyez ici. Et finalement, vous êtes capable de générer et de produire de l‘énergie “. Se réjouit Rizwan Fazal, directeur exécutif du projet du lac Turkana.

Le Kenya produit déjà l’essentiel de son énergie grâce à l’hydroélectrique, la géothermie ou l‘éolien, et ce nouveau parc s’inscrit dans le cadre de sa volonté de produire 100 % de son énergie grâce à des sources renouvelables d’ici à 2020.

Hautes de près de 50 mètres et fabriquées par le Danois Vestas, elles ont été transportées par la route depuis le port de Mombasa, à quelque 1.200 kilomètres de là.

Le modèle d‘éolienne a été dessiné pour que ses différentes pièces puissent s’emboîter “comme des poupées russes”, et ainsi faciliter leur transport, selon Vestas.

Quelque 200 kilomètres de piste ont été recouverts de tarmac, permettant de réduire drastiquement la durée du trajet. Plus de 2.000 trajets ont finalement été nécessaires pour acheminer tout le matériel jusqu’au bord du lac Turkana, surnommé la “mer de Jade” pour ses célèbres reflets.

Ces éoliennes ont été spécialement conçues pour endurer les vents du “corridor du Turkana”, formé par le relief et qui offre toute l’année des conditions de vent optimales. Au point d‘être jusqu‘à deux fois plus efficaces que pour des projets éoliens similaires en Europe et en Amérique.

“Aujourd’hui, nous relevons à nouveau la barre pour le continent en dévoilant le plus grand parc éolien d’Afrique, le projet éolien du lac Turkana.” À déclaré Uhuru Kenyatta, président du Kenya

Les défenseurs de l’environnement estiment toutefois que le gouvernement trahit cette volonté avec un projet de centrale à charbon sur la côte, dans le comté de Lamu, qui a été suspendu par la justice et jugé inutile par de nombreux observateurs.

Le parc éolien a été achevé en mars 2017, mais n’a pu être connecté au réseau électrique kényan que 18 mois plus tard, en septembre 2018. En cause, des problèmes dans le financement de la ligne électrique ad hoc de 428 kilomètres, ainsi que pour l’acquisition de terrains pour la construire, des responsabilités incombant à l’Etat.

“Le parc a été construit à temps, mais on ne peut opérer le projet que si on peut amener l‘énergie au client”, a souligné Catherine Collin, directrice pour l’Afrique de l’Est à la Banque européenne d’investissement.

Le projet a bénéficié d’un prêt de 200 millions de dollars (178 millions d’euros) de l’Union européenne et du financement d’un consortium de sociétés européennes et africaines.
 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

Kenya has officially launched the largest wind power plant in Africa.

The gigantic project located in the north and which already provides nearly a fifth of the country's energy needs.

With $ 680 million from a sprawling wind farm of 365 turbines located on the east shore of Lake Turkana, the project provides 310 megawatts of renewable energy to the nation's most dynamic economy network in East Africa. .

"Without a doubt, Kenya is becoming a world leader in renewable energy"
This is the largest private investment in Kenya's history.

"It's euphoric, you start what was a dream: to assemble the largest private sector investment in the history of a country with the largest wind farm on the continent, in an area you see here. And finally, you are able to generate and produce energy. " Rizwan Fazal, executive director of the Lake Turkana project, is delighted.

Kenya already produces most of its energy from hydropower, geothermal or wind power, and this new park is part of its drive to produce 100% of its energy from renewable sources of energy. here to 2020.

High 50 meters high and manufactured by the Danish Vestas, they were transported by road from the port of Mombasa, some 1,200 kilometers away.

The wind turbine model was designed so that its different parts can fit together "like Russian dolls", and thus facilitate their transport, according to Vestas.

Some 200 kilometers of track were covered with tarmac, drastically reducing the journey time. More than 2,000 routes were eventually required to transport all the material to the edge of Lake Turkana, nicknamed the "Sea of ​​Jade" for its famous reflections.

These wind turbines have been specially designed to withstand the winds of the Turkana corridor, formed by the relief and which offers optimal wind conditions all year round. To the point of being up to twice as effective as similar wind projects in Europe and America.

"Today, we are raising the bar for the continent again by unveiling Africa's largest wind farm, the Lake Turkana Wind Project," said Uhuru Kenyatta, President of Kenya.

Environmental advocates, however, believe the government is betraying this with a planned coal-fired power plant on the coast in Lamu County, which has been suspended by the courts and deemed unnecessary by many observers.

The wind farm was completed in March 2017, but could not be connected to the Kenyan power grid until 18 months later, in September 2018. This is due to problems in financing the 428-kilometer than for the acquisition of land to build it, responsibilities incumbent on the State.

"The park was built in time, but we can only operate the project if we can bring the energy to the customer," said Catherine Collin, Director for East Africa at the European Investment Bank.

The project benefited from a $ 200 million (€ 178 million) loan from the European Union and funding from a consortium of European and African companies.

 

 

INB1

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article