INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Animal Rights Activist Urges People To Let Mosquitoes Drink Their Blood

INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Aymeric Caron, un présentateur de télévision française, a déclaré que les insectes sucent le sang humain pour obtenir des protéines pour leurs œufs et ne doivent donc pas être neutralisés et tués au cours de ce processus.

Agé de 47 ans, qui se décrit comme un anti-spéciste - tous ceux qui prétendent que toutes les espèces doivent être traitées équitablement -, les gens devraient se permettre de se faire piquer par des moustiques, à moins qu’ils ne se trouvent en Afrique, où ils risquent de contracter le paludisme.

Comme indiqué par l'Independent, Caron a déclaré que d'autres personnes qui tuent des moustiques sont "embarrassantes pour des anti-spécialistes qui réalisent qu'elles sont attaquées par une mère qui tente de nourrir ses enfants".

Caron a déclaré que laisser les moustiques piquer devrait être considéré comme un «don de sang» et que, même si le scénario idéal serait d'éviter de tuer les insectes, ils pourraient être tués si nécessaire.

Il a expliqué qu'un moustique femelle n'avait d'autre choix que de risquer sa vie pour ses bébés, avant de dire:

On peut considérer qu'un don de sang de temps en temps à un insecte qui ne fait que nourrir ses enfants n'est pas un drame.

Le présentateur a ajouté que le meilleur moyen d'éviter de se faire piquer serait d'utiliser des produits anti-moustiques naturels tels que la citronnelle, l'huile de lavande ou l'ail. Il a également conseillé de se laver régulièrement et d'éviter d'utiliser des parfums.

En cas d'échec, Caron a exhorté les gens à suivre l'exemple du philosophe et pionnier de la protection des animaux Albert Schweitzer, qui s'est permis de tuer des moustiques uniquement en Afrique, où il existe un risque d'être mordu.

Le présentateur a expliqué:

En Afrique, où sévit le paludisme, il s’est permis de tuer des moustiques. En France, où ils sont inoffensifs, il s'est laissé mordre.

Des agents britanniques de la protection des animaux ont toutefois déclaré que les propos de la présentatrice constituaient "un pas de trop" et une "distraction inutile".

Toni Vernelli, responsable du groupe de défense du bien-être des animaux au Royaume-Uni, Animal Equality, a déclaré qu’elle tracerait la ligne de mire "des parasites qui transmettent la malaria et tuent des millions de personnes par an".

Selon l'Organisation mondiale de la santé, on estime à 219 millions le nombre de cas de paludisme dans seulement 87 pays en 2017, des personnes en Asie du Sud-Est, de la Méditerranée orientale, du Pacifique occidental et américain ainsi que des personnes en Afrique.

S'il n'est pas traité dans les 24 heures, un certain type de paludisme, le paludisme à P. falciparum, peut évoluer en maladie grave - entraînant souvent la mort.

Vernelli a déclaré, selon l'Independent:

Pour la plupart des gens, c'est un pas de trop et une distraction. C’est inutile d’essayer d’éduquer les gens sur les souffrances des animaux d’élevage, et cela n’a aucun rapport avec les campagnes sur le bien-être des animaux.

Nous ferions bien mieux de nous concentrer sur les choses concrètes que les gens peuvent faire pour réduire la souffrance, comme ne pas manger de viande, utiliser des produits d'origine animale et porter de la fourrure.

Je ne vous connais pas beaucoup mais c’est un dur non de ma part. Ces mozzies ne s’approchent pas beaucoup de moi.

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

Aymeric Caron, a French TV presenter, said the insects suck human blood to obtain protein for their eggs and so should not be swatted and killed in the process of doing so.

The 47-year-old, who describes himself as an anti-specist – someone who argues all species should be treated equally – said people should allow themselves to be bitten by mosquitoes unless they’re in Africa, where they would risk catching malaria.

As reported by the Independent, Caron said that other people killing mosquitoes is ’embarrassing for anti-specists who realise they are being attacked by a mother trying to nourish her children’.

Caron said letting mosquitoes bite should be considered a ‘blood donation’, and that although the ideal scenario would be to avoid killing the insects, they could be killed where necessary.

He explained how a female mosquito has no choice but to risk her life for her babies, before saying:

One can consider that a blood donation from time to time to an insect who is only trying to nourish her children is not a drama.

The presenter went on to say the best way to avoid being bitten would be to use natural mosquito repellents such as citronella, lavender oil or garlic. He also advised washing regularly and avoiding using perfumes.

Failing that, Caron urged people to follow the example of philosopher and animal protection pioneer Albert Schweitzer, who allowed himself to kill mosquitoes only in Africa, where there is a risk associated with being bitten.

The presenter explained:

In Africa, where there is malaria, he allowed himself to kill mosquitoes. In France, where they are inoffensive, he allowed himself to be bitten.

However, British animal-protection workers said the presenter’s comments were ‘a step too far’ and were ‘an unhelpful distraction’.

Toni Vernelli, the UK head of animal-welfare group Animal Equality, said she would draw the line at ‘parasites that carry malaria and kill millions of people a year’.

According to the World Health Organization, there were an estimated 219 million cases of malaria in 87 countries in 2017 alone, with people in South-East Asia, Eastern Mediterranean, Western Pacific, and America being at risk as well as those in Africa.

If not treated within 24 hours, a certain kind of malaria, P. falciparum malaria, can progress to severe illness – often leading to death.

Vernelli said, as per the Independent:

For most people, this is a step too far and a distraction. It’s unhelpful in trying to educate people about the suffering of animals in factory farms, and is unrelated to animal welfare campaigns.

We’re much better off focusing on the tangible things people can do to reduce suffering, such as not eating meat, using animal products and wearing fur.

I don’t know about you lot but it’s a hard no from me. Those mozzies aren’t getting anywhere near me ta very much.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article