INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Bénin : l'opposant Lionel Zinsou interdit d'élections pour 5 ans

INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

La sentence est tombée ce vendredi, Lionel Zinsou est privé d‘élections pour les 5 prochaines années. En sus de ces 5 ans d’inéligibilité, le finaliste malheureux de la présidentielle de 2016 au Bénin écope de six mois d’emprisonnement avec sursis.

Lionel Zinsou, ancien Premier ministre qui vit en France, a été condamné “à cinq ans d’inéligibilité pour toutes les élections à venir en République du Bénin, à six mois d’emprisonnement assorti de sursis”, a déclaré une source du tribunal de Cotonou qui l’a jugé.

Il est accusé d’avoir masqué ses dépassements de compte de la campagne électorale de 2016 en utilisant de “fausses attestations ou un certificat falsifié”, note cette source.

Le procès contre Lionel Zinsou, grand rival de l’actuel président Patrice Talon, a démarré il y a environ deux mois, mais il n’a pas assisté aux audiences.

De nombreux observateurs locaux et internationaux dénoncent régulièrement un tournant autoritaire du président Patrice Talon, élu en avril 2016, dans un pays réputé pour être un exemple démocratique en Afrique de l’Ouest.

La grande majorité des opposants à M. Talon vivent désormais en exil, déjà condamnés en leur absence ou craignant des mesures judiciaires à leur encontre s’ils reviennent au Bénin.

Condamné à 20 ans de prison pour trafic de drogue, Sébastien Ajavon, président du patronat béninois et richissime homme d’affaires qui vit également en France, a été condamné à 20 ans de prison dans une sombre affaire de trafic de cocaïne et un mandat international a été lancé contre lui.

Fin juin, l’ancien président Boni Yayi, qui avait violemment condamné les dernières élections législatives tenues en avril dernier et auxquelles l’opposition n’a pas pu présenter de listes, a été forcé à l’exil dans une destination inconnue après deux mois de siège des forces de l’ordre autour de son domicile.

Des manifestations ont éclaté début mai et mi-juin dans des bastions de l’opposition et ont été réprimées dans le sang, faisant une dizaine de morts par balles.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

The sentence fell on Friday, Lionel Zinsou is deprived of elections for the next 5 years. In addition to these 5 years of ineligibility, the unfortunate finalist of the 2016 presidential election in Benin receives six months of suspended imprisonment.

Lionel Zinsou, a former prime minister living in France, has been sentenced to "five years of ineligibility for all upcoming elections in the Republic of Benin, six months of suspended imprisonment," a court source said. Cotonou who judged him.

He is accused of having masked his account overruns of the 2016 election campaign by using "false certificates or a falsified certificate," notes this source.

The lawsuit against Lionel Zinsou, the rival of current president Patrice Talon, began about two months ago, but he did not attend the hearings.

Many local and international observers regularly denounce an authoritarian turn of President Patrice Talon, elected in April 2016, in a country known to be a democratic example in West Africa.

The vast majority of opponents of Mr Talon now live in exile, already sentenced in their absence or fearing legal action against them if they return to Benin.

Sentenced to 20 years in prison for drug trafficking, Sebastien Ajavon, president of the Beninese employers and wealthy businessman who also lives in France, was sentenced to 20 years in prison in a dark case of cocaine trafficking and an international warrant was launched against him.

At the end of June, former President Boni Yayi, who had violently condemned the last legislative elections held last April and to which the opposition was unable to submit lists, was forced into exile in an unknown destination after two months seat of law enforcement around his home.

Demonstrations broke out in early May and mid-June in opposition strongholds and were suppressed in the blood, killing around 10 people.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article