INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Femme de ménage transgenre menottée pour avoir utilisé les toilettes des femmes s'excuse

INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Une femme transgenre a été menottée «comme une criminelle» après qu’une femme de ménage l’a empêchée d’utiliser les toilettes des femmes dans un centre commercial.

Gretchen Custodio Diez a tenté d’utiliser les toilettes des femmes dans un centre commercial de Manille aux Philippines, dans la ville de Quezon City, lorsque la présidente Ganal, femme de ménage, l’a bloquée sur son chemin mardi 13 août.

La jeune femme de 28 ans, qui portait à l’époque une robe et une veste noires, a filmé l’incident alors qu’elle se disputait avec la femme de ménage en train de lui dire: «Tu as encore un pénis, n’oublie pas cela."

La femme de ménage l'aurait ensuite emmenée au sous-sol, dans une pièce isolée des autres acheteurs. Elle a également été filmée en train de prendre le téléphone de Gretchen alors qu’elle paraissait la frapper.

Lorsque la police est arrivée au centre commercial quelques heures après l’incident, elle a menotté Gretchen «comme une voleuse à la volée» avant que la grenouille l’emmène au poste de police.

Le centre commercial a porté plainte contre le client, qui a ensuite été abandonnée.

Gretchen a ensuite reçu une lettre manuscrite de la femme de ménage, qui s’est excusée et a admis avoir commis une erreur.


Le président a écrit:

Je veux m'excuser auprès de Gretchen. J'espère qu'avec ces excuses, elle me donnera une seconde chance.

Je ne suis qu'un humain. Ce n'était pas mon intention de l'offenser. Je suis disposé à étudier les droits des LGBT. C'est tout. Je suis désolé.

Selon la police, Gretchen a d'abord été emmenée au poste 7 du district de police de Quezon City, puis à la division anti-cybercriminalité du QCPD parce que les policiers étaient confus quant à la manière de traiter son cas, citant que c'était la première fois.

Gretchen a dit:

Pour moi, c'était comme si j'étais un voleur à l'étalage traîné à l'intérieur du centre commercial, avec des gens qui me regardaient pendant que j'étais détenu.

Je ne comprenais pas comment, dans une ville supposée équitable, il y avait une personne qui me traitait comme si j'avais commis un crime.

Joy Belmonte, maire de Quezon City, a critiqué le centre commercial et déclaré que la ville travaillerait pour protéger les droits de la communauté LGBT +.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

A transgender woman was handcuffed ‘like a criminal’ after a cleaner stopped her from using the ladies’ toilets in a shopping mall.

Gretchen Custodio Diez tried to use the women’s restroom in a mall in the Quezon City area of Manila in the Philippines when female cleaner Chair Ganal is said to have blocked her path on Tuesday (August 13).

The 28-year-old, who was wearing a black dress and jacket at the time, filmed the incident as she argued with the cleaner who can be heard telling her ‘you still have a penis, remember that.’

The cleaner is then said to have taken her down to the basement, holding her in a room isolated from other shoppers. She was also filmed trying to take Gretchen’s phone while appearing to hit her.

When police arrived at the mall hours after the incident, they handcuffed Gretchen ‘like a shoplifter’ before frog marching her to the police station.

The shopping centre filed a complaint against the shopper, which was later dropped.

Gretchen later received a hand-written letter from the cleaner, who apologised and admitted she’d made a mistake.

Chair wrote:

I want to apologise to Gretchen. I hope with this apology she will give me a second chance.

I am only human. It was not my intention to offend her. I am willing to study the rights of the LGBT. That is all. I am sorry.

According to police, Gretchen was first taken to the Quezon City Police District (QCPD) Station 7, then to the QCPD’s Anti-Cybercrime Division because officers were confused on how to handle her case citing that it was the first time it has happened.

Gretchen said:

For me, it was like I was a shoplifter being dragged inside the mall, with people looking at me as I was being held.

I could not understand how, in a supposedly gender-fair city, there is a person who would treat me like I committed crime.

Joy Belmonte, the Mayor of Quezon City, criticised the shopping centre and said the city would work to protect the rights of the LGBT+ community.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article