INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Le chanteur ivoirien DJ Arafat est mort (télévision publique)

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Victime d'un accident de moto dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 août à Abidjan, l'artiste ivoirien Ange Didier Huon - alias DJ Arafat - est mort des suites de ses blessures dans une clinique d'Abidjan, selon plusieurs sources officielles ivoiriennes, dont Maurice Bandaman, le ministre ivoirien de la Culture.

La star du « coupé-décalé » est décédé lundi 12 août à la Polyclinique des Deux Plateaux, à Abidjan. L’artiste est mort des suites de ses blessures après un grave accident de la route, survenu dans la nuit de dimanche à lundi. Sa moto a percuté une voiture conduite par une journaliste de Radio Côte d’Ivoire. Le chanteur, inconscient, a été rapidement pris en charge et admis en soins intensifs. Il n’a malheureusement pas survécu.

« Il a été admis aux urgences dans un état végétatif. Il avait notamment une fracture du crâne et un œdème », a confié à Jeune Afrique un médecin de l’établissement, sous couvert d’anonymat. Les équipes soignantes ont tenté de le réanimer, « en vain ».

Afrique.

 

À LIRE Côte d’Ivoire : DJ Arafat, enfant béni et mauvais garçon
Deux ministres du gouvernement ivoirien, qui se sont rendus au chevet de l’artiste, ont confirmé le décès à Jeune Afrique, de même qu’un haut fonctionnaire en poste à Abidjan. « Je suis à la clinique où DJ Arafat a été admis. Je peux vous confirmer que l’artiste est décédé. Je suis avec le ministre d’État Hamed Bakayoko, pour nous organiser avec la famille », a déclaréà Jeune Afrique  Maurice Bandaman, ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie. L’information a par ailleurs été confirmée sur les antennes de la RTI, la chaîne publique ivoirienne, dans son journal de 13 h.

« Une étoile filante »
« Le petit est parti.  Il a vécu comme une étoile filante. Nous sommes tous effondrés. Dans le style du zouglou, à l’international, il y a Magic System. Pour le coupe-décalé , c’était DJ Arafat… C’est une grande perte pour la musique ivoirienne », a regretté A’salfo, le leader du groupe Magic System, contacté par Jeune Afrique.

Né en 1986 à Yopougon, une commune de l’ouest abidjanais, l’artiste aimait à s’attribuer des surnoms sans cesse nouveaux, de « Commandant Zabra » à « Yorobo » – plus récemment, il se présentait même comme « Chef de la Chine Populaire ». Tragique ironie du sort, son dernier single – qui bat des records sur YouTube avec 4,5 millions de vues depuis sa sortie en mai dernier – s’intitule « Moto-Moto ».

 

 

 

ENGLISH )

 

 

 

 

Victim of a motorcycle accident in the night of Sunday 11 to Monday, August 12 in Abidjan, the Ivorian artist Ange Didier Huon - aka DJ Arafat - died from his wounds in a clinic in Abidjan, according to several official sources Ivorians, including Maurice Bandaman, the Ivorian Minister of Culture.

The star of the "coupe-décalé" died Monday, August 12 at the Polyclinic of Two Plateaux in Abidjan. The artist died as a result of his injuries after a serious road accident that occurred during the night from Sunday to Monday. His motorcycle hit a car driven by a journalist from Radio Côte d'Ivoire. The singer, unconscious, was quickly taken care of and admitted to intensive care. Unfortunately he did not survive.

"He was admitted to emergencies in a vegetative state. He had a fractured skull and edema, "Jeune Afrique told a doctor of the establishment, on condition of anonymity. The medical teams tried to revive him, "in vain".

READ Ivory Coast: DJ Arafat, blessed child and bad boy
Two Ivorian government ministers, who visited the artist's bedside, confirmed the death to Jeune Afrique, as did a senior official posted in Abidjan. "I'm at the clinic where DJ Arafat was admitted. I can confirm that the artist is deceased. I am with Minister of State Hamed Bakayoko, to organize with the family, "Maurice Bandaman, Ivorian Minister of Culture and Francophonie, told Jeune Afrique. The information was also confirmed on the antennas of the RTI, the public channel Ivorian, in his diary of 1 pm.

" A shooting star "
"The boy is gone. He lived like a shooting star. We are all collapsed. In the style of zouglou, internationally, there is Magic System. For the cut-off, it was DJ Arafat ... This is a great loss for Ivorian music, "regretted A'salfo, the leader of the group Magic System, contacted by Jeune Afrique.

Born in 1986 in Yopougon, a town in western Abidjan, the artist liked to claim constantly new nicknames, from "Commander Zabra" to "Yorobo" - more recently, he even presented himself as "Head of the China People ". Tragically ironic, his latest single - which breaks records on YouTube with 4.5 million views since its release last May - is entitled "Moto-Moto".

 

INB1

INB1

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article