INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Le président Donald Trump a accidentellement humilié l'un de ses partisans lors d'une campagne électorale à Manchester, dans le New Hampshire, après avoir cru à tort qu'ils étaient un manifestant.

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

Le président Donald Trump a accidentellement humilié l'un de ses partisans lors d'une campagne électorale à Manchester, dans le New Hampshire, après avoir cru à tort qu'ils étaient un manifestant.

Un groupe de manifestants avait manifesté lors du rassemblement à la South Arena de l'université du New Hampshire, avant d'être déplacé par la sécurité. Constatant cette agitation, le président Trump a insulté un homme qu’il croyait être l’un des manifestants, en mettant l’accent sur son «problème de poids».

Cependant, il ne s’est pas rendu compte que l’homme qu’il adorait était en réalité l’un de ses propres partisans, un individu qui aurait signalé les manifestants à la sécurité.

S'arrêtant sur le podium pendant son discours, le président Trump a fait les remarques suivantes devant une foule en liesse de partisans du MAGA:

Ce mec a un grave problème de poids. Rentrez chez vous, commencez à faire de l'exercice. Faites-le sortir d'ici s'il vous plaît.


Vous avez un plus gros problème que moi. Vous avez un plus gros problème que nous tous. Maintenant, il rentre chez lui et sa mère dit: «Qu'est-ce que tu viens de faire?

Cependant, l'homme que le président Trump avait visé - Frank Dawson - n'était pas vraiment un chahuteur. En effet, il semble qu'il ait effectivement défendu le président contre ses opposants; déchirant les signes anti-Trump qu'ils avaient été tenir.

Heureusement, il semblerait que Dawson n’ait pas pris à cœur les remarques personnelles du président et reste un trompettiste déclaré.

Dans un entretien avec Fox News, Dawson - qui a déjà travaillé dans les forces de l'ordre et l'armée - a déclaré:

Tout est bien! J'aime le mec!

Il est la meilleure chose qui soit arrivée à ce pays.

Parlant de l'erreur du président, Dawson a déclaré:

Il ne m'a pas vu déchirer les pancartes de ces trois personnes assises près de nous.

Et ils essayaient de causer un chahut, et ils ont sauté en l'air et ils ont commencé à crier des choses, que je me moque de ce qui était à propos de ça, ça ne va pas arriver à côté de moi parce que j'essaie d'écouter mes Président.


Mais je pense qu’il pensait que j’en faisais partie, mais ce n’était pas le cas. J'étais la bonne partie.

Selon un tweet du journaliste de CNN, Kaitlan Collins, le président Trump a depuis appelé Dawson et laissé un message vocal d'excuses:

Le président Trump a appelé et laissé un message vocal pour présenter des excuses à l'homme en surpoids, a déclaré un responsable de la Maison Blanche. Il l'a confondu avec un manifestant hier soir dans le New Hampshire. "Ce gars a un sérieux problème de poids", a déclaré Trump. "Rentrer chez soi. Commencez à faire de l'exercice.

Quelques instants après que le président Trump se soit moqué du corps de Dawson, il a ensuite décrit son mouvement de campagne comme étant «construit sur l’amour».

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

President Donald Trump accidentally fat shamed one of his own supporters at a campaign rally in Manchester, New Hampshire after mistakenly believing them to be a protester.

A group of protesters had been demonstrating at the rally at the Southern New Hampshire University Arena, before being removed by security. Noticing the commotion, President Trump proceeded to insult a man he believed to be one of the protesters, focusing on his ‘weight problem’.

However, he didn’t realise the man he was fat shaming was actually one of his very own supporters, an individual who had reportedly been flagging the protesters to security.

Pausing on the podium during his speech, President Trump made the following remarks before a cheering crowd of MAGA supporters:

That guy has got a serious weight problem. Go home, start exercising. Get him out of here please.

Got a bigger problem than I do. Got a bigger problem than all of us. Now he goes home and his mom says, ‘What the hell have you just done?

However, the man President Trump had taken aim at – Frank Dawson – wasn’t actually a heckler. Indeed, it appears he had actually been defending the president against his naysayers; ripping up the anti-Trump signs they had been holding up.

Luckily, it would appear Dawson hasn’t taken the President’s personal remarks to heart, and remains an avowed Trumpster.

Speaking with Fox News, Dawson – who has previously worked in law enforcement and the military – said:

Everything’s good! I love the guy!

He’s the best thing that ever happened to this country.

Speaking of the President’s error, Dawson said:

He didn’t see me ripping the signs away from those three people that were sitting near us.

And they were trying to cause a ruckus, and they jumped up and they started yelling stuff, that I don’t even care what they were yelling about, that wasn’t going to happen beside me because I’m trying to listen to my president.

But I think he thought I was part of it, but I wasn’t. I was the good part of it.

According to a tweet from CNN reporter Kaitlan Collins, President Trump has since called Dawson and left an apology voicemail:

President Trump called and left a voicemail apologizing to the man he mocked as overweight, a White House official says. He confused him for a protester last night in New Hampshire. “That guy’s got a serious weight problem,” Trump said. “Go home. Start exercising.”

Moments after President Trump mocked Dawson’s body, he went on to describe his campaign movement as being ‘built on love’.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article