INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Sommet du G7 : l'Afrique plaide pour la stabilité en Libye

INB1
INB1
INB1

INB1

Plusieurs chefs d’Etat africains participent actuellement au sommet du G7 qui se tient à Biarritz, en France. En tant que porte-parole du G5 Sahel – la task force pour l‘éradication de l’extrémisme du Sahel – le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a appelé la communauté internationale à une action concertée pour stabiliser la Libye.

Avant sa prise de parole devant les dirigeants du G7, dimanche, le président Kaboré avait insisté sur le parallèle entre la crise sécuritaire en Libye, l’instabilité dans le Sahel et dans le monde en général. « Je reste convaincu qu’une partie de l’enjeu sécuritaire du monde se joue actuellement au Sahel. La question du terrorisme au Sahel est difficilement dissociable de la crise libyenne », a-t-il écrit sur son compte Twitter, appelant le G7 à « afficher une position claire pour ramener la paix et la stabilité en Libye.

 

Je reste convaincu qu'une partie de l'enjeu sécuritaire du monde se joue actuellement au Sahel.
La question du terrorisme au Sahel est difficilement dissociable de la crise Libyenne.
Le G7 doit afficher une position claire pour ramener la paix et la stabilité en Libye.


Depuis l’assassinat du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi dans la foulée de la révolution libyenne en 2011, la Libye est frappée par un conflit violent qui a des ramifications dans toute la région. Les armes dérobées pendant le conflit servent désormais à des milices djihadistes qui s’en servent pour déstabiliser la région du Sahel.

Pour les chefs d’Etat africains membres du G5 Sahel et dont le président Kaboré est actuellement le porte-voix, il urge d’investir davantage dans le développement de la région, mais aussi dans une solution militaire efficace. En ce sens, le G5 demande un financement adéquat de ses structures, mais aussi, un renforcement de la mission de la Minusma – la force militaire onusienne au Mali.

Le plaidoyer des dirigeants du Sahel intervient quelques jours à peine après une attaque d’envergure qui a coûté la vie à 24 soldats des forces armées burkinabè. C’est le plus lourd tribut jamais payé par cette institution au Burkina Faso, depuis l’insurrection djihadiste.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

Several African heads of state are currently attending the G7 summit in Biarritz, France. As spokesman for G5 Sahel - the task force for the eradication of extremism in the Sahel - Burkinabe President Roch Marc Christian Kaboré called on the international community to take concerted action to stabilize Libya.

Before speaking to the G7 leaders on Sunday, President Kaboré insisted on the parallel between the security crisis in Libya, instability in the Sahel and the world in general. "I remain convinced that part of the world's security issue is currently playing out in the Sahel. The issue of terrorism in the Sahel is hard to dissociate from the Libyan crisis, "he wrote on his Twitter account, calling on the G7 to" post a clear position to bring peace and stability to Libya.


Since the assassination of Libyan leader Muammar Gaddafi in the aftermath of the Libyan revolution in 2011, Libya has been hit by violent conflict that has ramifications throughout the region. The weapons stolen during the conflict are now used by jihadist militias who use them to destabilize the Sahel region.

 

For the African heads of G5 Sahel, whose President Kaboré is currently the spokesperson, it is imperative to invest more in the development of the region, but also in an effective military solution. In this sense, the G5 requires adequate funding for its structures, but also a strengthening of the mission of the Minusma - the UN military force in Mali.

The Sahel leaders' plea comes just days after a major attack that killed 24 soldiers of the Burkinabe armed forces. This is the highest tribute ever paid by this institution in Burkina Faso since the jihadist insurgency.

 

Je reste convaincu qu'une partie de l'enjeu sécuritaire du monde se joue actuellement au Sahel.
La question du terrorisme au Sahel est difficilement dissociable de la crise Libyenne.
Le G7 doit afficher une position claire pour ramener la paix et la stabilité en Libye.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article