INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Une ancienne prisonniere poursuit la police pour l'avoir «forcée à donner naissance seul»

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

Une ancienne prisonniere poursuit des policiers à la prison du comté de Denver pour l’avoir obligée à accoucher seule dans une cellule sale.

Diana Sanchez, âgée de 26 ans, a déclaré qu'elle avait été laissée hurler de douleur en donnant naissance à son fils Jordan, sans aucune anesthésie ni assistance médicale, ni l'aide de personne.

Selon des documents de la cour, Sanchez a informé les députés du Denver Sheriff Department qu'elle avait été mise au travail vers 5 heures du matin le 31 juillet 2018. Elle a affirmé qu'un gardien avait refusé de lui venir en aide lorsqu'elle lui avait dit que ses eaux s'étaient rompues peu avant 10 heures.


Comme indiqué dans les documents de la cour, le personnel de la prison aurait «choisi cruellement la commodité par rapport à la compassion» et «lui a fait travailler durement pendant des heures».

Lorsque Sanchez a finalement donné naissance à son petit garçon à 10h44, une infirmière, qui surveillait Sanchez de l'extérieur de la cellule, est entrée et a pris son fils.

Selon KDVR, Sanchez a déclaré:

Je me sentais impuissant. Personne ne m'aidait. Il y avait tellement de monde là-bas et personne ne leva le doigt,

Cette douleur, c'est juste, c'est indescriptible. Ce qui me blesse le plus, c'est que personne ne s'en souciait.

Sanchez avait été emprisonné pendant 14 jours avant la naissance de Jordan pour des caricatures liées au vol d’identité. Elle a maintenant intenté une action en justice, affirmant que le personnel de la prison savait qu'elle était en travail mais avait décidé de ne pas l'emmener à l'hôpital, car cela aurait été "peu pratique".

L’avocate de Sanchez, Mari Newman, a commenté l’action en justice selon KDVR:

L'absence de prise en charge d'une femme en travail et d'un bébé qui est né sans assistance médicale dans une cellule de prison sale ne constitue pas une civilisation.

Tous les non-initiés peuvent voir qu'une femme qui a accouché pendant des heures et des heures et qui crie, l'appelant qu'elle est en train d'accoucher et qu'elle a besoin d'aller à l'hôpital, doit aller à l'hôpital. Décrochez le téléphone et appelez le 911.

Tel que rapporté par Newsweek, le porte-parole du département du shérif de Denver a fait la déclaration suivante:

Les soins et le bien-être de nos détenus sont une priorité absolue pour le département du shérif de Denver. C'est pourquoi nous avons passé un contrat avec Denver Health pour fournir des soins médicaux complets dans nos deux prisons.

Après avoir appris que Mme Sanchez avait accouché dans une cellule de la prison du comté de Denver le 31 juillet 2018, le shérif [Patrick] Firman a immédiatement ordonné aux Affaires internes de procéder à un examen afin de comprendre ce qui s'était passé. Denver Health a également été invité à examiner cet incident.

Le porte-parole a déclaré qu'une enquête avait révélé que les membres n'avaient rien fait de mal dans leur gestion de la situation.

 

 

 

 

ENGLISH )

 

 

 

 

A former prisoner is suing police officers at Denver County Jail for allegedly forcing her to give birth alone in a dirty jail cell.

26-year-old Diana Sanchez has said she was left screaming in agony as she gave birth to her son, Jordan, without any anaesthesia, medical assistance or anyone to help her.

According to court documents, Sanchez informed Denver Sheriff Department deputies she had gone into labour at approximately 5am on July 31, 2018. She has claimed a guard refused to come to her aid when she told him her waters had broken shortly before 10am.

As detailed in court documents, jail staff allegedly ‘cruelly chose convenience over compassion’, and ‘callously made her labor alone for hours’.

When Sanchez finally gave birth to her baby boy at 10:44am, a nurse, who had been watching Sanchez from outside the cell, walked in and picked up her son.

According to KDVR Sanchez said:

I felt helpless. Nobody was helping me. There were so many people there and nobody lifted a finger basically,

That pain, it’s just, it’s indescribable. What hurts me more is the fact that nobody cared.

Sanchez had been in jail for 14 days prior to Jordan’s birth on charges related to identity theft. She has now filed a lawsuit claiming that jail staff knew she was in labour, but decided against taking her to hospital as it would have been ‘inconvenient’.

Sanchez’s lawyer, Mari Newman, has given the following comments on the lawsuit according to KDVR:

The failure to provide care to a woman who is in labour and a baby who is born without any medical assistance in a dirty jail cell, this is not civilised.

Any layperson can see that a woman who has been in labour for hours and hours and who is yelling, calling that she’s in labour and needs to go to the hospital, needs to go to the hospital. Pick up the phone and call 911.

As reported by Newsweek, a spokesperson from the Denver Sheriff Department has made the following statement:

The care and well-being of our inmates is a top priority for the Denver Sheriff’s Department, which is why we contract with Denver Health to provide comprehensive medical care at both of our jails.

After learning that Ms. Sanchez gave birth in a cell at the Denver County Jail on July 31, 2018, Sheriff [Patrick] Firman immediately ordered Internal Affairs to conduct a review to understand what happened. Denver Health was also asked to review this incident.

The spokesperson said an investigation found deputies had done nothing wrong in their handling of the situation.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article