INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Une influenceuse affirme qu'elle a été arrêtée et condamnée à une amende de 39 000 $ pour avoir vendu des médicaments sur ordonnance dans une valise

INB1
INB1

INB1

Un modèle Instagram affirme qu'elle a été détenue par les autorités pendant quatre jours alors qu'elle voyageait à Bali en raison de médicaments sur ordonnance dans sa valise.

La touriste a également affirmé avoir été condamnée à payer près de 40 000 dollars pour sa libération.

Tori Ann Lyla Hunter, d’Adélaïde, voyageait d’Australie à Bali au début de ce mois, mais a été arrêtée à l’aéroport après que des agents des douanes auraient trouvé un certain nombre de médicaments sur ordonnance dans sa valise, qui sont apparemment légaux en Australie mais pas à Bali .

Selon Hunter, elle a subi un interrogatoire intensif d’une durée de 14 heures, au cours de laquelle elle a affirmé que des "avocats corrompus" et les autorités balinaises lui avaient dit qu’elle pourrait être libérée si elle payait 39 600 dollars.


La fillette de 25 ans aurait eu de la dexamphétamine pour soigner son TDAH, Valium pour son anxiété et son sommeil, et Seroquel pour sa dépression liée à un trouble bipolaire, pour l’aider à dormir et à gérer son trouble de la personnalité limite. Selon Hunter, elle possédait un certificat médical décrivant les médicaments qu'elle transportait, le dosage dont elle avait besoin et les raisons pour lesquelles elle en avait.

Cependant, on lui a dit qu’elles figuraient sur la liste des «drogues de classe A» en Indonésie, malgré des appels à l’ambassade d’Australie qui lui auraient dit «qu’il n’existe pas de telle liste».

Ils m'ont fouillé sur Internet, ont découvert que je suis un modèle, ont supposé que je suis chargé et c’est pourquoi j’ai été personnellement pris pour cible et extorqué pour 40 000 $.

Il s'avère que mes médicaments sont des médicaments de classe A à Bali, selon une liste fictive qu'ils m'ont fournie. Après avoir parlé avec l'ambassade d'Australie, on m'a informé que cette liste n'existait pas.

Ces gens-là ne faisaient pas que "faire leur travail", ils apportaient tout le temps mes médicaments dans le pays.

Les grands-parents de Tori auraient aidé à collecter les fonds nécessaires pour ramener la fillette de 25 ans à la maison, tandis que sa mère demandait des notes et des formulaires à l'ambassade pour rendre compte de tout ce qui s'était passé pendant l'épreuve présumée.

 


Tori a mis en place une page GoFundMe pour l'aider à récupérer une partie de ses coûts qu'elle et ses grands-parents auraient engagés.

Tori a écrit sur le site de crowdfunding:

Je m'appelle Tori Hunter et je suis un influenceur populaire parmi les mannequins d'Adélaïde ou les médias sociaux.

Lors de mon voyage à Bali, on m'a extorqué 39 600 dollars australiens pour ma liberté. J'ai été détenu après avoir passé la douane pour avoir apporté mes propres médicaments personnels dans le pays.

Personnellement, j’ai été pris pour cible en raison de mon statut de modèle dans les médias sociaux. Ces personnes ne se contentaient pas de "faire leur travail", elles pensaient que j'étais chargé et dressaient ensuite une liste où figuraient mes médicaments en tant que médicaments de classe A.

Elle a continué:

J'ai passé 4 jours en captivité, mais j'ai dû faire face à 5 ans dans une prison balinaise. Les avocats et le policier corrompus ont demandé 39 600 dollars à titre de pot-de-vin pour me libérer, cette campagne a pour objectif de récupérer une partie de cet argent!


Selon Smart Traveller, les touristes indonésiens sont ‘soumis aux lois et sanctions locales, y compris à celles qui paraissent dures par rapport aux normes australiennes’. Le gouvernement australien "fera tout ce qui est en son pouvoir pour vous aider en vertu de notre Charte des services consulaires", mais il ne peut pas vous sortir du pétrin ou de la prison.

Tori a déclaré qu'elle partageait son histoire avec pour objectif de sensibiliser les personnes ayant des problèmes de santé mentale à voyager avec des médicaments sur ordonnance, ainsi que de sensibiliser les influenceurs des médias sociaux et ils peuvent devenir des cibles ».

Jusqu'à présent, Tori a recueilli 150 USD sur son objectif de 39 600 USD.

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

An Instagram model claims she was detained by authorities for four days while travelling in Bali because of prescription medication in her suitcase.

The tourist also alleges she was ordered to pay almost $40,000 for her release.

Tori Ann Lyla Hunter, from Adelaide, was travelling from Australia to Bali at the beginning of this month, but was detained at the airport after customs officers reportedly found a number of prescription drugs in her suitcase, which are apparently legal in Australia but not Bali.

Hunter says she was subjected to an intense, 14-hour interrogation, during which time she claims ‘corrupt lawyers’ and Balinese authorities told her she could be released if she paid $39,600.

The 25-year-old reportedly had dexamphetamine to help her ADHD, Valium for anxiety and to help her sleep, and Seroquel for depression related to bipolar disorder, to help with sleep and management of borderline personality disorder. According to Hunter, she had a medical certificate which outlined what medicine she was carrying, the dosage she required and the reasons she had them.

However, she was told they were listed as ‘Class A drugs’ in Indonesia, despite calls to the Australian Embassy who apparently told her ‘there is no such list’.

They searched me on the internet, found out that I am a model, assumed that I’m loaded and that’s why I was personally targeted and extorted for $40,000.

Turns out my medications are Class A drugs in Bali according to a fictional list they gave me. After speaking with the Australian embassy I was informed there is no such list.

These people weren’t just ”doing their job”, people bring my medications into the country all the time.

Tori’s grandparents reportedly helped raise the money to bring the 25-year-old back home, while her mother is requesting notes and forms from the embassy to account for everything that happened during the alleged ordeal.

Tori has set up a GoFundMe page to help get back some of her costs she and her grandparents reportedly incurred.

On the crowdfunding site, Tori wrote:

My name is Tori Hunter, and I’m a popular Adelaide model/ social media influencer.

On my trip to Bali I was extorted for $39,600 AUS for my freedom, I was detained after going through customs for bringing my own personal medication into the country, which I brought in pharmacy labeled boxes along with a certificate from my GP.

I was personally targeted because of my social media status as a model these people weren’t just ‘doing their job’ they assumed I’m loaded and then came up with a list that states my medications as a class A drug there.

She continued:


I served 4 days in captivity but was facing upto 5 years in a Balinese prison. The corrupt lawyers and policeman asked for $39,600 as a bribe to set me free, this campaign is to help raise back some of that money!

According to Smart Traveller, tourists in Indonesia are ‘subject to local laws and penalties, including those that appear harsh by Australian standards’. The Australian Government will ‘do what it can to help you under our Consular Services Charter‘, but they cannot get you out of trouble or jail.

As well as trying to raise the money she had to apparently pay out for her release, Tori said she is sharing her story to ‘raise awareness for people with mental health issues travelling with prescription medications, as well as awareness for social media influencers and how they can become targets’.

So far, Tori has raised $150 of her $39,600 target.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article