INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Le corps de Robert Mugabe revient au Zimbabwe accompagné de sa veuve 'Gucci Grace' à qui on a dit qu'elle ne ferait pas l'objet de poursuites pour corruption au cours d'une bataille où elle serait enterré.

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Le corps du héros de la libération du Zimbabwe devenu dictateur, Robert Mugabe, est rentré mercredi dans son pays natal, presque une semaine après sa mort, à l'âge de 95 ans, dans un hôpital de Singapour.

Enterré dans un cercueil en bois et drapé d'un drapeau du Zimbabwe, ses restes ont été emportés par un tapis rouge escorté par certains des plus grands généraux du pays et laissés au repos au centre d'une exposition florale.

L'épouse de Mugabe, Grace, assistait à la cérémonie. On présumait que son successeur faisait la file jusqu'à ce qu'il soit destitué par un coup d'État en 2017, aux côtés d'Emerson Mnangagwa, l'homme qui l'a destitué.

Grace vivait avec Mugabe à Singapour alors qu'il recevait des soins médicaux et acceptait de rentrer au Zimbabwe pour les funérailles uniquement après que Mnangagwa eut assuré qu'elle ne serait pas arrêtée pour corruption.

Cependant, les deux hommes seraient toujours aux prises avec un conflit amer sur le lieu de repos de l'ancien président, qui reste à déterminer. Des funérailles nationales doivent avoir lieu samedi, avant l'inhumation dimanche.

 


On pense que Grace serait favorable à l’enterrement de son homestead privé - amer de savoir comment il a été traité plus tard dans la vie - alors que Mnangagwa favoriserait un sanctuaire pour les anciens héros de la libération dans la capitale.

"Gucci Grace" - surnom péjoratif qu'elle a gagné en raison de ses habitudes de consommation somptueuses - a été dissimulée sous un lourd voile noir et flanquée de sa famille lorsque le corps de son mari est arrivé à l'aéroport.

Le président chinois Xi Jinping, l'ancien dirigeant cubain Raul Castro et une douzaine de présidents africains, y compris Cyril Ramaphosa de l'Afrique du Sud, sont parmi les participants attendus à l'enterrement.

Avant la cérémonie, le corps de Mugabe sera exposé au public à plusieurs endroits dans le pays. Son cercueil a été exposé pour la première fois à l'aéroport devant 2 000 sympathisants qui attendaient de le voir arriver.

Le corps sera ensuite transporté dans la résidence privée de Mugabe à Harare, connue sous le nom de Blue Roof, pour la nuit. Le public sera invité à se rendre au stade de Rufaro jeudi, avant de se rendre à Zvimba, son homestead.

Ses restes y resteront jusqu'à l'enterrement.

Mugabe est décédé lors d'un voyage médical à Singapour, où il avait reçu un traitement contre le cancer, entre autres maladies.

Une délégation comprenant le vice-président Kembo Mohadi s'est dirigée vers la ville prospère par un vol nolisé pour le ramener chez lui.

À la maison, les Zimbabwéens sont divisés sur la manière de faire le deuil d'un homme salué pour avoir débarrassé l'ancienne colonie britannique de la Rhodésie britannique de la domination de la minorité blanche mais qui a ensuite purgé ses ennemis lors d'une campagne de massacres et d'exécutions connue sous le nom de Gukurahundi.

Son leadership de plus en plus tyrannique et sa mauvaise gestion économique ont poussé des millions de personnes à fuir un pays handicapé par l'hyperinflation et les pénuries de denrées alimentaires, de médicaments et de carburant.

Après sa mort, Mnangagwa a annoncé que Mugabe avait été déclaré «héros national», que des drapeaux volaient en mât devant Harare et que sa nouvelle était parvenue à la première page.

Grace était la deuxième épouse de Mugabe et ils se sont mariés en 1996, ils ont eu deux fils et une fille. Il a épousé sa première femme Sally Mugabe en 1961, mais elle est décédée en 1992.

Les fils de Mugabe, Robert Jr et Chatunga, ont acquis une réputation pour leur style de vie playboy et ont été expulsés d'un appartement situé en Afrique du Sud en 2017 après l'avoir endommagé lors d'une fête.

La même année, Chatunga figurait sur les médias sociaux, semblant verser une bouteille de champagne de 200 £ sur une montre d'une valeur de 45 000 £.

Robert Jr rêvait d'une carrière de basket-ball mais les sanctions américaines l'ont empêché de jouer en Amérique. En décembre 2017, il a lancé une marque de vêtements appelée xGx.

Mugabe a rencontré Grace au début des années 90 alors qu'elle était l'un de ses jeunes dactylographes timides, mais elle est devenue une politicienne ambitieuse qui souhaitait également devenir présidente.

Les rapports faisant état de ses dépenses somptueuses et de son tempérament explosif lui ont valu le titre de «Dis-Grace». Des sourcils se sont levés en 2014 lorsqu'elle a obtenu son doctorat en trois mois.

Ses dépenses contrastaient de manière inconfortable avec une crise économique qui avait plongé la plupart des 16 millions d’habitants dans la pauvreté et le chômage.

Le président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, dont les agents anti-corruption ont pris pour cible plusieurs des anciens collaborateurs de Mugabe, est censé vouloir établir ce que la veuve de Mugabe a tiré au cours des trois décennies de pouvoir de son mari.

Mais une source a déclaré: «On lui a donné la garantie de ne pas être cousue.

"Son mari a été déclaré héroïne nationale et il ne serait pas approprié de s'immiscer à ce moment où elle a subi une telle perte."

"Il est devenu un enfant à la fin": Robert Mugabe a perdu le pouvoir de parler avant de décéder à Singapour, à l'âge de 95 ans, alors que les Zimbabwéens le blessaient pour avoir mis leur pays à genoux

Robert Mugabe "est devenu un enfant" au cours de ses derniers mois et a perdu le pouvoir de parler alors que sa santé se détériorait, a-t-il émergé, alors que les Zimbabwéens ont exprimé leur fureur pendant des décennies à l'encontre de leur ancien dictateur après sa mort à 95 ans aujourd'hui.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

The body of Zimbabwean liberation hero turned dictator Robert Mugabe arrived back in his homeland Wednesday, almost a week after he died aged 95 at a hospital in Singapore. 

Encased in a wooden coffin and draped with a Zimbabwe flag, his remains were wheeled down a red carpet escorted by some of the country's top generals and left to rest at the centre of a floral display.

The ceremony was watched by Mugabe's wife Grace, who he was thought to be lining up as his successor until he was deposed in a 2017 coup, who stood next to Emmerson Mnangagwa, the man who deposed him. 

Grace had been living with Mugabe in Singapore while he received medical treatment and agreed to fly back to Zimbabwe for the funeral only after Mnangagwa gave assurances she would not be arrested for corruption.

However, the two are still thought to be locked in a bitter dispute over the final resting place of the former President, which has yet to be decided. A state funeral is due to take place Saturday, before burial Sunday.

Grace is thought to favour burying him at his private homestead - bitter at how he was treated in later life - while Mnangagwa is thought to favour a shrine to former liberation heroes in the capital. 

'Gucci Grace' - a derogatory nickname she earned thanks to her lavish spending habits - was concealed under a heavy black veil and flanked by her family as her husband's body arrived at the airport.

Chinese President Xi Jinping, former Cuban leader Raul Castro and a dozen African presidents, including South Africa's Cyril Ramaphosa, are among those expected to attend the funeral.

Ahead of the ceremony, Mugabe's body will go on public display at several locations around the country. His coffin was first displayed at the airport in front of 2,000 well-wishers who waited to see it arrive.

The body will then be taken to Mugabe's private Harare residence, known as the Blue Roof, for the night. It will be laid out for the public to pay their respects in Rufaro stadium Thursday, before heading to his homestead Zvimba.

His remains will stay there until the funeral.

Mugabe died on a medical trip to Singapore, where he had been receiving treatment for cancer, among other ailments. 

A delegation including Vice President Kembo Mohadi headed to the affluent city-state on a chartered flight to bring him home.

At home, Zimbabweans have been divided over how to mourn a man once hailed for ridding the former British colony Rhodesia of white-minority rule but who later purged his foes in a campaign of massacres and executions known as the Gukurahundi.

His increasingly tyrannical leadership and economic mismanagement prompted millions to flee a country crippled by hyper-inflation and shortages of food, drugs and fuel.

Following his death, Mnangagwa announced Mugabe had been declared a 'national hero', flags flew at half mast across Harare and news of his passing was splashed across newspaper front pages. 

Grace was Mugabe's second wife and they married in 1996, having two sons and a daughter. He married his first wife Sally Mugabe in 1961 but she died in 1992.

Mugabe's sons Robert Jr and Chatunga gained a reputation for their playboy lifestyle, and were evicted from a flat in South Africa in 2017 after it was damaged in a party.

That same year, Chatunga was pictured on social media appearing to pour a £200 bottle of champagne over a watch which he claimed was worth £45,000.

Robert Jr had dreams of a basketball career but US sanctions meant he could not play in America, and he launched a clothing label in December 2017 called xGx.

Mugabe met Grace in the early 1990s when she was one of his shy young typists, but she became an ambitious politician who also wanted to become president.

The reports of her lavish spending and explosive temper earned her the title 'Dis-Grace' - and eyebrows were raised in 2014 when she gained a PhD in three months.

Her spending was an uncomfortable contrast with an economic crisis which left most of the 16 million population mired in poverty and unemployment.

The Zimbabwean President Emmerson Mnangagwa, whose anti-corruption agents have targeted several of Mugabe’s former aides, is believed to be keen on establishing what Mugabe’s widow syphoned off during her husband’s three decades of power.

But a source said: ‘She has been given a guarantee that she won’t be stitched up.

‘Her husband has been declared a national hero and it would not be appropriate to interfere at this time when she has suffered such a loss.’

'He turned into a child at the end': Robert Mugabe lost the power of speech before he died aged 95 in Singapore as Zimbabweans blast him for bringing their country to its knees 

Robert Mugabe 'turned into a child' in his final months and lost the power of speech as his health declined, it has emerged, as Zimbabweans voiced decades' worth of fury at their former dictator after he died at the age of 95 today.

Robert Mugabe?s body arrives Zimbabwe from Singapore (Photos)

Robert Mugabe?s body arrives Zimbabwe from Singapore (Photos)

Robert Mugabe?s body arrives Zimbabwe from Singapore (Photos)

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article