Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

RDC : la censure frappe Koffi Olomide, qui dénonce des "abus de pouvoir"

INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

Huit chansons du roi de la musique congolaise Koffi Olomide ont été censurées en République démocratique du Congo, une décision dénoncée par l’artiste qui demande aux autorités de lutter contre les “abus de pouvoir”, vendredi dans un entretien avec l’AFP.

L’interdiction porte sur “huit clips vidéo” illustrant des “chansons non autorisées” de Koffi Olomide, d’après un document officiel.

Ils sont interdits de “diffusion” et de “présentation au public”, indique une lettre d’une “Commission nationale de censure des chansons et des spectacles” adressée aux chaînes de télévision et aux stations de radio.

Je ne suis pas fier de cela en tant que Congolais. La censure artistique a été instaurée par le régime de feu l'ancien président Mobutu
Cette commission reproche à l’artiste de ne pas avoir répondu à ses “invitations”, dans cette lettre datée du 13 septembre, que l’AFP a authentifiée auprès des services du ministère de la Justice.

“Cette attitude démontre un manque de considération et de civisme de la part de l’artiste qui paraît être récidiviste dans ce genre de comportement”, selon le texte.

Retour annoncé en France

“Le Congo ne mérite pas une commission de censure”, a commenté le musicien congolais le plus connu au monde depuis la mort de Papa Wemba en 2016.

“Je ne suis pas fier de cela en tant que Congolais. La censure artistique a été instaurée par le régime de feu l’ancien président Mobutu” Sese Seko, a-t-il indiqué en recevant l’AFP chez lui à Kinshasa.

“Mais aujourd’hui on est en démocratie”, ajoute-t-il en lançant un appel au nouveau chef de l’Etat Félix Tshisekedi, investi en janvier dernier après la première transition pacifique du pouvoir dans l’histoire agitée du pays.

“Il faut qu’il regarde cela un peu de près. Il y a trop d’abus de pouvoir. Nous sommes un peuple majeur”, selon Koffi Olomide, dont le vrai nom est Christophe Antoine Agbepa Mumba.

Koffi Olomide a par ailleurs annoncé son retour en France début 2020 pour un concert à La Défense Arena, près de Paris, à une date qui reste à définir.

En mars, Koffi Olomidé avait été condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre (ouest de Paris) à deux ans de prison avec sursis pour “atteinte sexuelle sur mineure de 15 ans”. Le parquet avait fait appel de cette condamnation avec sursis.
 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

Eight songs of the king of Congolese music Koffi Olomide have been censored in the Democratic Republic of Congo, a decision denounced by the artist who asks the authorities to fight against "abuse of power", Friday in an interview with AFP.

The ban covers "eight video clips" depicting "unauthorized songs" by Koffi Olomide, according to an official document.

They are banned from "broadcast" and "public presentation," says a letter from a "National Committee of Censorship of Songs and Shows" addressed to television channels and radio stations.

I'm not proud of that as a Congolese. Artistic censorship was instituted by the regime of the late former President Mobutu
This commission accuses the artist of not having responded to his "invitations", in this letter dated September 13, that AFP has authenticated to the services of the Ministry of Justice.

"This attitude shows a lack of consideration and civility on the part of the artist who appears to be recidivist in this kind of behavior," according to the text.

Return announced in France

"The Congo does not deserve a censorship commission," commented the most famous Congolese musician in the world since the death of Papa Wemba in 2016.

"I'm not proud of that as a Congolese. Artistic censorship was instituted by the regime of late former President Mobutu "Sese Seko," he said, receiving AFP at his home in Kinshasa.

"But today we are in a democracy," he added, appealing to the new head of state, Felix Tshisekedi, who was invested last January after the first peaceful transition of power in the troubled history of the country.

"He has to look at that a little bit. There is too much abuse of power. We are a major people, "said Koffi Olomide, whose real name is Christophe Antoine Agbepa Mumba.

Koffi Olomide also announced his return to France in early 2020 for a concert at La Défense Arena, near Paris, at a date to be defined.

In March, Koffi Olomide was sentenced by the criminal court of Nanterre (west of Paris) to two years in prison suspended for "sexual abuse on minor 15 years." The prosecution had appealed this conditional sentence.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article