Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Soudan du Sud : les groupes rivaux en faveur de la paix

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

L’accord de paix tarde à être finalisé au Soudan du Sud. Mais des acteurs de la crise affichent leur optimisme.

L’armée populaire de libération et l’opposition sont déterminées à appuyer le processus de paix dans le pays. L’accord qui prévoyait la formation d’un gouvernement d’union nationale au plus tard en mai dernier a été repoussé en raison des désaccords.

Mais sur le site d’Aswa à Juba, les goupes rivaux se disent prêt à apporter leur contribution. “Nous sommes ici pour rassembler ce pays. Il n’y a pas d’organisme qui puisse nous aider à mettre en œuvre cette paix à moins que nous n’assumions une responsabilité. Oui, il y a beaucoup de critiques et de soupçons dans les pays de l’IGAD et dans la communauté internationale, mais il est de la responsabilité des Sud-Soudanais de corriger le fait que nous sommes ici pour rassembler un pays”, a estimé le Général Okeny George Lam.

“Nous avons appris une expérience et nous ne pouvons pas retourner à la racine d’où nous venons. Ce fut une expérience douloureuse comme je le disais auparavant – personne ne peut construire votre maison – c’est vous qui pouvez en faire un endroit meilleur”, a-t-il ajouté.

Le général Okeny a en outre exhorté les partenaires extérieurs à continuer d’appuyer la mise en œuvre de l’accord, car la date limite pour la formation d’un gouvernement de transition approche.

“Nous espérons que le gouvernement d’union nationale, le 12 novembre prochain, sera formé pour que nous soyions un et que nous n’ayions pas toutes ces lacunes de l’insécurité. Mais encore une fois, nous disons que nous ne pouvons pas profiter de cette occasion pour dire que parce que le nouveau gouvernement n’est pas encore formé, alors de mauvaises choses devraient arriver, non”, a martelé le Général.

Selon George Lam Okeny, les forces d’opposition ont pleinement accepté l’accord de paix et sont prêtes pour le processus d’intégration afin que le gouvernement d’unité soit formé à temps.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

The peace agreement is slow to be finalized in South Sudan. But actors in the crisis are optimistic.

The People's Liberation Army and the opposition are committed to supporting the peace process in the country. The agreement to establish a national unity government by May last was postponed due to disagreements.

But at the Aswa site in Juba, rival groups say they are ready to contribute. "We are here to bring this country together. There is no body that can help us implement this peace unless we assume responsibility. Yes, there is a lot of criticism and suspicion in the IGAD countries and in the international community, but it is the responsibility of the South Sudanese to correct the fact that we are here to gather a country, "he said. General Okeny George Lam.

"We have learned an experience and we can not go back to where we came from. It was a painful experience as I said before - no one can build your house - you can make it a better place, "he added.

General Okeny also urged external partners to continue to support the implementation of the agreement, as the deadline for the formation of a transitional government is approaching.

"We hope that the government of national unity, on November 12, will be formed so that we are one and that we do not have all these gaps of insecurity. But again, we say we can not take this opportunity to say that because the new government is not yet formed, then bad things should happen, no, "the General said.

According to George Lam Okeny, the opposition forces have fully accepted the peace agreement and are ready for the process of integration so that the unity government is trained in time.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article