Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Kenya : une femme décède après avoir été brûlée vive par son époux

INB1
INB1
INB1

INB1

« Chaque fois que je passerai par ici, je la verrai toujours toute souriante en train de me faire un prix préférentiel », regrette une femme.

Effectivement, Lucy Nyira est décédée ce vendredi à l’hôpital de référence du comté de Nakuru où elle suivait un traitement en vue de se remettre des brûlures.

Samedi dernier dans la soirée, la trentenaire mère de trois enfants et vendeuse de frippes s’est retrouvée avec de brûlures profondes après que son époux l’a aspergée d’essence avant de la brûler.

Le drame semble lié à la jalousie.

En effet, rapportent des témoins, Lucy Nyira était allée ce jour-là à Nairobi pour s’approvisionner. Mais estimant que sa femme était rentrée avec deux heures de retard, l‘époux n’a pas pu se retenir…. Et a commis le crime.

Il risque plus de 30 ans d’emprisonnement ferme pour homicide volontaire, prévient un policier.

D’après des études, près de 45 % des Kényanes de 15 à 49 ans sont victimes de violences physiques. Et la jalousie fait partie des causes principales.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

"Every time I go through here, I will always see her smiling, making me a preferential price," regrets a woman.

Lucy Nyira died on Friday at the Nakuru County Referral Hospital where she was undergoing treatment to recover from burns.

Last Saturday in the evening, the thirty-something mother of three children and clutch saleswoman found herself with deep burns after her husband sprayed her with gas before she burned her.

The drama seems to be linked to jealousy.

Indeed, report witnesses, Lucy Nyira had gone that day to Nairobi to stock up. But considering that his wife had returned two hours late, the husband could not help himself. And committed the crime.

He faces more than 30 years in prison for intentional homicide, warns a police officer.

According to studies, nearly 45% of Kenyans aged 15 to 49 are victims of physical violence. And jealousy is one of the main causes.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article