INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

RDC : "aucun obstacle" au retour de Kabila en 2023 (partisans)

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Les partisans de l’ancien président congolais Joseph Kabila ont déclaré jeudi qu’aucune disposition constitutionnelle ne l’empêchait de revenir à la tête de la République démocratique du Congo à l’expiration du mandat du président Félix Tshisekedi en 2023.

“Ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui, aucun obstacle constitutionnel ou institutionnel voire politique n’empêcherait le retour [de l’ancien] président Kabila et surtout ne pourrait empêcher qu’il soit candidat” à la présidentielle, a déclaré à la presse Néhémie Mwilanya, coordonnateur du Front commun pour le Congo (FCC).

Le FCC est la plateforme politique créée par M. Kabila avant de quitter le pouvoir. “Au moment opportun, le bureau politique et les instances habilitées vont se prononcer sur la question. Pour le moment, il va assumer son rôle de sénateur à vie. Il occupera son siège au Sénat”, a ajouté cet ancien directeur de cabinet de M. Kabila.

Cette déclaration a été faite à l’issue d’une réunion d’évaluation du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) tenue à Lubumbashi (Haut-Katanga, sud-est), fief de M. Kabila. 

La veille, le PPRD avait annoncé “la fin des vacances” pour l’ex-président Kabila, lui proposant les fonctions de président national du parti, un poste qui n’existait pas auparavant.

Joseph Kabila est sénateur à vie, selon la loi sur le statut des anciens chefs de l’État, votée en juillet 2018, et qui ne concerne pour l’instant que lui-même.

L’ex-président congolais a accédé au pouvoir en janvier 2001 après l’assassinat de son père, Laurent-Désiré Kabila. Il a été élu président de la RDC en 2006 puis réélu en 2011 pour un deuxième mandat de cinq ans.

Son dauphin à la présidentielle de décembre 2018 était classé troisième à l’issue du scrutin qui a proclamé l’ex-opposant Félix Tshisekedi vainqueur. Le président Tshisekedi est en coalition avec le FCC de M. Kabila, majoritaire au parlement et dans les gouvernorats des provinces.

“Dans la vie comme en politique, je n’exclus rien”, a répété M. Kabila à plusieurs reprises avant de quitter le pouvoir en décembre 2018, laissant planer l’hypothèse d’un possible retour en 2023, à la fin du prochain quinquennat.

La Constitution congolaise prévoit que “le président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois”.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

Supporters of former Congolese President Joseph Kabila said on Thursday that no constitutional provision prevented him from returning to the leadership of the Democratic Republic of Congo after the expiry of President Tshisekedi's tenure in 2023.

"What is certain is that today, no constitutional or institutional or even political obstacle would prevent the return of [the former] President Kabila and above all could not prevent him from being a candidate" for the presidential election. told the press Nehemiah Mwilanya, coordinator of the Common Front for Congo (FCC).

The FCC is the political platform created by Mr Kabila before he leaves power. "In due course, the political bureau and the authorized bodies will decide on the issue. For the moment, he will assume his role as senator for life. He will occupy his seat in the Senate, "said this former cabinet director of Kabila.

This statement was made after an evaluation meeting of the People's Party for Reconstruction and Democracy (PPRD) held in Lubumbashi (Haut-Katanga, southeast), stronghold of Mr. Kabila.

The day before, the PPRD had announced the "end of the holidays" for the former president Kabila, proposing him the functions of national president of the party, a post that did not exist before.

Joseph Kabila is a senator for life, according to the law on the status of the former heads of state, passed in July 2018, and which concerns for the moment only himself.

The former Congolese president came to power in January 2001 after the assassination of his father, Laurent-Désiré Kabila. He was elected President of the DRC in 2006 and re-elected in 2011 for a second five-year term.

His runner-up in the presidential election of December 2018 was ranked third after the vote that proclaimed former opponent Felix Tshisekedi winner. President Tshisekedi is in coalition with Kabila's FCC, the majority in parliament and provincial governorates.

"In life as in politics, I exclude nothing," repeated Kabila several times before leaving power in December 2018, leaving the hypothesis of a possible return in 2023, at the end of the next five year term.

The Congolese Constitution provides that "the President of the Republic is elected by direct universal suffrage for a five-year term renewable once".

​​​​​​

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article