Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Du cannabis à des fins médicinales sera offert à 20 000 patients britanniques lors du premier essai majeur de l’impact de la drogue

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Le premier essai majeur sur le cannabis médicinal au Royaume-Uni a été lancé et 20 000 patients devraient en tester l'impact.

En novembre 2018, la marijuana à des fins médicales était légalisée en Grande-Bretagne. Cependant, le médicament n’est pas systématiquement disponible en raison des préoccupations suscitées par ses avantages, résultant d’un manque de recherche.

Cependant, son efficacité sera bientôt mise en évidence grâce à une nouvelle étude intitulée Project Twenty21.

L’étude subventionnera jusqu’à 20 000 patients avec du cannabis afin de tester son impact sur sept affections: douleur chronique, sclérose en plaques (SP), épilepsie, état de stress post-traumatique (ESPT), maladie de Tourette, anxiété et toxicomanie.

Le professeur David Nutt, de l’organisation caritative Drug Science, qui a lancé le projet jeudi 7 novembre, a déclaré que leurs recherches "fourniront une base de données clinique solide sur laquelle les autres prescripteurs médicaux pourront s’appuyer".

Le professeur Nutt a déclaré à Sky News:

Je crois que le cannabis sera l'innovation la plus importante en médecine pour le reste de ma vie. Les médicaments à base de cannabis peuvent sauver des vies dans des troubles tels que l'épilepsie sévère de l'enfance.

Il y a des enfants qui sont morts dans ce pays au cours des deux dernières années parce qu’ils n’avaient pas accès au cannabis. C’est scandaleux, c’est inutile et nous voulons y remédier.

En raison de son manque actuel de disponibilité, les personnes cherchant à prendre de la marijuana à des fins médicales ont soit dû s’approvisionner illégalement, soit dépenser des sommes importantes pour des soins de santé privés.

Les données de l’étude seront recueillies tous les trois mois afin de mesurer l’efficacité et la sécurité du médicament, ainsi que de recueillir les réactions des patients.

Chloe Sakal, directrice du projet Twenty21, a déclaré que Drug Science travaillait dur pour rendre le médicament abordable, mais l’un des objectifs majeurs de l’étude est de fournir un soutien aux cliniciens, rapporte le Pharmaceutical Journal.

Sakal a déclaré:

Le cannabis médical est légal à prescrire depuis un an maintenant; L’une des raisons pour lesquelles nous le faisons est d’aider les cliniciens à se sentir soutenus.

Tous les jours, des médecins nous demandent de l’utiliser avec leurs patients, mais ils ne savent pas comment rédiger leur ordonnance. Nous voulons qu’ils se sentent bien de prescrire du cannabis à des fins médicales et qu’ils sont encouragés à le faire.

La surveillance clinique, NICE, estime que la marijuana à des fins médicales ne devrait pas être facilement prescrite en raison de l’absence de données probantes, mais le Royal College of Psychiatrists (RCP) a soutenu Twenty21, affirmant qu’il espérait pouvoir continuer à rassembler des preuves supplémentaires à l’appui de la déclaration. drogue.

Comme l'a rapporté le MailOnline, la professeure Wendy Burn, présidente du RCP, a déclaré:

Le Collège accueille favorablement ce projet pilote qui, espère-t-il, apportera une contribution importante à la lutte contre le manque de preuves relatives à l'utilisation de médicaments à base de cannabis.

Nous espérons que ce projet pilote, ainsi que d’autres recherches, telles que des essais comparatifs randomisés, dont nous avons grandement besoin, continuera de renforcer les preuves.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

The first major trial of medicinal cannabis in the UK has been launched, with 20,000 patients set to test its impact. 

In November 2018, medicinal marijuana was legalised across Britain. However, the drug isn’t routinely available due to concerns over its benefits, stemming from a lack of research.

However, its efficacy will soon be made clear thanks to a new study named Project Twenty21.

The study will subsidise cannabis for up to 20,000 patients to test its impact on seven conditions: chronic pain, multiple sclerosis (MS), epilepsy, post-traumatic stress disorder (PTSD), Tourette’s, anxiety and drug addiction.

Professor David Nutt, from the charity Drug Science – which launched the project on Thursday (November 7), said their research will ‘provide a solid clinical database for other medical prescribers to build on’.

Prof Nutt told Sky News:

I believe cannabis is going to be the most important innovation in medicine for the rest of my life. Cannabis medicines can be life-saving in disorders like severe childhood epilepsy.

There are children who have died in this country in the last couple of years because they haven’t had access to cannabis. It’s outrageous, it’s unnecessary and we want to rectify it.

Due to its current lack of availability, people looking to take medicinal marijuana have either had to source it illegally or pay a large amount of money for private healthcare.

Data from the study will be collected every three months in order to measure the drug’s efficacy and safety, as well as collating patient-reported feedback.

Chloe Sakal, director of Project Twenty21, said Drug Science are ‘working hard to make’ the drug affordable – but a big aim of the study is to give clinicians support, the Pharmaceutical Journal reports.

Sakal said: 

Medical cannabis has been legal to prescribe for a year now; one of the reasons we’re doing this is to help clinicians feel supported.

We get requests from doctors every day saying they want to use it with their patients, but they don’t know how to write the prescription. We want them to feel like it’s okay [to prescribe medical cannabis] and that they’re supported [to do so].

While clinical watchdog NICE believes medicinal marijuana shouldn’t be readily prescribed due to the lack of evidence it actually has any benefit, the Royal College of Psychiatrists (RCP) has backed Twenty21, saying they hope it continues to build further evidence in support of the drug.

As reported by the MailOnline, Professor Wendy Burn, president of the RCP, said: 

The College welcomes this pilot project which it hopes will make an important contribution towards addressing the paucity of evidence for the use of cannabis-based medicinal products.

We hope that this pilot, along with other research such as more much-needed randomised control trials, will continue to build the evidence.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article