INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

RDC : des funérailles pour les 27 victimes d'Oicha

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

La ville d’Oicha en République démocratique du Congo enterre les victimes du dernier massacre attribué au groupe armé ADF, dans l’est du pays.

Vendredi, des centaines de personnes ont rendu hommage aux victimes tout en s’en prenant aux forces de sécurité pour ne pas avoir réussi à empêcher ces attaques.

Les personnes endeuillées se sont rassemblées en silence autour de la minuscule morgue d’Oicha, située près de la frontière ougandaise et à l’est de la ville de Beni en RDC, théâtre de massacres à répétition.

“Nous avons trouvé les corps de nos frères près de nos petites maisons qui sont dans différents champs…. On a trouvé les corps décapités, toutes les têtes étaient séparées des corps”, raconte un habitant éploré.

Rosette Kashauri, une étudiante, a perdu sa tante. “Elle a vraiment été décapitée. Son visage était méconnaissable. Je n’ai reconnu ma tante qu‘à travers ses vêtements.”

Pendant les funérailles, des coups de feu retentissent dans la brousse voisine. Qui tire ? l’armée, des groupes d’autodéfense ? Difficile à savoir.

Le massacre a eu lieu mercredi, portant à 107 le nombre de personnes tuées à Beni et dans ses environs depuis le 5 novembre.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

 

The city of Oicha in the Democratic Republic of Congo is burying the victims of the latest massacre attributed to the armed group ADF, in the east of the country.

On Friday, hundreds of people paid tribute to the victims while attacking the security forces for failing to prevent the attacks.

The bereaved gathered quietly around the tiny Oicha morgue, located near the Ugandan border and east of the town of Beni in the DRC, scene of repeated massacres.

"We found the bodies of our brothers near our small houses that are in different fields .... We found the bodies beheaded, all the heads were separated from the bodies, "says a grieving resident.

Rosette Kashauri, a student, lost her aunt. "She was truly beheaded. His face was unrecognizable. I only recognized my aunt through her clothes. "

During the funeral, gunshots are heard in the nearby bush. Who shoots? the army, self-defense groups? Hard to know.

The massacre took place on Wednesday, bringing to 107 the number of people killed in and around Beni since 5 November.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article