Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Au moins 5 morts et des dizaines de blessés ou disparus après l'éruption d'un volcan près de la Nouvelle-Zélande

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Au moins 5 personnes sont mortes et des dizaines d'autres ont été blessées ou sont portées disparues après l'éruption d'un volcan au large des côtes de la Nouvelle-Zélande alors que les touristes y grimpaient.

Whakaari, également connue sous le nom de White Island, située à 48 km au large de l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande, a éclaté lundi vers 14 h 11, heure locale.

Un certain nombre de touristes ont été photographiés au fond du cratère quelques instants avant l'explosion. D'autres sur un bateau près de l'île ont dû fuir alors qu'une épaisse fumée noire s'envolait vers eux.

On pense qu'une cinquantaine de personnes se trouvaient sur l'île au moment de l'éruption, y compris des Néo-Zélandais et des touristes étrangers.

L'Australie a confirmé que certains de ses citoyens étaient impliqués, soupçonnés d'être des passagers du bateau de croisière Ovation of the Seas, parti de Sydney la semaine dernière.

Dix-huit survivants ont été évacués et ont été blessés, y compris de graves brûlures, et cinq personnes sont mortes, laissant environ 27 disparus.

Les autorités disent que les sauveteurs n'ont pas pu se rendre sur l'île pour rechercher des survivants en raison de conditions dangereuses, des experts avertissant qu'il existe un risque de nouvelles éruptions.

John Tims, qui aide à coordonner les efforts de sauvetage, a déclaré que le nombre de morts devrait augmenter une fois les recherches sur l'île effectuées, rapporte Mailonline.

"Je peux confirmer qu'il y a maintenant cinq personnes décédées des suites de l'éruption sur l'île blanche", a déclaré John Tims aux journalistes lundi soir 9 décembre.

"Un certain nombre d'autres personnes ont été emmenées à l'hôpital. Un certain nombre de personnes ont brûlé à la suite de l'éruption. Il est encore trop tôt pour que la police confirme le nombre de personnes impliquées."

Les autorités doivent encore confirmer la nationalité des victimes ou évaluer s'il y a encore des survivants sur l'île car ils n'ont pu établir de communication avec personne sur place.

Une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la zone est maintenant en vigueur.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

At least 5 people have died and dozens more have been injured or are unaccounted for after a volcano erupted off the coast of New Zealand while tourists were climbing on it.

Whakaari also known as White Island, located 48km off New Zealand's North Island, erupted around 2.11pm local time on Monday.

A number of tourists were pictured deep inside the crater just moments before the blast. Others on a boat near the island had to flee as thick, black smoked billowed towards them.

It is thought around 50 people were on the island at the time of eruption, including New Zealanders and overseas tourists.

Australia has confirmed some of its citizens were involved, thought to be passengers from the Ovation of the Seas cruise ship, which departed from Sydney last week.

Eighteen survivors have been evacuated suffering injuries including severe burns and five people are dead, leaving an estimated 27 still unaccounted for. 

Authorities say rescuers have been unable to get on to the island to check for survivors due to dangerous conditions, with experts warning there is a risk of further eruptions.

John Tims, who is helping to coordinate the rescue efforts, said the death toll is expected to rise once a search of the island is carried out, Mailonline reports. 

"I can confirm there are five people now deceased from the eruption on White Island," John Tims told reporters on Monday evening, December 9. 

"A number of other people have been taken to a hospital. A number of people have burns as a result of the eruption. It is still too early for police to confirm how many people are involved."

Authorities are yet to confirm the nationalities of the victims or assess whether there are still survivors on the island as they have been unable to establish communication with anyone there.  

A no-fly zone over the area is now in effect. 

​​​​​​

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article