Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Début du procès pour corruption du fils de l'ex-président angolais

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Le fils de l’ancien président angolais Jose Eduardo dos Santos comparaît depuis lundi devant un tribunal de Luanda pour des faits de corruption, le tout premier procès visant un membre de la famille de l’ex-maître absolu du pays.

Ex-patron du fonds d’investissement souverain angolais, Jose Filomeno dos Santos, âgé de 41 ans, a pris place en début de matinée dans le box des accusés du Tribunal suprême de la capitale angolaise avec ses trois complices présumés, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les quatre hommes, dont l’ancien gouverneur de la Banque centrale du pays Valter Filipe da Silva, sont jugés pour  détournement de fonds et blanchiment d’argent.

La justice leur reproche d’avoir transféré illégalement 500 millions de dollars de la Banque centrale vers le compte londonien d’une agence du Credit suisse, dans le cadre d’une fraude qui lui aurait permis, selon le parquet général, de détourner jusqu‘à 1,5 milliard de dollars.

Surnommé Zedu, le fils de l’ex-chef de l’Etat avait été placé en détention provisoire en septembre 2018 et remis en liberté sous contrôle judiciaire en mars dernier jusqu‘à son procès.

José Filomeno dos Santos avait été nommé en 2013 par son père à la tête du fonds souverain, chargé notamment d’investir les importants revenus pétroliers du pays.

Il avait été limogé de son poste en janvier 2018, quelques mois seulement après l’arrivée au pouvoir de Joao Lourenço.

“Persécution”
Ex-cacique du régime dos Santos, M. Lourenço a surpris le pays en limogeant la plupart des proches de son prédécesseur de la tête des institutions, des entreprises publiques et de l’appareil sécuritaire du pays, au nom de la lutte contre la corruption.

Symbole de ce nettoyage, la demi-soeur de Jose Filomeno dos Santos, Isabel, a été évincée en novembre 2017 du poste de PDG de la compagnie pétrolière nationale, la Sonangol. Présentée comme la femme le plus riche d’Afrique, elle fait elle aussi l’objet d’une enquête pour détournement de fonds.

Jose Eduardo dos Santos a dirigé l’Angola pendant trente-huit ans d’un règne sans partage pendant lequel il a mis l‘économie du pays en coupe réglée au profit d’une poignée de proches.

La famille dos Santos accuse aujourd’hui le gouvernement de son successeur de la persécuter.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

The son of former Angolan President Jose Eduardo dos Santos has appeared since Monday in a court in Luanda for corruption, the first-ever trial against a member of the family of the country's former absolute master.

Ex-head of the Angolan sovereign investment fund, 41-year-old Jose Filomeno dos Santos, took his place early this morning in the box of the defendants of the Supreme Court of the Angolan capital with his three alleged accomplices, a journalist found from AFP.

The four men, including former governor of the country's central bank Valter Filipe da Silva, are on trial for embezzlement and money laundering.

Justice accuses them of illegally transferring 500 million dollars from the Central Bank to the London account of a Credit Suisse agency, in the context of a fraud that would have allowed him, according to the prosecutor general, to divert until at $ 1.5 billion.

Nicknamed Zedu, the son of the former head of state was placed in pre-trial detention in September 2018 and released under judicial supervision last March until his trial.

José Filomeno dos Santos was appointed in 2013 by his father at the head of the sovereign fund, responsible in particular for investing the country's important oil revenues.

He was fired from his post in January 2018, only months after Joao Lourenço came to power.

"Persecution"
Ex-cacique of the dos Santos regime, Mr. Lourenço surprised the country by sacking most of his predecessor's relatives from the heads of the country's institutions, public enterprises and security apparatus, in the name of the fight against corruption. .

A symbol of this cleansing, Jose Filomeno dos Santos's half-sister, Isabel, was ousted in November 2017 from the position of CEO of the national oil company, Sonangol. Presented as the richest woman in Africa, she is also being investigated for embezzlement.

Jose Eduardo dos Santos led Angola for thirty-eight years of an unchallenged reign during which he put the country's economy in decisive order for the benefit of a handful of relatives.

The family dos Santos accuses today the government of his successor to persecute her.

​​​​​​

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article