Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Soudan du Sud : 40 millions de dollars dégagés pour l'intégration des rebelles à l'armée

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Au Soudan du Sud, un important pas franchi pour le retour à la paix. Le gouvernement vient de concéder un investissement de 40 millions de dollars pour intégrer à l’armée nationale des combattants de l’opposition. La décision survient dans la foulée d’une brève rencontre mercredi entre le chef de l’Etat Salva Kiir et son principal rival, Riek Machar, dans la capitale Juba.

Dans le fond, il s’agit surtout pour le gouvernement sud-soudanais de se conformer à l’accord de paix conclu entre les deux parties – sous la pression internationale – afin de mettre fin à une guerre civile qui meurtrit le pays depuis 2013. En tout, Juba a promis 100 millions de dollars pour aider à financer le processus de paix dans le pays et les 40 millions de dollars cités plus haut en font partie.

Autre injonction de cet accord de paix, la redéfinition du nombre d’Etats, au cœur des dissensions entre les protagonistes. Ce point devrait notamment être abordé lors des pourparlers qui poursuivent ce samedi.

Le Soudan du Sud est de nouveau pressé par la communauté internationale alors que le président Salva Kiir et le chef rebelle Riek Machar ont échoué à former un gouvernement d’union à la date-butoir du 12 novembre. Les deux hommes, dont les différends ont plongé en 2013 leur jeune Etat dans une guerre civile qui a fait près de 400.000 morts, ont obtenu un nouveau délai de 100 jours, jusqu’en février, pour former leur gouvernement.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

In South Sudan, an important step taken towards the return to peace. The government has just conceded an investment of $ 40 million to integrate opposition fighters into the national army. The move came after a brief meeting on Wednesday between Head of State Salva Kiir and his main rival, Riek Machar, in the capital Juba.

Basically, it is above all for the South Sudanese government to comply with the peace agreement concluded between the two parties - under international pressure - in order to end a civil war that has ravaged the country since 2013. In all, Juba has pledged $ 100 million to help finance the peace process in the country, and the $ 40 million cited above is part of it.

Another injunction of this peace agreement, the redefinition of the number of states, at the heart of the dissensions between the protagonists. This point should in particular be addressed during the talks that continue this Saturday.

South Sudan is once again under pressure from the international community as President Salva Kiir and rebel leader Riek Machar failed to form a unity government by the November 12 deadline. The two men, whose disputes plunged their young state in 2013 into a civil war that left nearly 400,000 dead, were given another 100 days, until February, to form their government.

​​​​​​

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article