INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Guinée : un adolescent tué lors de heurts avec la police

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Un adolescent de 15 ans a été tué par balle jeudi à Conakry lors de heurts avec les forces de l’ordre, où l’opposition guinéenne manifeste depuis quatre mois contre un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé, ont indiqué des proches et l’opposition.

La mort d’Idrissa Barry, un collégien de 15 ans, porte à 29 au moins le nombre de manifestants tués depuis le début à la mi-octobre de cette vague de protestation, qui a également coûté la vie à un gendarme, selon un décompte de l’AFP.

Le Front national pour la Défense de la Constitution (FNDC), collectif de partis d’opposition, de syndicats et de membres de la société civile, a dénoncé dans un communiqué la “répression sauvage des forces de défense et de sécurité qui ont tué par balle” le jeune homme et “fait plusieurs blessés, dont un par balle”.


Nous, ça nous amusait de donner du travail aux forces de l'ordre puisqu'on érigeait les barricades et qu'on fuyait dans les ruelles du quartier, sans imaginer qu'un d'eux allait tirer sur nous

“Mon frère est décédé des suites d’une blessure par balle dans la poitrine, tiré par un agent des forces de l’ordre qui l’a directement visé”, a déclaré à l’AFP un de ses proches, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.

“Nous, ça nous amusait de donner du travail aux forces de l’ordre puisqu’on érigeait les barricades et qu’on fuyait dans les ruelles du quartier, sans imaginer qu’un d’eux allait tirer sur nous”, a expliqué un autre proche.

Interrogé par l’AFP, un responsable de la police a indiqué ne pas être en mesure de confirmer l’information.

Le FNDC avait lancé un appel à manifester mercredi et jeudi, après quelques semaines de trêve.

L’opposition guinéenne organise depuis la mi-octobre des manifestations, parfois durement réprimées, pour faire barrage au projet qu’elle prête au chef de l’Etat de briguer un troisième mandat à la fin de l’année, alors que la Constitution en limite le nombre à deux.

Un projet de nouvelle Constitution, soumis à référendum le 1er mars, en même temps que des élections législatives, maintient cette limite. Mais l’opposition soupçonne que son adoption servirait à M. Condé, 81 ans, de prétexte pour remettre son compteur présidentiel à zéro.

Alpha Condé a laissé lundi la porte ouverte à une nouvelle candidature, affirmant que c’est son parti “qui décidera”. Il a aussi défendu le référendum, jugeant qu’il n’y a “rien de plus démocratique”.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

A 15-year-old teenager was shot dead in Conakry on Thursday in clashes with the police, where Guinean opposition has been demonstrating for four months against a possible third term of President Alpha Condé, relatives and the opposition.

The death of Idrissa Barry, a 15-year-old schoolboy, brings to 29 at least the number of demonstrators killed since the beginning in mid-October of this wave of protest, which also claimed the life of a gendarme, according to a count of AFP.

The National Front for the Defense of the Constitution (FNDC), a collective of opposition parties, unions and members of civil society, denounced in a press release the “savage repression of the defense and security forces who killed by shot ”the young man and“ made several wounded, including one by bullet ”.


Us, it amused us to give work to the police force since one erected the barricades and that one fled in the lanes of the district, without imagining that one of them was going to shoot us

"My brother died from a gunshot wound to the chest, fired by a law enforcement officer who directly targeted him," a family member told AFP. the cover of anonymity.

“We had fun giving work to the police since we erected barricades and fled through the alleys of the neighborhood, without imagining that one of them would shoot us,” said one another close.

When questioned by AFP, a police official said he was unable to confirm the information.

The FNDC launched a call to demonstrate Wednesday and Thursday, after a few weeks of truce.

The Guinean opposition has been organizing demonstrations, sometimes harshly repressed since mid-October, to block the project it lends to the Head of State to run for a third term at the end of the year, when the Constitution limits the number to two.

A draft new Constitution, submitted to a referendum on March 1, at the same time as legislative elections, maintains this limit. But the opposition suspects that its adoption would serve Mr. Condé, 81, as a pretext to reset his presidential counter.

Alpha Condé left the door open to a new candidacy on Monday, saying that his party "will decide". He also defended the referendum, saying that there is "nothing more democratic".

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article