INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

L'Angola dit nom sur la corruption

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Plusieurs marches pour dénier les pratiques de corruption et d'impunité, appelées par le MPLA, ont eu lieu ce samedi dans 17 des 18 provinces du pays.

Les manifestations ont eu lieu à un moment où le gouvernement, soutenu par le MPLA, a intensifié la lutte contre les groupes monopolistiques et contre les mauvais gestionnaires des affaires publiques, dans le cadre de l'exécution de son programme électoral.

Les marches ont eu lieu dans les provinces de Luanda, Namibe, Zaïre, Bié, Benguela, Lunda Sul, Huíla, Moxico, Cuanza Norte, Bengo, Cuando Cubango, Lunda Norte, Malanje, Cunene, Cuanza Sul, Huambo et Uíge . À Cabinda, il n'y en avait pas.

Dans la capitale du pays, au moins trois mille citoyens ont pris part à l'acte, qui a laissé le comité provincial de Luanda du MPLA à Largo das Escolas, près de la place de l'Indépendance, adressant des messages d'encouragement au gouvernement pour qu'il continue la lutte contre les mauvaises pratiques. .

À la fin de la loi, le premier secrétaire provincial du MPLA, Sérgio Luther Rescova, a déclaré que la lutte contre la corruption est un engagement que chacun doit prendre.

Le politicien a réitéré son soutien aux mesures mises en œuvre par le président de la République, João Lourenço, depuis son arrivée au pouvoir le 26 septembre 2017.

La lutte contre la corruption, l'impunité, le détournement de fonds et le blanchiment d'argent figurent parmi les principales actions du gouvernement, dirigé par le MPLA.

Dans le cadre de ces mesures, menées par les autorités judiciaires, le pays a récupéré plusieurs actifs construits avec des fonds publics, qui étaient sous la gestion d'entités privées, et amélioré la gestion des affaires publiques.

Dans le même contexte, le gouvernement angolais et les autorités judiciaires travaillent d'arrache-pied pour mettre fin aux monopoles qui entravent la libre concurrence et "sapent" l'environnement des affaires.

À cette fin, le gouvernement utilise depuis 2017 de nouvelles stratégies pour lutter contre les pratiques néfastes qui, depuis plus de 40 ans, aggravent les inégalités sociales.

Depuis 2018, plusieurs entités qui faisaient partie du gouvernement et des gestionnaires publics ont fait l'objet d'une enquête par le parquet général (PGR), dont certaines ont déjà été jugées et condamnées.

 

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

Several marches to repudiate the practices of corruption and impunity, called by the MPLA, took place this Saturday in 17 of the country's 18 provinces.

The demonstrations took place at a time when the Government, supported by the MPLA, intensified the fight against monopoly groups and against bad managers of public affairs, in the fulfillment of its electoral program.

The marches took place in the provinces of Luanda, Namibe, Zaire, Bié, Benguela, Lunda Sul, Huíla, Moxico, Cuanza Norte, Bengo, Cuando Cubango, Lunda Norte, Malanje, Cunene, Cuanza Sul, Huambo and Uíge . In Cabinda there was none.

In the capital of the country, at least three thousand citizens took part in the act, who left the Luanda Provincial Committee of the MPLA to Largo das Escolas, near Independence Square, giving messages of encouragement to the Government to continue the fight against bad practices .

At the end of the act, the MPLA's first provincial secretary, Sérgio Luther Rescova, stated that the fight against corruption is a commitment that everyone has to make.

The politician reiterated his support for the measures implemented by the President of the Republic, João Lourenço, since he took power on September 26, 2017.

The fight against corruption, impunity, embezzlement and money laundering are among the main actions of the Government, led by the MPLA.

Within the framework of these measures, carried out by the judicial authorities, the country has recovered several assets built with public funds, which were under the management of private entities, and improved the management of public affairs.

In the same context, Angolan government and judicial authorities are working hard to end the monopoly groups that hindered free competition and "undermined" the business environment.

To this end, the Government has, since 2017, used new strategies to combat harmful practices that, for more than 40 years, have increased social inequalities.

Since 2018, several entities that were part of the Government and public managers have been investigated by the Attorney General's Office (PGR), some of which have already been tried and convicted.

​​​​​​

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article