INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

L'augmentation spectaculaire des grappes de cas de coronavirus INTRACEABLES dans le monde déclenche de terribles avertissements de la part d'experts de la maladie selon lesquels «les méthodes de confinement ne fonctionneront pas»

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Des clusters en Corée du Sud, à Singapour et en Iran entraînent une augmentation des cas de maladie virale en dehors de la Chine
Des difficultés à trouver des sources peuvent signaler que la diffusion a commencé trop largement pour que des moyens éprouvés de l'éteindre
Ian Mackay a déclaré que des «incendies ponctuels» dans le monde pourraient signifier «ce que nous allons avoir est probablement une pandémie»
Le plus récent drapeau rouge est de 28 cas signalés, dont au moins cinq décès, en Iran dans les jours suivant la grappe à Qom
Cependant, l'Organisation mondiale de la santé insiste sur le fait que l'épidémie n'est pas encore à des niveaux pandémiques ;;

Une flambée de grappes introuvables de nouveaux patients atteints de coronavirus dans le monde a amené les experts à avertir que «les méthodes de confinement ne fonctionneront pas».

En Corée du Sud, à Singapour et en Iran, des grappes d'infections entraînent une augmentation des cas de nouvelle maladie virale en dehors de la Chine. Les responsables de l'Organisation mondiale de la santé ont déclaré que la répression de la Chine sur certaines parties du pays avait permis au reste du monde de se préparer au nouveau virus.

Mais à mesure que des points chauds émergent dans le monde, la difficulté à trouver chaque source - le premier patient qui déclenche chaque nouveau cluster - pourrait signaler que la maladie a commencé à se propager trop largement pour que des étapes éprouvées puissent l'éteindre.

`` Un certain nombre d'incendies ponctuels, qui se produisent dans le monde, sont le signe que les choses avancent, et ce que nous allons avoir ici est probablement une pandémie '', a déclaré Ian Mackay, qui étudie les virus à l'Université australienne du Queensland.

Les virus varient dans la façon dont ils infectent. Le nouveau coronavirus - contrairement à ses cousins ​​SRAS, ou syndrome respiratoire aigu sévère, et MERS, ou syndrome respiratoire du Moyen-Orient - se propage aussi facilement qu'un rhume.

Et il est presque certainement répandu par des personnes qui présentent des symptômes si bénins que personne ne peut le dire, a déclaré le Dr Amesh Adalja du Johns Hopkins Center for Health Security.

Le Dr Adalja a déclaré: «Si tel est le cas, toutes ces méthodes de confinement ne fonctionneront pas. Il est probablement mélangé dans la saison du rhume et de la grippe partout, dans plusieurs pays `` et est passé inaperçu jusqu'à ce que quelqu'un tombe gravement malade ''.

Ces symptômes plus bénins sont de bonnes nouvelles "en termes de moins de décès", a déclaré Mackay, de l'Australie.

"Mais c'est vraiment une mauvaise nouvelle si vous essayez d'arrêter une pandémie", a-t-il ajouté.

Cependant, ce pire cas n'est pas encore là, insiste l'OMS. Il n'est pas convaincu que les pays en dehors de la Chine aient besoin de mesures plus draconiennes, mais il a souligné des pics de cas en Iran et en Corée du Sud pour avertir que le temps pourrait manquer pour contenir le virus.

Il survient alors que l'Italie a confirmé la mort d'un homme de 78 ans et d'une femme non identifiée, provoquant le verrouillage de douze villes du nord-est de la Lombardie.

Alors que 32 passagers britanniques et européens qui étaient à bord du navire de croisière Diamond Princess criblé de coronavirus ont atterri en Grande-Bretagne samedi, après avoir quitté le Japon tard vendredi, avant une période de quarantaine dans le Wirral.

Jusqu'à présent, le virus a infecté plus de 77 000 personnes dans le monde, dont plus de 2 250 tuées.

La Dre Sylvie Briand de l'OMS a déclaré: «Ce que nous voyons est une phase très différente de cette épidémie selon l'endroit où vous regardez. Nous voyons différents modèles de transmission à différents endroits. »

L'Organisation mondiale de la santé définit une `` pandémie mondiale '' comme une maladie qui se propage sur deux continents, bien que certains experts en santé publique qualifieraient une épidémie de pandémie si la propagation s'étend sur une vaste zone ou à travers de nombreuses frontières internationales.

Le plus récent drapeau rouge est que l'Iran a signalé 28 cas, dont au moins cinq décès, en quelques jours seulement. Le cluster a commencé dans la ville de Qom, une destination religieuse populaire, mais on ne sait pas comment.

Alors que samedi, les autorités iraniennes ont signalé un sixième décès dû au virus, le gouverneur de la province de Markazi ayant déclaré à l'agence de presse officielle IRNA que les tests d'un patient récemment décédé dans la ville centrale d'Arak étaient positifs pour la souche de coronavirus connue sous le nom de Covid -19.

Ali Aghazadeh a déclaré que la personne décédée souffrait également d'un problème cardiaque. Plus tôt dans la journée de samedi, les autorités iraniennes ont signalé un cinquième décès dû au nouveau virus et ont déclaré que le décès faisait partie des 10 nouveaux cas confirmés de virus en Iran.

Il n'était pas immédiatement clair si le sixième décès était parmi ces 10. Jusqu'à présent, 28 cas ont été confirmés en Iran, dont au moins cinq des six morts.

Pire, des voyageurs infectés en provenance d'Iran ont déjà été découverts au Liban et au Canada.

Alors qu'en Corée du Sud, la plupart des centaines de nouveaux cas détectés depuis mercredi sont liés à une église dans la ville de Daegu et à un hôpital voisin.

Mais les autorités sanitaires n'ont pas encore trouvé le «cas index», la personne parmi les 9 000 fidèles de l'église qui a déclenché la chaîne des infections. Il y a également eu plusieurs cas dans la capitale, Séoul, où les voies d'infection n'ont pas encore été tracées.

En Europe, l'Italie a vu des cas de nouveau virus plus que quadrupler en une journée alors qu'il est aux prises avec des infections dans une région du nord qui se sont apparemment propagées dans un hôpital et un café.

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

Clusters in South Korea, Singapore and Iran are leading to a jump in cases of the viral illness outside China
Trouble finding sources may signal has begun spreading too widely for tried-and-tested ways to stamp it out
Ian Mackay said 'spot fires' around the world could mean 'what we are going to have is probably a pandemic'
Newest red flag is 28 reported cases, including at least five deaths, in Iran within days of cluster in Qom
However World Health Organisation insists that the outbreak isn't at pandemic levels yet ;;

A surge in untraceable clusters of new coronavirus patients around the globe has caused experts to warn that 'containment methods are not going to work'. 

In South Korea, Singapore and Iran, clusters of infections are leading to a jump in cases of the new viral illness outside China. World Health Organization officials said China's crackdown on parts of the country bought time for the rest of the world to prepare for the new virus. 

But as hot spots emerge around the globe, trouble finding each source - the first patient who sparks every new cluster - might signal the disease has begun spreading too widely for tried-and-tested steps to stamp it out.

'A number of spot fires, occurring around the world is a sign that things are ticking along, and what we are going to have here is probably a pandemic,' said Ian Mackay, who studies viruses at Australia's University of Queensland. 

Viruses vary in how they infect. The new coronavirus - unlike its cousins SARS, or severe acute respiratory syndrome, and MERS, or Middle East respiratory syndrome - spreads as easily as a common cold.

And it's almost certainly being spread by people who show such mild symptoms that no one can tell, said Dr. Amesh Adalja of the Johns Hopkins Center for Health Security.

Dr Adalja said: 'If that's the case, all of these containment methods are not going to work. It's likely mixed in the cold and flu season all over the place, in multiple countries' and gone unnoticed until someone gets severely ill.'

These milder symptoms are good news 'in terms of not as many people dying,' said Mackay, of Australia. 

'But it's really bad news if you are trying to stop a pandemic,' he added.

However that worst-case isn't here yet, the WHO insists. It isn't convinced that countries outside China need more draconian measures, but it pointed to spikes in cases in Iran and South Korea to warn time may be running out to contain the virus. 

It comes as Italy confirmed a 78-year-old man and an unidentified woman had died, sparking a lockdown of twelve towns in the north eastern region of Lombardy.

While 32 British and European passengers who were on the coronavirus-riddled Diamond Princess cruise ship landed back in Britain on Saturday, after leaving Japan late on Friday, ahead of a quarantine period in the Wirral.

The virus has so far infected more than 77,000 people across the world, with more than 2,250 killed by it. 

WHO's Dr. Sylvie Briand said: 'What we see is a very different phase of this outbreak depending where you look. We see different patterns of transmission in different places.'

The World Health Organization defines a 'global pandemic' as a disease spreading on two continents, though some public health experts would call an outbreak a pandemic if the spread is over a wide area or across many international borders.

The newest red flag is that Iran has reported 28 cases, including at least five deaths, in just days. The cluster began in the city of Qom, a popular religious destination, but it's not clear how. 

While on Saturday authorities in Iran reported a sixth death from the virus, with the governor of Markazi province telling the official IRNA news agency that tests of a patient who recently died in the central city of Arak was positive for the strain of coronavirus known as Covid-19.

Ali Aghazadeh said the person who died was suffering from a heart problem, too. Earlier on Saturday, Iranian authorities reported a fifth death from the new virus and said the fatality was among 10 new confirmed cases of the virus in Iran.

It was not immediately clear whether the sixth fatality was among those 10. So far, 28 cases have been confirmed in Iran, including at least five of the six who died.

Worse, infected travelers from Iran already have been discovered in Lebanon and Canada.

While in South Korea, most of the hundreds of new cases detected since Wednesday are linked to a church in the city of Daegu and a nearby hospital. 

But health authorities have not yet found the 'index case,' the person among the church's 9,000 followers who set off the chain of infections. There also have been several cases in the capital, Seoul, where the infection routes have not yet been traced. 

In Europe, Italy saw cases of the new virus more than quadruple in a day as it grapples with infections in a northern region that apparently have spread through a hospital and a cafe.

​​​​​​

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article