Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Un aveugle peut retrouver la tombe de son père grâce à un inconnu sur le chat vidéo

INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

Chaque jour est rempli de tâches subalternes auxquelles beaucoup de gens ne réfléchissent pas, mais pour les malvoyants, ces mêmes tâches peuvent être beaucoup plus difficiles.

Vérifier les dates de péremption sur les aliments, par exemple, ou ramasser des objets là où vous les avez déposés sur le sol. Ils sont généralement considérés comme des événements insignifiants, mais ils sont exactement le genre de chose avec laquelle Jonathan Attenborough, 30 ans, se débat.

 

Jonathan, un militant du handicap de Fife, en Écosse, est né avec une microphtalmie et un colobome, des conditions qui le rendent complètement aveugle à l'œil droit.

Jonathan avait encore une vision utile dans son œil gauche jusqu'à il y a environ quatre ans, quand il a développé une forme agressive de glaucome. Il a subi une opération dans le but d'essayer d'arrêter la progression de la maladie, mais celle-ci a échoué et Jonathan n'a pu voir que les formes et les ombres.

Jonathan est maintenant officiellement enregistré comme aveugle et est aidé dans la vie de tous les jours par son chien-guide, Sam. Cependant, alors que Sam fournit de l'aide de nombreuses manières importantes, il y a certaines choses que le bon garçon ne peut tout simplement pas faire, comme lire une date limite de consommation.

Pour des tâches comme celle-ci, Jonathan a besoin d'une paire d'yeux supplémentaire, qu'il peut trouver via l'application Be My Eyes. Le programme innovant met en relation des utilisateurs aveugles et malvoyants avec des volontaires du monde entier via le chat vidéo en direct, ce qui signifie que les volontaires peuvent aider ceux qui en ont besoin avec tout ce avec quoi ils peuvent avoir du mal.

N'importe qui peut devenir bénévole pour Be My Eyes en téléchargeant l'application et lorsqu'une personne malvoyante a besoin d'aide, il suffit de cliquer sur un bouton qui dit «appeler le prochain volontaire disponible». Les appels sont envoyés à plusieurs volontaires simultanément, en fonction du fuseau horaire et de la langue, de sorte que celui qui décroche en premier est celui qui offre son assistance.

Jonathan a découvert Be My Eyes pour la première fois il y a environ un an, lorsqu'il a rencontré des gens qui en parlaient sur les réseaux sociaux. Le joueur de 30 ans a déclaré à l'UNILAD que son utilisation de l'application varie selon l'endroit où il se trouve et ce qu'il fait au quotidien, mais il se retrouve parfois à appeler des volontaires jusqu'à quatre fois par semaine.

Parlant de l'impact de l'application sur sa vie, le défenseur des personnes handicapées a déclaré:

Be My Eyes peut m'aider avec ce qui peut sembler à certaines personnes les tâches les plus simples, comme identifier différentes boîtes dans le placard ou trouver des magasins spécifiques dans une rue inconnue.

C’est une idée tellement simple mais extrêmement efficace, et elle a un réel impact positif sur ma vie.

C’est extrêmement rassurant de savoir que j’ai cet outil incroyable dans ma poche à utiliser quand j’en ai besoin.

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

Every day is filled with menial tasks many people don’t think twice about, but for the visually impaired those same tasks can be much more difficult.

Checking use-by dates on food, for example, or picking things up from where you’ve dropped them on the floor. They’re typically considered insignificant events, but they’re exactly the kind of thing 30-year-old Jonathan Attenborough struggles with.

Jonathan, a disability campaigner from Fife, Scotland, was born with microphthalmia and coloboma, conditions that mean he is completely blind in his right eye.

Jonathan still had some useful vision in his left eye until about four years ago, when he developed an aggressive form of glaucoma. He underwent an operation in an attempt to try and stop the progression of the disease, but it was unsuccessful and left Jonathan only able to see shapes and shadows.

Jonathan is now officially registered as blind and is assisted in day-to-day life by his guide dog, Sam. However, while Sam provides help in numerous, important ways, there are some things the good boy just can’t do, like read a use-by date.

For tasks like this, Jonathan needs an extra pair of eyes, which he is able to find through the Be My Eyes app. The innovative program connects blind and low-vision users with volunteers from across the globe through live video chat, meaning volunteers can help those in need with whatever they might be struggling with.

Anyone can become a volunteer for Be My Eyes by downloading the app, and when a visually impaired person needs help they simply click a button which says ‘call next available volunteer’. Calls are sent to multiple volunteers simultaneously, based on time zone and language, so whoever picks up first is the one to offer assistance.

Jonathan first became aware of Be My Eyes about a year ago, when he came across people talking about it on social media. The 30-year-old told UNILAD his usage of the app varies depending on where he is and what he’s doing day-to-day, but he sometimes finds himself calling volunteers up to four times a week.

Speaking about how the app has impacted his life, the disability campaigner said:

Be My Eyes can help me with what might seem to some people the most simple of tasks, such as identifying different tins in the cupboard or finding specific shops on an unfamiliar street.

It’s such a simple but extremely effective idea, and it has a real positive impact on my life.

It’s extremely reassuring to know that I have this incredible tool right there in my pocket to use whenever I need it.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article