INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

COVID-19 : le célèbre saxophoniste Manu Dibango est décédé à l'âge de 86 ans

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

La légende camerounaise de l’afro-jazz Manu Dibango est mort des suites du nouveau coronavirus. Les proches de l’artiste ont annoncé la nouvelle sur sa page Facebook ce mardi 24 mars 2020.

L’auteur d’un des plus grands tubes planétaires de la musique world, “Soul Makossa” (1972), est la première célébrité mondiale à décéder des suites du virus. “Il est décédé au petit matin, dans un hôpital de la région parisienne”, a déclaré à l’AFP Thierry Durepaire, gérant des éditions musicales de l’artiste.

“Les obsèques auront lieu dans la stricte intimité familiale, et un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible”, peut-on lire sur la page Facebook du chanteur, tenue par son entourage.


“Soul Makossa”, le morceau qui l’a fait naître, a connu un étonnant destin. Ce n‘était au départ que la face B d’un 45 tours dont le titre phare était un hymne pour l‘équipe de foot du Cameroun à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations.

Repéré par des DJs new-yorkais, le titre a connu mille vies. Manu Dibango avait même accusé Michael Jackson de plagiat sur un morceau de l’album “Thriller”. Un accord financier avait finalement été trouvé.

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

Cameroonian afro-jazz legend Manu Dibango died of the new coronavirus. Relatives of the artist announced the news on his Facebook page on Tuesday, March 24, 2020.

The author of one of the biggest planetary hits in world music, "Soul Makossa" (1972), is the first world celebrity to die from the virus. "He died early in the morning in a hospital in the Paris region," Thierry Durepaire, manager of the artist's music editions, told AFP.

"The funeral will take place in strict family intimacy, and a tribute will be paid to him as soon as possible", one can read on the singer's Facebook page, held by his entourage.


"Soul Makossa", the song that gave birth to it, had an amazing destiny. It was initially only the B side of a 45 laps whose flagship title was an anthem for the Cameroon football team on the occasion of the African Cup of Nations.

Spotted by New York DJs, the title has known a thousand lives. Manu Dibango even accused Michael Jackson of plagiarism on a song from the album "Thriller". A financial agreement was finally reached.

 

 

 

 

 

 

 
 
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article