INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Côte d'Ivoire : la population détruit un centre contre le coronavirus

INB1
INB1

INB1

Des habitants d’un quartier populaire d’Abidjan ont violemment démantelé dimanche un centre en construction dans le cadre de la lutte contre l‘épidémie de coronavirus, ont indiqué des responsables de la police et du ministère de la Santé.

Sur des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, on voit plusieurs dizaines de personnes au moins en train de démanteler un chapiteau en construction, certaines criant “on veut pas !”.

La scène se passe sur une grande place de Yopougon, importante commune populaire d’Abidjan, la capitale économique ivoirienne qui compte cinq millions d’habitants. 

 

 

Démantèlement du matériel installé pour l'accueil des malades du -19 par des personnes à Yopougon Toits Rouges.
L'inconscience et le vandalisme érigés en règle de vie...

“Les populations ont manifesté contre l’installation d’un centre contre le coronavirus, car ils estiment qu’il est situé trop à l’intérieur d’un quartier d’habitation”, a expliqué à l’AFP un responsable de la police sous couvert d’anonymat.

Ce n‘était pas un centre de traitement des malades, mais “un centre de prélèvement” qui était en construction, “comme il y en a un peu partout qui sont mis en place”, a assuré un responsable du ministère de la Santé sous couvert d’anonymat.

Mesures strictes
C’est la première fois que des incidents violents sont signalés dans le cadre de l‘épidémie de Covid-19 en Côte d’Ivoire. Ce pays d’Afrique de l’Ouest est encore relativement peu touché selon le bilan officiel, qui fait état dimanche de 261 cas et trois décès.

Cependant les autorités ivoiriennes craignent une expansion de l‘épidémie, et sont en train d’augmenter rapidement les capacités de soin.

Des mesures strictes ont été prises pour lutter contre l‘épidémie : mise en quarantaine d’Abidjan d’avec le reste du pays, couvre-feu nocturne sur tout le territoire, fermeture de tous les commerces non essentiels, des écoles et des lieux de culte, interdiction des rassemblements. Mais pas de confinement jusqu‘à présent.

Le gouvernement a annoncé mardi un vaste plan de soutien de 1.700 milliards de francs CFA (2,6 milliards d’euros), pour faire face aux conséquences économiques et sociales de l‘épidémie, prévoyant que la croissance devrait être divisée par deux, à 3,6% en 2020.

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

Residents of a working-class neighborhood of Abidjan violently dismantled a center under construction on Sunday as part of the fight against the coronavirus epidemic, said police and ministry of health officials.

On videos circulating on social networks, we see dozens of people at least dismantling a marquee under construction, some shouting “we don't want to!”.

The scene takes place in a large square in Yopougon, an important popular commune in Abidjan, the Ivorian economic capital with five million inhabitants.

"The populations demonstrated against the installation of a center against the coronavirus, because they estimate that it is located too inside a residential district", explained to AFP a police official. on condition of anonymity.

It was not a patient treatment center, but "a collection center" which was under construction, "as there are a little everywhere that are set up", assured an official of the Ministry of Health under covered with anonymity.

Strict measures
This is the first time that violent incidents have been reported in the context of the Covid-19 epidemic in Côte d'Ivoire. The West African country is still relatively unaffected, according to the official report, which reported Sunday 261 cases and three deaths.

However, the Ivorian authorities fear an expansion of the epidemic, and are rapidly increasing the capacity for care.

Strict measures have been taken to fight the epidemic: quarantine of Abidjan with the rest of the country, night curfew throughout the territory, closure of all non-essential shops, schools and places of worship, ban on gatherings. But no containment so far.

The government announced Tuesday a vast support plan of 1,700 billion CFA francs (2.6 billion euros), to cope with the economic and social consequences of the epidemic, predicting that growth should be halved, to 3.6% in 2020.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article