INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Le président Macron pour avertir la France doit se préparer à un verrouillage prolongé `` jusqu'en mai '' dans une adresse à la nation - alors que le nombre de décès quotidiens de Covid-19 tombe pour le troisième jour consécutif à 561

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

Le président Emmanuel Macron devrait aujourd'hui avertir la France que son verrouillage pour lutter contre le coronavirus doit durer encore plusieurs semaines au moins, tout en précisant comment le pays sortira de la crise.

Juste après 20 heures ce soir, Macron prononcera son troisième discours télévisé en prime time à la nation sur l'épidémie depuis le palais de l'Elysée à Paris.

Dans son dernier, il a annoncé la fermeture nationale pour ralentir la propagation du virus à partir du 17 mars.

Ce discours interviendra après les premières indications d'un apaisement provisoire de la crise en France et que le blocage commence à avoir un effet, l'épidémie commençant à plafonner, bien qu'à un niveau élevé.

Le bilan des morts d'hier de 561 a marqué un quatrième jour consécutif de déclin, bien que les chiffres de la France aient été très erratiques avec des données des maisons de repos seulement partiellement incluses.

La France a signalé hier 310 nouveaux décès à l'hôpital au cours des dernières 24 heures, contre 345 la veille.

Son bilan total de l'épidémie de coronavirus, y compris ceux qui sont décédés dans des maisons de retraite, s'élève désormais à 14 393, a indiqué le ministère de la Santé.

Et pour le quatrième jour consécutif consécutif, le nombre de patients en soins intensifs a diminué avec 35 patients de moins, ce qui fait un total de 6 845 personnes ayant besoin d'un tel traitement.

Le nombre total de cas n'a augmenté que de 1 613 entre les chiffres de samedi et la dernière mise à jour de dimanche, portant le total de 93 790 à 95 403.

Mais les responsables ont averti que la situation reste grave - en particulier dans la région Ile-de-France autour de Paris - sans retour rapide à la normale en vue.

Macron cherchera à maintenir une ligne prudente entre avertir la France qu'un assouplissement précoce du verrouillage pourrait être désastreux, tout en rassurant les gens que le gouvernement a un plan pour ramener le pays à la normale.

L'isolement a confiné les Français dans leurs foyers pendant près d'un mois, avec seulement de brefs voyages autorisés à l'extérieur pour faire du shopping et d'autres courses essentielles.

Des sources ont déclaré que Macron annoncerait que le verrouillage devait être prolongé au-delà de sa date d'expiration actuelle du 15 avril jusqu'en fin mai.

Le Journal du Dimanche a rapporté que les restrictions pourraient se poursuivre jusqu'à la fin du mois de mai, les écoles ne rouvrant qu'avec la nouvelle année scolaire en septembre.

Une source proche de Macron a déclaré à l'AFP qu'il devrait parler en termes de date en mai pour la fin du lock-out, mais après le week-end des vacances du 8 au 10 mai.

La date devrait être «suffisamment longue pour que tout le monde comprenne l'effort qui reste à faire mais suffisamment proche pour esquisser la suite de la France».

Il ne devrait pas rendre de décisions sur des questions spécifiques, telles que la question de savoir si le port de masques en public devrait être généralisé, ou sur le traçage et les tests.

La source a ajouté qu'à ce jour, aucune décision n'avait été prise quant à la fermeture des écoles avant septembre.

 

 

 

( ENGLISH )

 

 

 

 

President Emmanuel Macron is today expected to warn France its lockdown to combat the coronavirus must go on for several more weeks at least, while also outlining how the country will recover from the crisis. 

At just after 8pm tonight, Macron will give his third prime-time televised address to the nation on the epidemic from the Elysee palace in Paris. 

In his last, he announced the nationwide lockdown to slow the spread of the virus from March 17.

This speech will come after the first indications of a tentative easing of the crisis in France and that the lockdown is starting to have an effect, with the epidemic starting to plateau, albeit at a high level.

Yesterday's death toll of 561 marked a fourth successive day of decline, although France's figures have been highly erratic with data from nursing homes only partially included.  

France yesterday reported 310 new deaths in hospital over the previous 24 hours, compared with 345 the previous day.

Its total toll from the coronavirus epidemic, including those who have died in nursing homes, now stands at 14,393, the health ministry said.

And for the fourth consecutive day in a row, the number of patients in intensive care fell with 35 fewer patients, making a total of 6,845 people needing such treatment.

The total number of cases rose by only 1,613 between Saturday's figures and the latest update on Sunday, bringing the total from 93,790 to 95,403.  

But officials have warned that the situation remains serious - especially in the Ile-de-France region around Paris - with no rapid return to normal in sight.

Macron will be looking to steer a careful line between warning France that an early relaxation of the lockdown could be disastrous, while reassuring people that the government has a plan to get the country back to normal.

The lockdown has confined the French to their homes for almost a month, with only brief trips allowed outside for shopping and other essential errands.

Sources said Macron would announce that the lockdown must be extended beyond its current April 15 expiration date until well into May.

The Journal du Dimanche newspaper reported that the restrictions could continue until the end of May, with schools only reopening with the new academic year in September.

A source close to Macron told AFP that he should speak in terms of a date during May for the end of the lockdown, but after the May 8-10 holiday weekend.

The date should be 'long enough away so everyone understands the effort that still needs to be made but sufficiently close to sketch out how France will look afterwards'.

He is not expected to issue rulings on specific questions, such as whether the wearing of masks in public should become generalised, or on tracing and testing.

The source added that so far there had been no decision on keeping schools closed until September.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article