INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Christine McGuinness affiche son incroyable monture tonique en maillot de bain bleu marine et blanc alors qu'elle pose dans son jardin

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

Elle a diverti ses abonnés pendant le verrouillage.

Et Christine McGuinness était de retour alors qu'elle se glissait en maillot de bain pour un claquement grésillant dimanche.

Le mannequin, 32 ans, a enfilé une seule pièce bleu marine et blanc pour mettre en valeur sa monture polie lorsqu'elle a posé dans son jardin.

Le maillot de bain élégant cintré à sa taille élancée avec une ceinture blanche et taquiné un aperçu de son décolleté ample.

Le maillot de bain s'est également élevé sur ses jambes bronzées pendant qu'elle posait.

Ses cheveux blonds étaient coiffés d'un demi-chignon chic et elle a accessoirisé avec des nuances funky.

Jeudi, Christine a récemment célébré le septième anniversaire de ses jumeaux avec style en se rendant sur Instagram pour partager un montage vidéo doux.

La mannequin a publié un cliché de bosse en bikini d'elle-même lorsqu'elle était enceinte de Leo et Penelope aux côtés de plusieurs photos nostalgiques de leur enfance.

Christine est mariée à l'hôte de Top Gear Paddy, 46 ans, et est maman des jumeaux et de Felicity, trois ans. Tous leurs enfants ont reçu un diagnostic d'autisme.

Christine a écrit: 'Joyeux 7e anniversaire à mes magnifiques jumeaux Leo et Penelope mes superstars.

«Ils ont à peine passé un moment à part depuis le jour de leur naissance, je suis tellement reconnaissant qu'ils se sont rencontrés. Je suis vraiment bénie d'être leur maman.

«Ressentir un amour inconditionnel est magique. Ils m'ont fait une momie, ils ont fait de nous une famille et je suis au-delà de la fierté.

«Je t'aime sur la lune et retour pour toujours et toujours mes bébés tu es tout pour moi.

Christine a mis en ligne des photos des jumeaux lorsqu'ils étaient plus jeunes et en tant que bébés aux côtés d'elle-même et de Paddy emmenant les enfants lors de diverses sorties.

L'un a montré la famille regardant une piscine pittoresque, tandis que dans un autre, leurs enfants ont enfilé des maillots de football assortis.

En mai, Christine a admis qu'elle se blâmerait pour l'autisme de ses enfants, avant d'en savoir plus sur la maladie.

Chaque enfant a été diagnostiqué à l'âge de trois ans avec une déficience intellectuelle qui affecte la façon dont les gens perçoivent le monde et interagissent avec les autres.

S'exprimant sur le podcast MTV Nappy Days, Christine a déclaré: `` C'est déjà assez difficile d'être maman, mais lorsque vous avez des enfants ayant des besoins supplémentaires, c'est intimidant.

«Vous l'ailez au début. Vous faites des erreurs mais c'est tout simplement naturel. Mais je ne savais pas qu'ils étaient autistes au début parce que je ne savais rien de l'autisme.

Christine a admis que, malgré les signes de la maladie, elle ne réalisait pas ce que ses jumeaux traversaient.

«Ils n'ont pas parlé. Ils n'étaient pas verbaux, ils marchaient sur la pointe des pieds, ils étaient sensibles au son et à la lumière. Donc, s'il y avait un bruit soudain, ils sautaient de leur peau. Mais je pensais que ce n'étaient que des doudous.

«Je pense que c'est peut-être parce qu'ils sont jumeaux, deux ou que je ne leur accorderais pas assez d'attention. Je me suis donc blâmé.

Elle a expliqué que s'occuper des jumeaux la plupart du temps seule en raison de la charge de travail de Paddy était l'une des raisons pour lesquelles elle se blâmait.

«Ils étaient avec moi en permanence. Mon mari travaille beaucoup, alors j'ai pensé que c'était peut-être moi et que je ne leur avais pas très bien enseigné. Ils ne sont jamais allés à la crèche ou à des groupes de jeu, alors je me suis reproché de n'avoir aucune compétence sociale.

«Je pensais que c'était à moi de faire un travail de poubelle en tant que mère.»

 

INB1

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article